L’Etat veut maintenant financer les jeux vidéo violents !

Maj. le 2 février 2017 à 16 h 28 min

Il semblerait que nos responsables politiques ne soient pas d’accord sur la place à accorder aux jeux vidéo violents. Alors qu’hier, nous découvrions qu’un député avait déclaré qu’ils étaient responsables des attentats du 7 janvier dernier, le gouvernement devrait bientôt contribuer à leur financement.

etat financer jeux video violents

C’est la Secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle Lemaire, qui a annoncé la nouvelle hier sur son compte Twitter. Le gouvernement s’apprête à signer un décret qui permettra à l’Etat d’accorder des subventions à l’industrie du jeu vidéo pour les jeux violents.

[Le gouvernement va financer] des jeux vidéo spécifiquement destinés à un public d’adultes et qui sont commercialisés comme tels, sous réserve du caractère significatif de leur contribution au développement et à la diversité de la création française et européenne.

Jusqu’à maintenant, l’Etat finançait déjà l’industrie du jeu vidéo mais, par souci d’éthique, n’octroyait aucune aide aux jeux estampillés PEGI 18. Dans quelques temps maintenant, les jeux réservés aux joueurs de plus de 18 ans seront aussi financés.

Pourquoi le gouvernement change-t-il son fusil d’épaule ? Principalement pour des raisons économiques. Alors que la France se classait parmi les principaux producteurs de jeux video dans les années 90, elle n’occupe plus que la huitième place.

C’est le Québec qui s’affiche comme le champion de la production de jeux, et pour cause, une politique fiscale agressive a été mise en place pour favoriser le développement des productions.

En France nous disposons certes déjà d’une politique fiscale favorable, mais les jeux réservés aux plus de 18 ans en sont exclus. C’est bien dommage puisque ces licences ont représenté un tiers des ventes en France en 2014. GTA V, Assasin’s Creed Unity ou encore Watchdogs ont cartonné.

Avec ces nouveaux financements, l’Etat compte donc faire retrouver à la France la gloire d’antan sur le marché des jeux vidéo. Le décret permettant de financer les jeux vidéo violents (mais pas seulement puisque « + de 18 ans ne signifie pas forcément violent) entrera bientôt en application.

Axelle Lemaire l’a déjà signé, trois autres ministres doivent y apposer leur signature pour finaliser le projet. Quant à l’aspect éthique de la chose, cela ne semble plus déranger nos responsables politiques.

Via

Réagissez à cet article !
  • Humanz_CT

    Personnellement, j’apprécie le fait que ce soit la secrétaire d’Etat au numérique qui prenne cette initiative.
    Ça prouve juste que les propos des autres politicards ne sont fait que pour faire parler d’eux et surfer sur l’effet de mode et de préjugés bien ancrés dans l’état d’esprit de pas mal de gens !

  • webbeur

    L’économie numérique a fuie la France, ce pays qui n’est bon qu’a miner du charbon.

    Quand on voit les lois qui passent actuellement, sa me conforte dans l’idée que la France est morte.

    Les talents fuient, et c’est normal, avec un BAC +5 tu te retrouve caissier ici, alors que beaucoup de pays t’attendent ailleurs.

    • J’hesite entre les rires et les larmes tellement ce que tu dis est vrai.. Surtout sur le fait que Bac+5 > Caissier xD Quand tu vois que pour trouver un stage t’es obligé de trimer pendant 3 mois je trouve ca aberrant… Ce pays n’est plus ce qu’il était.

      • Ombilicus

        Et surtout qu’on te refuse certains boulots sous prétexte que tu es « sur-diplômé »…

        • sam

          c’est tout a fait vrai plus tu es diplomé plus on doit te payer c’etait notre prof de math qui avait un bac+8 le pauvre et qui se retrouve avec un salaire de prof , il nous avait dit si vous voulez faire des études arrêter au bac+3 parce que ensuite c’est chaud pour trouver un boulot et il avait raison

          • mémé

            Passer les frontieres,apres mes diplomes je n’ai meme pas cherché de boulot en france.je suis directement partit en belgique.et je ne m’en plains pas du tout.bien au contraire.et quand je vois un ami a moi et son bac+8 qui ne trouve rien ça me conforte dans mon choix

      • webbeur

        Le BAC+5 bilingue caissier, je le connais et sa m’a dégoute de ce pays ou il n’y a plus d’opportunité.
        Et c’est encore pire dans le domaine du numérique, ou la France est a la ramasse totale, ici les seuls emplois restant c’est pour faire le site internet de tata qui confectionne des bijoux avec des cailloux, c’est tout.

        Et @ombilicus:disqus tu as tout a fait raison, les « sur-diplômé » c’est courant en France, alors si on prévois d’y rester, il faut arrêter les études a BAC +3 (BAC +2 étant seulement un diplôme Franco-Français)

    • cyril

      Pour moi ce sont les conseillers en orientation au college/lycée qui sont COMPLETEMENT à la ramasse.
      Forcément que vous vous retrouvez caissier, si vous faites des études dans un domaine qui ne recrute absolument pas, ou dans un domaine ou il n’est pas possible de créer.

      Seulement au collège quand tu ne sais pas quoi faire, les conseillers en orientation te disent de croire en tes rêves, de faire ce qui te plait le plus…Etc N’importe quoi !
      Il faut faire des études dans un domaine qui marche, un domaine qui peut proposer du boulot. Bien-sur il ne faut pas se retrouver dans un domaine inintéressant, mais par exemple tous les métiers manuels qui demandent un CAP/BEP/BAC pro recrutent à fond la caisse, et croyez moi ou non, un petit serrurier ou plombier ou électricien à son compte (sans aucun employé), gagne bien mieux que la plupart des BAC +5 sans avoir besoin de faire de la pub à gogo pour trouver du client.
      Inutile de faire les beau arts ou un BAC +10 en langues appliquées, c’est le chômage assuré pour la majorité d’entre eux !
      Vous voulez du travail à la pelle ? Faites donc un CAP mécanique, peintre, boucher, paysagiste, pâtissier.

      Vous aimez les nouvelles technologies, dirigez vous vers l’informatique par exemple, un « petit » master MIAGE vous ouvrira les portes de toutes les entreprises et vous passerez devant les petits intellots qui sortent de la plupart des écoles d’ingénieur.
      Mais surtout, dirigez vous intelligemment, plutot que de crier au lot une fois votre MASTER en poche dans un domaine ou il y a 100 postes dans toute la France.
      Ce n’est que mon point de vue, il y a énormement de domaines que je ne connais pas, mais quand je vois mes anciens camarades étudiants qui galèrent, ça me fait mal au cœur.

      • webbeur

        « si vous faites des études dans un domaine qui ne recrute absolument pas, ou dans un domaine ou il n’est pas possible de créer. »

        Je suis dans l’informatique, et mon « ami BAC+5 » est dans l’eau/environnement.

        Il faut faire quoi pour avoir du boulot en France ? (A part faire politique).

        On emploie pas les têtes de notre pays, alors certes un électricien/plombier il va avoir du travail, mais quand il restera que eux en France ils vont les construire pour qui les maisons ?

        • Flagadouille

          Tu peux faire caissier chez quick
          Parait que c’est une super formation

      • Guest

        Sauf que si tout le monde se forme dans la branche qui recrute, la branche sera saturée…. Donc elle ne recrutera plus… A moins de quitter la France, ce qui est une bonne initiative surtout pour les métiers de l’ingénierie, ce n’est pas forcément une solution.

        Oui l’informatique est la branche de l’avenir mais je ne pense pas qu’il faille obligatoirement faire des études que l’on n’aime pas pour être sur d’avoir un job surtout parce qu’on est pas sur d’y arriver et de rester coincé avec ce job toute sa vie.

        Pour ce qui est de : « Vous aimez les nouvelles technologies, dirigez vous vers l’informatique par exemple, un « petit » master MIAGE vous ouvrira les portes de toutes les entreprises et vous passerez devant les petits intellots qui sortent de la plupart des écoles d’ingénieur. »
        Clairement non, je le vois clairement pas de la même façon, une école d’ingénieur moyennement reconnu en informatique sera toujours mieux vu que la fac qui dispense des cours en MIAGE. Et j’ai pu faire ce constat plusieurs fois.

        • Guest_resp

          Cher Guest, une MIAGE est une formation professionnalisation, ce qui est encore rare l’université. C’est une formation avec des cours théoriques certes mais aussi professionnels. D’ailleurs certains cours sont dispensés par des professionnels du secteur. Ensuite le MIAGE vs école d’ingénieur moyenne, c’est une guerre de clocher. Une école d’ingénieur est très bien pour le coté développement, à l’inverse une MIAGE va permettre d’avoir une ouverture (management/gestion/comptabilité/…). Cela permet donc de choisir parmi un plus large panel de poste.

    • elturko

      La france est mortt. Yapa davenir les jeune non plus davenir.. meme pour un boulot bidon il ne prenne pas il demznde de lexperince. Je suis dorigine turk et en turquie tout le monde travaille presque au black maiq toulemonde travaikle comme au kebab ou en batiment en france. Mais en france a cause des impot et taxe prrndre un ouvrier coute 1600 euro…. mouvrier touche que 1133 euro enplus de sa il lemployeur paye 400 euro de impot taxe 200 euro de cjarhe patronal en tout plus de 1600 euroo …qui va embaucher en 2015 a 1600 euro dite moi????? alorr vive le blak au moin le blak fait manger des famillee

      • Soaf

        et le black, c’est bien connu, ca finance les ecoles et les hopitaux…

      • Jean-Denis Mathieu

        Wahou, c’est le camembert qui dit au roquefort « tu pu! »
        « La france est morrtt » , et bien si ce n’était pas le cas… ton orthographe vient de l’achever. Même pas d’accord sur le fond, un pays sans politique fiscale est un pays crade. J’aime pas du tout le principe mais la tu m’y oblige, si la Turquie c’est mieux en tout point, que fais tu ici? ( à part violer le Bescherelle)

  • Soli

    Watchdog ? Je l’avais oublié lui.

  • Richard

    Nous ne sommes pas le premier avril pourtant :p

  • Zorkot Walid

    Ca veut dire qu’ils vont aussi subventionner les jeux à caractère pornographique?! Thank Jouzess.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Litecoin : le Bitcoin humilié par une monnaie virtuelle dont le cours s’envole de 8000% en 1 an à peine !

Le Bitcoin humilié par une monnaie virtuelle, le Litecoin, dont le cours s’envole de 8000% en 1 an à peine, faisons le point sur ce nouveau challenger. Un exploit incroyable pour une monnaie virtuelle bien moins mise en lumière que le Bitcoin qui reste la plus populaire. Son inventeur, un ancien de Google, a de quoi être particulièrement satisfait du succès de sa création.

Bitcoin : vous devez déclarer la cryptomonnaie aux impôts !

L’envol du Bitcoin a suscité l’interêt du gouvernement. Bien décidé à recevoir sa part du gâteau virtuel, l’Etat rappelle que les plus values réalisées par les cryptomonnaies sont imposables : vous devez donc déclarer vos Bitcoins. Comment ?