Etats-Unis : Trump interdit ordinateurs et tablettes dans les vols provenant de certains pays musulmans

Donald Trump fait énormément parler de lui depuis son élection au poste de Président des Etats-Unis. Parmi ses premières mesures controversées, le décret anti-immigration. Bloqué deux fois par les juges fédéraux, un nouveau volet du texte vient d’être officialisé. Il interdit les ordinateurs et tablettes dans les vols provenant de plusieurs pays musulmans.

tablettes ordinateurs vols etats unis

Le décret anti-immigration mis en place par le gouvernement Trump continue de faire polémique. Après les interdictions d’entrée et sortie sur le territoire qui ont fait réagir les géants de la Silicon Valley, ce sont maintenant certaines technologies qui sont pointées du doigt.

Interdiction des appareils plus gros qu’un smartphone

Ainsi, les autorités américaines ont annoncé ce matin l’interdiction des tablettes et ordinateurs dans les avions en provenance de huit pays du Moyen-Orient. Pour justifier cette mesure, le gouvernement a invoqué un risque d’attentats terroristes. A partir de maintenant, tous les appareils électroniques plus gros qu’un smartphone devront voyager en soute et non plus en cabine.

Les ordinateurs et tablettes sont concernés mais pas uniquement. C’est également le cas des appareils photos, des caméras ou encore des consoles de jeux. Pas de Nintendo Switch dans ces vols.

Au total, ce sont huit pays qui sont visés et neuf compagnies aériennes : EgyptAir, Turkish Airlines, Royal Air Maroc, Qatar Airways, Emirates, Royal Jordanian, Saudi Airlines, Kuwait Airways et Etihad Airways. Toutes ces compagnies ont quatre jours à partir d’aujourd’hui pour mettre en place la mesure jusqu’à une date indéterminée.

Si elles ne se plient pas à la règle, elles seront interdites de vols. On notera que les compagnies aériennes américaines opérant les mêmes vols ne sont pas concernées. Le gouvernement explique cette mesure visant une majorité de pays musulmans de la manière suivante :

L’examen de renseignements indique que des groupes terroristes continuent de viser le transport aérien et cherchent de nouvelles méthodes pour perpétrer leurs attentats, comme dissimuler des explosifs dans des biens de consommation […] Sur la base de ces informations, (John Kelly, secrétaire à la Sécurité intérieure) a décidé qu’il était nécessaire de renforcer les procédures de sécurité pour les passagers au départ direct de certains aéroports et à destination des Etats-Unis.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !