Etude du design du Honor 8 : aussi bon que le Galaxy S7 ?

Maj. le 30 août 2016 à 11 h 14 min

Alors que le Honor 8 nous a été présenté aux grandes pompes lors d’un événement parisien, le constructeur mettait énormément en avant son design pour lutter contre la concurrence. Que vaut-il véritablement, sous ses faux airs de Galaxy S7 ?

honor-8-design-face

Dans notre industrie préférée, les tendances esthétiques sont souvent poussées par un seul et même acteur, celui rencontrant le plus de succès bien évidemment, tandis que ses concurrents proposent bien souvent des « variantes » autour de ce premier thème.

Alors que le marché des smartphones était un temps poussé par Apple, il faut admettre que Samsung a depuis pris de l’avance sur l’esthétique de ses appareils au point que de nombreux constructeurs lui volent ses caractéristiques fétiches, écran incurvé en fer de lance.

Il y a peu, nous avons pu découvrir le Honor 8 et le prendre en main pour la première fois dans sa version européenne. Alors que nous nous chargeons de son test, faisons un petit focus sur un de ses aspects majeurs : son design.

honor-8-design-capteur

On se fait un verre

Le verre a toujours fait partie intégrante du design des smartphones, du fait qu’il est utilisé pour la construction de l’écran. De nombreux constructeurs ont donc commencé à jouer avec celui-ci, jusqu’à la dernière mode en date : les verres d’écran dits 2,5 D, qui sont en fait légèrement arrondis sur les côtés pour donner une impression de relief.

Le Honor 8 ne fait pas exception : après avoir signé un design fait d’aluminium comme les constructeurs avec peu d’inspiration font souvent, celui-ci revient à ce qui marche avec du verre courbé. Au premier regard, on croirait voir un Galaxy S7, mais des nuances ressortent tout de même.

Quand Samsung choisit de continuer dans les arrondis de sa gamme Galaxy, Honor tranche un peu plus son design à la manière des iPhone. Il partage toutefois avec son ami coréen un verre 2,5D donnant un aspect arrondi à l’ensemble, coupé au diamant pour plus de précision et de finesse.

honor-8-design-tranche-droite

Symétrie mon amour

Là où l’appareil se différencie comparativement au Galaxy S7 est sur ses tranches, qui sont parfaitement symétriques. Les deux écrans avant et arrière en verre se rejoignent en effet sur un châssis fait de métal poli au sable accompagnant la courbure de ceux-ci, donnant sa cohérence à l’ensemble. Le téléphone a pour dimensions 145,5 x 71 x 7,45 mm, un format compact agréable à prendre en main. Il pèse 153 grammes.

Une volonté que l’on retrouve également sur la face avant de l’appareil, qui ne dispose d’aucun bouton d’accueil et privilégie l’équilibre du design. Ainsi, la bande supérieure et la bande inférieure à l’écran disposent de l’exacte même taille, pour un écran n’ayant qu’une très fine bordure à peine visible.

Le tout dans une balance visuelle équilibrée à l’ensemble, comme tout bon design unibody se doit d’avoir. Il ne s’agit pas d’avoir un appareil respirant la puissance brute, mais bien un bel objet que l’on peut sortir fièrement de sa poche pour attirer le regard.

honor-8-design-dos-1

15 couches comme différenciateur

Honor a rattrapé un défaut du Honor 7 avec son dernier modèle : le capteur photo ne sort désormais plus de son corps et reste parfaitement intégré à l’ensemble, quand le Galaxy S7 se doit encore d’avoir une certaine excroissance pour intégrer son capteur. A bien des égards, il rappelle bien plus la gamme A5/A7.

Mais ce n’est bien sûr pas ce que l’on remarquera en premier lorsque l’on prendra le téléphone en main, puisque Honor a pensé à intégrer un élément véritablement différenciateur sur ce modèle.

Il ne s’agit ni plus ni moins de ses 15 couches de verres traitées de différentes manières et qui donnent à son dos une réverbération de la lumière singulière : celle-ci force un changement de couleur sur son design tout autant qu’elle créé des stries somme toute très esthétiques sur le téléphone.

Cette version bleue, qui nous a été donnée en test, est également un autre de ses facteurs d’originalité. Ce « Sapphire Blue » qui rappelle les peintures typées « gazoles » des voitures de course.

honor-8-design-dos-2

Conclusion

On sent qu’avec ce Honor 8, la marque chinoise a compris quelque chose : qu’un design bien travaillé peut parfois plus importer pour les consommateurs que de simples performances brutes, ce dernier terrain étant pris par le OnePlus 3 sur cette gamme de prix.

Et avec ce dernier appareil, qui sera plus librement accessible que nombre de ses compétiteurs, il a réussi à prendre des inspirations de tous sans pour autant verser dans la copie pure et dure. Assez commun pour être rapidement accepté, assez unique pour être désirable.

C’est peut-être bien plus cette balance qu’aura réussi à faire Honor, alors que son 8 tente de s’accaparer la jeunesse avec un design restant sobre tout en apportant une petite touche de folie avec sa couleur « Sapphire Blue » et son dos si particulier.

Avoir du charisme ne fait toutefois pas tout. Restez donc branchés sur Phonandroid pour découvrir notre test complet du Honor 8 dans les prochains jours !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Honor : « c’est le moment idéal pour les smartphones gaming »

Honor croit en l’avenir des smartphones gaming. Un haut dirigeant de la marque a profité de la conférence de présentation du Honor Play en Malaisie pour dire tout le bien qu’il pensait de ce marché. Selon lui, « c’est le moment idéal pour les smartphones gaming ».

Honor Note 10 : date de sortie, prix et fiche technique

Le Honor Note 10 s’annonce comme un smartphone au format phablette ambitieux qui pourrait bien mettre des bâtons dans les roues du Galaxy Note 9. Date de sortie, prix, design, fiche technique, voici toutes les informations à savoir sur le Honor Note…