Et si Apple rachetait Netflix avec ses 245 milliards de dollars de cash ?

Maj. le 30 mai 2018 à 20 h 53 min

Apple rapatrie 245 milliards de dollars de cash suite aux nouvelles mesures prises par Donald Trump. La firme de Cupertino tente depuis maintenant quelques années de se lancer dans la vidéo. Les rumeurs d’un concurrent de Netflix sont de plus en plus insistantes. Mais l’entreprise traîne et prend un retard considérable sur ses concurrents. Sa réserve de cash lui permettrait de racheter Netflix. Selon certains analystes, c’est même la meilleure chose qu’Apple ait à faire. Mais est-ce vraiment possible ?

apple netflix rachat

Voilà une acquisition qui en ferait fantasmer plus d’un : et si Apple rachetait Netflix ? C’est une rumeur qui circule depuis maintenant quelques semaines, mais est-ce vraiment possible ? Selon certains analystes, Apple aurait tout intérêt à faire l’acquisition du géant de la vidéo en streaming. La firme de Cupertino peine à lancer son propre service et Netflix continue de prendre de l’avance. La récente loi de Donald Trump sur les impôts sur les sociétés assouplit la taxation des entreprises américaines. Apple va donc rapatrier 245 milliards de dollars sur le sol américain. Mais que va faire la firme de ce trésor colossal, équivalent au PIB de l’Irlande (ironie ?) ? Pour certains financiers, le rachat de Netflix semble être une opportunité à ne pas manquer.

Apple a les moyens de racheter Netflix

Apple est depuis maintenant quelques années l’entreprise la mieux côtée en Bourse. Le succès de l’iPhone n’a cessé de porter la marque à la Pomme. A lui seul il a longtemps représenté plus de 50% du chiffre d’affaires de la firme. Steve Jobs avait une peur vicérale : voir Apple disparaître. L’entreprise avait déjà failli tomber dans l’oubli après plusieurs mauvais choix de produits, notamment l’ordinateur Lisa. Depuis, Jobs a une obsession : mettre Apple à l’abri. Grâce à l’iPhone, il a ainsi pu se constituer un énorme trésor de guerre. Trésor que son successeur s’est appliqué à renflouer. Aujourd’hui Apple dispose donc de la plus grande réserve de cash au monde. Elle correspond au PIB de pays comme la Finlande ou l’Irlande. Hallucinant. Apple a de l’argent à ne plus savoir quoi en faire.

La récente loi fiscale de Donald Trump ne va pas arranger les choses. Le Président des Etats-Unis a mis en place des avantages fiscaux pour les entreprises américaines qui rapatrieraient leurs réserves de cash situées ailleurs qu’aux Etats-Unis. Bingo ! Apple joue le jeu et va rapatrier pas moins de 245 milliards de dollars. Mais que faire de tout ce cash ? Les analystes et financiers se sont posés la question. Parmi les hypothèses des analystes de Barclays : le rachat de Netflix dont la valeur est largement à la portée du portefeuille d’Apple (93 milliards de dollars). La firme Cupertino pourrait même s’offrir deux Netflix. Mais pourquoi ce rachat serait-il intéressant pour la marque à la Pomme ?

Apple est en retard sur la SVOD

Depuis des années maintenant, Apple joue avec les nerfs de ses fans en laissant présager l’arrivée de la révolution de la TV. La fameuse Apple TV pourrait prendre la forme d’un vrai téléviseur et non plus être une simple box que l’on connecte à son écran. Elle pourrait renfermer des applications, des jeux, et surtout des contenus à la demande. Mais après des années de teasing, Apple n’a jamais pu concrétiser ce projet. Et en attendant, d’autres entreprises se sont invitées dans le salon des utilisateurs. En France, Molotov a par exemple revolutionné la façon de regarder les programmes TV. Dans le monde, Netflix s’est imposé comme la meilleure alternative à la télévision classique. A tel point que le service de SVOD est pour la première fois plus visionné que la télévision classique aux Etats-Unis.

investissements video apple netflix
Investissements annuels dans la vidéo

Apple est donc très en retard. Son propre service ne pourrait finalement voir le jour qu’en 2020. A condition d’investir un peu plus. Pour le moment la firme de Cupertino investit un milliard de dollars « seulement » dans le développement de ce projet. Selon l’analyste de Barclays Mark Moskowitz, Apple pourrait passer à un investissement annuel de 8,3 milliards de dollars d’ici 2022. Mais même à ce rythme la firme de Cupertino serait trop lente pour rattraper son retard. Netflix, qui domine déjà largement le marché investit 12,6 milliards de dollars par an. Disney atteint 13,3 milliards de dollars d’investissements annuels. Même avec 8,3 milliards Apple n’égalerait pas les investissements d’entreprises déjà bien en place. Insuffisant pour s’imposer sur le marché selon les analystes. Seule issue possible, racheter un acteur majeur. Et quoi de mieux que le leader ? Selon Goldman Sachs, Barclays et Citi, racheter Netflix serait plus judicieux que développer son propre service de SVOD à la manière d’Apple Music.

Y’a-t-il un réel intérêt pour Apple et Netflix ?

Pour Apple l’intérêt de racheter Netflix n’est pas forcément évident. La firme de Cupertino doit dégager de nouveaux revenus. Les Macbook et l’iPhone se vendent moins bien qu’auparavant, Apple trouve donc son salut dans les services. La SVOD est en pleine expansion. En partant de ce postulat il y a donc un intérêt pour Apple à racheter Netflix. Le hic est que l’opération ne serait pas nécessairement une bonne affaire. A 93 milliards de dollars, Netflix est surcôté. Certes le service investit, il a un rayonnement mondial et il a une image cool dans le monde entier, ce qui correspond à l’ADN d’Apple. Mais financièrement Netflix n’est pas ce que l’on appelle une poule aux oeufs d’or. L’américain dégage certes des bénéfices mais ils sont très minces, la faute notamment à de nombreux investissements en créations originales. A court termes, le rachat de Netflix peut donc sembler opportun mais sur le long termes, il n’est pas certains qu’il s’agisse d’une bonne opération.

apple svod netflix

Pour Netflix, un rachat par Apple n’est pas non plus nécessairement une bonne opération. L’entreprise a une image forte, un savoir-faire. On ne peut pas réellement comparer un tel rachat à celui de Beats par exemple. Il s’agit ici d’une autre industrie, qui a des codes, des méthodes, une identité qui lui sont propres. Netflix a réussi à s’imposer dans le milieu du 7ème art grâce à ses talents. On ne s’improvise pas professionnel du cinéma. Un rachat de Netflix signifierai sans doute un recentrage sur les produits Apple. Ou des avantages pour les clients Apple. Une fermeture (même partielle) aux autres plateformes qui ne ferait pas les affaires de Netflix. Le service de SVOD a lutté pendant des années pour s’imposer sur tous les supports, un retour en arrière serait inenvisageable. Il n’y a qu’à voir le succès de Netflix en France pour le comprendre.

Eddie Cue, vice président d’Apple, a d’ailleurs jeté un froid sur les analystes qui spéculaient autour de ce rachat : « Apple ne fera probablement pas d’aquisition majeure » a-t-il déclaré. D’autres analystes misent sur une nouvelle opération financière pour tirer profit de ces 245 milliards de dollars de cash. Bien moins sexy que le rachat de Netflix, mais « probablement » plus réaliste.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !