Les Etats Unis pourraient contrôler vos réseaux sociaux à la douane

Les voyageurs qui ont déjà eu à partir aux Etats Unis le savent : les formulaires à remplir semblent déjà un peu trop… exhaustifs. Mais ceux-ci pourraient inclure votre présence sur les réseaux sociaux sous peu, comme le proposent les autorités américaines.

Nous vivons dans une époque formidable où découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux pays ne demandent finalement que peu d’efforts : un peu d’investissements monétaires, quelques papiers à remplir et c’est parti pour un tour !

Pour aller aux Etats Unis, la tâche est légèrement plus complexe. Des suites des attentats du 11 septembre 2001, le pays procède à des contrôles bien plus poussés qui passent notamment par le fameux formulaire ESTA.

Vous en avez probablement entendu parler autour de vous : il s’agit du fameux papier, à remplir avant de rentrer sur le sol américain, et qui vous pose des questions telles que « êtes-vous un terroriste ? » ou encore « avez-vous voyagé en Iraq, Syrie, Iran, Soudan, Somalie ou au Yémen ces dernières années ? ».

Bref, des questions auxquelles même les personnes malintentionnées sauraient répondre sans se faire prendre. A celles-ci se rajouterait peut-être bientôt une nouvelle demande : celle de connaître vos identifiants sur les réseaux sociaux. Il s’agirait d’une nouvelle case, qui ne serait pas obligatoire toutefois, ajoutée au fameux formulaire.

N’ayez crainte pour la sécurité de votre compte Facebook toutefois : il s’agirait simplement d’un outil supplémentaire pour améliorer les procédures d’analyse et d’enquête sur le parcours des entrants sur le territoire américain.

Cette nouvelle procédure est toutefois encore loin d’être adoptée : elle n’est pour l’instant mise qu’en consultation, avant d’être véritablement présentée au vote.

Il s’agit en tout cas d’une nouveauté intéressante, qui montre que les procédures pour préparer son voyage évoluent désormais à l’heure d’internet… dans le bon sens ou non, ce sera à vous de nous le dire dans les commentaires.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article