Et si Apple rachetait Netflix avec ses 245 milliards de dollars de cash ?

Apple rapatrie 245 milliards de dollars de cash suite aux nouvelles mesures prises par Donald Trump. La firme de Cupertino tente depuis maintenant quelques années de se lancer dans la vidéo. Les rumeurs d’un concurrent de Netflix sont de plus en plus insistantes. Mais l’entreprise traîne et prend un retard considérable sur ses concurrents. Sa réserve de cash lui permettrait de racheter Netflix. Selon certains analystes, c’est même la meilleure chose qu’Apple ait à faire. Mais est-ce vraiment possible ?

apple netflix rachat

Voilà une acquisition qui en ferait fantasmer plus d’un : et si Apple rachetait Netflix ? C’est une rumeur qui circule depuis maintenant quelques semaines, mais est-ce vraiment possible ? Selon certains analystes, Apple aurait tout intérêt à faire l’acquisition du géant de la vidéo en streaming. La firme de Cupertino peine à lancer son propre service et Netflix continue de prendre de l’avance. La récente loi de Donald Trump sur les impôts sur les sociétés assouplit la taxation des entreprises américaines. Apple va donc rapatrier 245 milliards de dollars sur le sol américain. Mais que va faire la firme de ce trésor colossal, équivalent au PIB de l’Irlande (ironie ?) ? Pour certains financiers, le rachat de Netflix semble être une opportunité à ne pas manquer.

Apple a les moyens de racheter Netflix

Apple est depuis maintenant quelques années l’entreprise la mieux côtée en Bourse. Le succès de l’iPhone n’a cessé de porter la marque à la Pomme. A lui seul il a longtemps représenté plus de 50% du chiffre d’affaires de la firme. Steve Jobs avait une peur vicérale : voir Apple disparaître. L’entreprise avait déjà failli tomber dans l’oubli après plusieurs mauvais choix de produits, notamment l’ordinateur Lisa. Depuis, Jobs a une obsession : mettre Apple à l’abri. Grâce à l’iPhone, il a ainsi pu se constituer un énorme trésor de guerre. Trésor que son successeur s’est appliqué à renflouer. Aujourd’hui Apple dispose donc de la plus grande réserve de cash au monde. Elle correspond au PIB de pays comme la Finlande ou l’Irlande. Hallucinant. Apple a de l’argent à ne plus savoir quoi en faire.

La récente loi fiscale de Donald Trump ne va pas arranger les choses. Le Président des Etats-Unis a mis en place des avantages fiscaux pour les entreprises américaines qui rapatrieraient leurs réserves de cash situées ailleurs qu’aux Etats-Unis. Bingo ! Apple joue le jeu et va rapatrier pas moins de 245 milliards de dollars. Mais que faire de tout ce cash ? Les analystes et financiers se sont posés la question. Parmi les hypothèses des analystes de Barclays : le rachat de Netflix dont la valeur est largement à la portée du portefeuille d’Apple (93 milliards de dollars). La firme Cupertino pourrait même s’offrir deux Netflix. Mais pourquoi ce rachat serait-il intéressant pour la marque à la Pomme ?

Apple est en retard sur la SVOD

Depuis des années maintenant, Apple joue avec les nerfs de ses fans en laissant présager l’arrivée de la révolution de la TV. La fameuse Apple TV pourrait prendre la forme d’un vrai téléviseur et non plus être une simple box que l’on connecte à son écran. Elle pourrait renfermer des applications, des jeux, et surtout des contenus à la demande. Mais après des années de teasing, Apple n’a jamais pu concrétiser ce projet. Et en attendant, d’autres entreprises se sont invitées dans le salon des utilisateurs. En France, Molotov a par exemple revolutionné la façon de regarder les programmes TV. Dans le monde, Netflix s’est imposé comme la meilleure alternative à la télévision classique. A tel point que le service de SVOD est pour la première fois plus visionné que la télévision classique aux Etats-Unis.

investissements video apple netflix
Investissements annuels dans la vidéo

Apple est donc très en retard. Son propre service ne pourrait finalement voir le jour qu’en 2020. A condition d’investir un peu plus. Pour le moment la firme de Cupertino investit un milliard de dollars « seulement » dans le développement de ce projet. Selon l’analyste de Barclays Mark Moskowitz, Apple pourrait passer à un investissement annuel de 8,3 milliards de dollars d’ici 2022. Mais même à ce rythme la firme de Cupertino serait trop lente pour rattraper son retard. Netflix, qui domine déjà largement le marché investit 12,6 milliards de dollars par an. Disney atteint 13,3 milliards de dollars d’investissements annuels. Même avec 8,3 milliards Apple n’égalerait pas les investissements d’entreprises déjà bien en place. Insuffisant pour s’imposer sur le marché selon les analystes. Seule issue possible, racheter un acteur majeur. Et quoi de mieux que le leader ? Selon Goldman Sachs, Barclays et Citi, racheter Netflix serait plus judicieux que développer son propre service de SVOD à la manière d’Apple Music.

Y’a-t-il un réel intérêt pour Apple et Netflix ?

Pour Apple l’intérêt de racheter Netflix n’est pas forcément évident. La firme de Cupertino doit dégager de nouveaux revenus. Les Macbook et l’iPhone se vendent moins bien qu’auparavant, Apple trouve donc son salut dans les services. La SVOD est en pleine expansion. En partant de ce postulat il y a donc un intérêt pour Apple à racheter Netflix. Le hic est que l’opération ne serait pas nécessairement une bonne affaire. A 93 milliards de dollars, Netflix est surcôté. Certes le service investit, il a un rayonnement mondial et il a une image cool dans le monde entier, ce qui correspond à l’ADN d’Apple. Mais financièrement Netflix n’est pas ce que l’on appelle une poule aux oeufs d’or. L’américain dégage certes des bénéfices mais ils sont très minces, la faute notamment à de nombreux investissements en créations originales. A court termes, le rachat de Netflix peut donc sembler opportun mais sur le long termes, il n’est pas certains qu’il s’agisse d’une bonne opération.

apple svod netflix

Pour Netflix, un rachat par Apple n’est pas non plus nécessairement une bonne opération. L’entreprise a une image forte, un savoir-faire. On ne peut pas réellement comparer un tel rachat à celui de Beats par exemple. Il s’agit ici d’une autre industrie, qui a des codes, des méthodes, une identité qui lui sont propres. Netflix a réussi à s’imposer dans le milieu du 7ème art grâce à ses talents. On ne s’improvise pas professionnel du cinéma. Un rachat de Netflix signifierai sans doute un recentrage sur les produits Apple. Ou des avantages pour les clients Apple. Une fermeture (même partielle) aux autres plateformes qui ne ferait pas les affaires de Netflix. Le service de SVOD a lutté pendant des années pour s’imposer sur tous les supports, un retour en arrière serait inenvisageable. Il n’y a qu’à voir le succès de Netflix en France pour le comprendre.

Eddie Cue, vice président d’Apple, a d’ailleurs jeté un froid sur les analystes qui spéculaient autour de ce rachat : « Apple ne fera probablement pas d’aquisition majeure » a-t-il déclaré. D’autres analystes misent sur une nouvelle opération financière pour tirer profit de ces 245 milliards de dollars de cash. Bien moins sexy que le rachat de Netflix, mais « probablement » plus réaliste.

Réagissez à cet article !
  • El Cidius

    Cela s’appellera iFix et les prix pourront grimper ! lol

  • rpondevie

    Que veut dire « 45 milliard de cash »? cash = liquidité ?

    • Markus

      245 Mds de cash = 💰 net

      • Billy Burn

        Le net n’a rien a voir la dedans… C’est leur trésorerie ou argent disponible sans endettement.

        • Markus

          C’est pareil ma grande

          • Billy Burn

            Ah je ne crois ma biche ;) on parle de net sur du résultat annuel. La trésorerie en est le cumul. Bon, les 2 sont liés c’est clair.

          • Markus

            OSEF poupoule. C’est pas notre blé

    • Romain Vitt

      C’est de l’argent disponible immédiatement. Le coffre fort d’Apple c’est un peu La Casa de Papel ^^

  • kevin david

    J’espère pas en tout cas ^^ j’ai pas envie qu’il détériore l’expérience sur android

  • DarkSamS

    Moi je dis non… Pourquoi apple se permet d’avoir les logiciels qui justement nous permet d’avoir un diversité entre plusieurs plateforme… Apple devrait s’occuper des ses iPhone ou Mac… plutôt que tuer notre diversité informatique. Déjà Shazam c’est du n’importe quoi quand il te propose en premier un abonnement Apple music plutôt que Spotify… ou encore (L’extrait de cette musique vous êtes offert par itunes…

    • Markus

      GG play music ça aurait sonné mieux ? Pfff 🤣

      • emmanuel milcent

        Bah ouais, pourquoi tu poses la question ? C’est tellement évident :)

      • Teddy

        Non mais lui, quand il va à la boulangerie, son boulanger lui propose de goûter la nouvelle baguette, mais d’aller finalement l’acheter sur le trottoir d’en face… lol

    • MaGiiC

      Apple & Diversité haha.
      Microsoft et diversité la je veux bien, apporte des fonctionnalités pour Android sur Windows, compatible Chromecast, rend de plus en plus Windows & Linux compatibles … & Apple ?
      Apple offre surtout un bridage total de son système sans s’ouvrir aux autres. Soit on suit la logique, j’achète que du Apple, soit je n’achète rien. Même sur Windows, Apple bride tout avec iTunes, rien n’est possible en natif, même pas un simple partage de connexion sans iTunes.
      Rien que tout à l’heure, un commercial arrive avec son Mac, veut projeter sur notre TV, pas possible de caster, ni de se connecter à notre adaptateur Microsoft, haha.
      Bon après, Windows est bourré de bugs en tout genre, mais MacOs le serait certainement aussi s’ils offraient à tous les constructeurs la possibilité d’installer MacOS.

      • Delou

        Si ton commercial pouvait pas se brancher en HDMI faut se poser des questions sur le projecteur surtout…

        Quant à dire que Windows c’est « « la diversité et que rien n’est verrouillé » fallait oser la sortir celle là…

        C’est marrant car sur mon W10 j’arrive pas a VIRER Le cloud de M$ et je ne parle même pas des Bloatwares qui reviennent sans cesse (coucou Candy crush).

        M$ a toujours été le roi des technologies propriétaires et fermées quitte à aller à l’inverse de toute l’industrie.

        • MaGiiC

          Encore faut il qu’il se balade avec un câble HDMI de 5 mètres pour pouvoir se raccorder à l’écran ? C’est une sale de réunion commune non équipée à la base, on prête seulement notre matériel aux sociétés présentes dans le même bâtiment, ce n’était qu’un exemple.
          Et surtout encore faudrait il que les Mac soient équipés de port hdmi, donc un câble + un adaptateur Display Port vers HDMI :) (35€ l’adaptateur chez Apple)

          Je n’ai pas dit « la diversité et que rien n’est verrouillé ». Rien à ajouter.

          OneNote se supprime facilement, les AppxPackage également, avec une simple commande, tu peux toutes les virer d’un coup, ce que l’on fait. Je ne glorifie absolument pas Microsoft, on rencontre des bugs en tout genre, mais question ouverture, ce n’est pas comparable à Apple. Apple bride totalement son infra, pas Windows, pourquoi s’ouvrir à Linux dans ce cas ou même à Android.

    • Teddy

      Apple propose déjà ses services audio sur Android. Je pense qu’on tient ici la preuve, qu’un rachat de NetFlix ne changerait pas forcément le multiplaforme ^^.
      Et puis pourquoi devraient-ils proposer Spotify quand ils ont leur propre plateforme musicale ?
      Genre toi, quand tu vas à Midas pour changer tes pneus, ils te proposent d’aller les prendre chez la concurrence alors qu’ils en ont en stock ? Cette réflexion manque cruellement de logique…

      • DarkSamS

        Car Android est trop imposant comparé à ios… ils étainent obligé de le faire… Et ce serait de l’abus sur leur position dominant.

        C’est comme si les clients d’Apple ils étaient pris au piège…

        • Markus

          Android c’est pas un produit

  • lehulk

    que ferait apple avec ses 245 milliard de dollars ?
    perso j ai une petite idée ,je peux leur filler mon IBAN

    • Romain Vitt

      Ahahahahah !

    • fredmoy

      Cette argent est surtout à l’étranger c’est bien là le problème, si il le rapatriait au Us il devrait payer une sacrée somme en impôts

  • Markus

    Cette rumeur devient persistante on dirait

    • rforce

      Netflix se fait désirer , la belle ne veut pas céder trop tôt , car ça fait mauvais genre. Mais après le resto, Apple et Netflix vont niquer comme des bêtes.

  • emmanuel milcent

    Apple pourrait racheter Netflix, mais ce serait une très mauvaise opération pour Netflix et Apple, car Netflix perdrait ainsi nombre de clients qui ne veulent entendre parler d’Apple…
    Non, que Netflix reste indépendant !

    • leatherface

      Je me désabonnerais instantanément si Apple venait à les racheter. Par contre quand tu dis que Netflix perdrait nombre de clients, je ne suis pas d’accord. le grand public moins initié, n’en a strictement rien à faire des guéguerres de clochers.

      • Markus

        Et alors ?

      • Teddy

        Au final, les plus intelligents sont les clients « grand public non initié » qui favorisent l’expérience utilisateur à des débilités sans noms. ^^

      • rforce

        Tout simplement.

      • rforce

        De même que la plupart des utilisateurs Android ne sait pas qu’Android et YouTube appartiennent à Google.

    • psgced

      Je rejoins l’avis de leatherface en dessous. Que le public averti comme toi souhaite de désabonner oui pourquoi pas, mais la grande majorité des gens s’en tamponnent le coquillart.

      • Teddy

        La grande majorité des gens sont raisonnables et intelligents, une chance pour l’humanité.

        • Billy Burn

          On doit pas vivre dans le même monde…

          • Teddy

            Essayez surtout de comprendre le fond de mes propos… ^^

        • Jonathan Schulzendorf

          Si on est intelligent, on sait qu’on ne fait pas intervenir un marché verrouillé au milieu d’un marché ouvert…

          • Markus

            Netflix c’est ouvert ?
            J’ai toujours pensé que c’était payant. Faut vite que je vérifie alors.

          • Jonathan Schulzendorf

            Tout est payant, vous mélangez les concepts.

            Non, mon propos c’est de dire qu’il est insensé de mélanger Android et Apple étant donné qu’il n’y a pas de synchronisation possible.

          • Markus

            Mais ton compte ne disparaîtra pas si l’entreprise est rachetée, voyons. Ca ne devrait rien changer

    • Novaslash

      Ce que j’aimerais comprendre, c’est pourquoi vouloir se désabonner si Apple rachèterait Netflix ? Voues-tu une haine aussi importante envers cette entreprise ?

      Si le contenu (comprenant la création de contenu), le prix des abonnements et la qualité restent pareil, qu’est-ce que ça peut bien faire qu’Apple soit derrière ?

    • Delou

      Parce que tu connais qui est derrière le capital de Netflix toi ?

      Accessoirement arrête vite de regarder Disney.

  • Si apple achete Netflix ca sera fini pour moi, comme ça été le cas pour Shazam. J’utilise SoundHound maintenant et c’est très bon.

    • Teddy

      Bof, je préfère Shazam, fonctionne aussi bien avec ou sans Apple.

    • Markus

      Quel malheur…🤣

  • Insomnia

    Très peu probable Netflix l’a déjà annoncé

    • Romain Vitt

      Oui je suis d’accord. C’est peu probable mais c’est la rumeur qui enfle dans certains cabinets d’analystes.

  • DePassage

    1) Apple est un fabriquant d’ordinateurs, de tablettes, de smartphones, un concepteur d’OS. La distribution vidéo n’étant pas son domaine, parler de retard en la matière n’a donc absolument aucun sens.

    2) D’autres grandes sociétés mondiales ont certainement de quoi racheter Netflix. Suffit pas de dire qu’on a des sous pour faire un achat, encore faut-il que le propriétaire vende.

    3) Si par malheur la vente se réalisait, je résilie immédiatement mon abonnement. Pas un rond à la pomme…

    • Markus

      Sniff

    • Romain Vitt

      Hello ! Je reviens juste sur le point 1 concernant le coeur de métier d’Apple. Oui au départ l’entreprise fait du matériel, mais aujourd’hui elle dégage la majorité de ses revenus par les services. Apple a par exemple révolutionné la façon de consommer la musique. C’est iTunes qui a virtualisé la musique. Nous parlons de retard sur la vidéo tout simplement parce qu’Apple a plusieurs manifesté ses intentions de devenir un acteur important de cette industrie, comme il l’a fait dans la musique. Mais il a plus de mal à s’imposer dans ce secteur.

      • Provoc

        « révolutionné la façon de consommer la musique »
        iTunes a surtout permis de vendre cher un produit médiocre.
        9.99$ l’Albun avec DRM et un son de merde, au lieu de 8-12$ un CD. La bonne blague…
        Ça c’est révolutionnaires 😊
        iTunes n’a modifié qu’une chose, les habitudes d’achat de la musique.

        « C’est iTunes qui a virtualisé la musique. »
        Non, c’est le MP3 et le P2P. J’ai compressé mes premiers fichiers audio MP3 en 1996.
        Bien avant l’arrivée de l’iPod en 2001, la musique dématérialisée était déjà très rependue.
        C’est Napster qui entre 1999 à 2001 permit l’échange gratuit de plusieurs centaines de millions de chansons à travers le monde avec son service P2P, avant de tomber sous le courroux des majors. Ce fut ensuite eDonkey2000 puis Emule qui reprirent la relève.
        Le total de morceaux vendu via iTunes, bien que très important, est totalement insignifiant en comparaison des quantités astronomiques échangées via P2P, et illégalement…
        Le succès du MP3 fut tel que Sony, Apple et Microsoft ont tenté de le « tuer » au profit de standards propriétaires. Peine perdue, encore aujourd’hui…

        • Teddy

          Ton avis sur le mp3 ne me semble pas très objectif.
          Le fait de protéger le contenu pour le proposer ensuite légalement, pas comme le p2p est une révolution en soit, qui nous a mené à de l’Apple Music, Deezer, Spotify and co.

          • rforce

            Il ne veut pas comprendre qu’on parle de démocratisation et de légalité.
            Évidemment, sur le Dark Net on peut aussi trouver des vidéos piratées bien avant l’arrivée de Netflix.

          • Teddy

            Il aime surtout avoir raison à tout ce qu’il dit, donc une petite pirouette et on y croirait presque… Pourtant je suis persuadé de n’avoir jamais dit que Apple a inventé à musique dématérialisée.

          • rforce

            Il m’a fait le coup. Il déforme tout.

          • Provoc

            Merci pour le tacle en douce…
            Non tu n’as pas dit qu’Apple a inventé la musique dématérialisée.
            Mais je te rappelle que mon message répondait à Romain, qui lui l’affirmait :
            « C’est iTunes qui a virtualisé la musique. »
            D’où ma réponse.
            Tu me dis que je ne suis pas objectif, alors que je ne fais que relater les événements chronologies ?!
            La prochaine fois, avant de te victimiser, relis le fil de la discussion…

          • Teddy

            Je ne dis pas être une victime, ni ne tacle. Je dis bien, et donc nous serons d’accord, Apple l’a démocratisé. Mes propos sont telles que la révolution ne peut exister sans démocratisation. C’est un peu comme la polémique sur le smartphone à écran sensitif. Les industriels n’ont pas attendu Apple pour le sortir, mais il aura fallu attendre la marque pour convaincre le marché.

          • Provoc

            Non, c’est juste relaté le fait…
            Mais c’est vrai que l’histoire d’Apple est agrémentée de beaucoup de légende urbaine…

            L’illégalité du piratage n’est pas la question.
            Toutes les boutiques de musiques en ligne réunies n’étaient, fin 90-début 2000, qu’une goutte d’eau par rapport aux échanges peer to peer initié par Napster en 1999, suivie de KaZaA 2000.
            C’est d’ailleurs face à cet engouement phénoménal, que les maisons de disques, ainsi que les grands de l’informatique ci sont mis.
            Apple compris ! Qui pour renter dans la danse à racheté Soundjam en 2000, qui est la base d’iTunes.
            La révolution et la démocratisation de la musique dématérialisée reviennent à Napster et au peer to peer, point.
            Ce sont les faits, rien de plus.

            Concernant les DRM, ce n’est pas non plus Apple qui les a initiés.
            Le tout premier, c’est eMusic qui vendait depuis 1998 des MP3 avec DRM.
            MP3(.)com a commencé en 1997, mais il ne concernait que des groupes et chanteurs indépendants.
            Ensuite, effaré par le succès de Napster et voyant l’intérêt des consommateurs pour la musique dématérialisée, entre 2000 et 2001, les majors ont ouvert leurs propres stores de vente en ligne, les uns après les autres. Et signés des accords de partages de catalogue.
            Mais vendant les fichiers dématérialisés, plus cher que les CD, ils ne risquaient pas de rencontrer le succès!
            En 2001, des sociétés comme Duet, Rhapsody, Listen, MusicNet, etc. firent également leurs arrivées.
            Et Apple arrive, enfin, avec iTunes store en ……… 2003 aux USA et 2004 dans le reste du monde.
            Le succès de l’iPod et un prix de vente unique « raisonnable » et fixe permirent à l’iTunes store de devenir le leader de la vente de musique en ligne en 2005.
            Pour rappel, au début, ni l’iPod ni iTunes n’avaient rencontré un grand succès.
            Jobs s’obstinant à réserver iTunes uniquement aux Macintosh.
            C’est contre son avis, et après une réunion, qu’il quitta en furie, que le portage d’iTunes sous Windows fut décidé.
            La suite, tu la connais…

            Bref, comme indiqué, iTunes a bien modifié les habitudes d’achat de la musique.
            Démocratisant l’achat de musique dématérialisé, sans en être à l’origine.
            Mais, la révolution et la démocratisation de la musique dématérialisée, en tant qu’œuvre, ne lui revient pas…

            https://uploads.disquscdn.com/images/e3673dcfec4c76789ca4bdbc000ee5a0253afa00e1234c1d2c72c4dd783e632e.jpg

          • Provoc

            Merci pour le tacle en douce…
            Non tu n’as pas dit qu’Apple a inventé la musique dématérialisée.
            Mais je te rappelle que mon message répondait à Romain, qui lui l’affirmait :
            « C’est iTunes qui a virtualisé la musique. »
            D’où ma réponse.
            Tu me dis que je ne suis pas objectif, alors que je ne fais que relater les événements chronologies ?!
            La prochaine fois, avant de te victimiser, relis le fil de la discussion…

        • Romain Vitt

          Au risque d’insister, si, c’est bien Apple qui a révolutionné la façon de consommer de la musique. Napster et le P2P sont des solutions illégales, faites sans l’accord des industries. Apple, avec iTunes, a réussi à convaincre les géants de l’industrie musicale que la musique virtuelle était l’avenir. Il faut bien voir la différence entre les créations technologiques et la commercialisation puis la mutation d’un marché.

          J’ai aussi connu cette époque de Napster, d’Emule, LimeWire etc. Mais tout ce qui est illégal ne transforme pas le marché. Ce serait comme dire que Cpasbien ou Kickasstorrent ont transformé le marché des films et séries. C’est Netflix qui a bouleversé ce marché, d’ailleurs on le voit bien avec toutes les polémiques lors de festivals.

          On pourrait en discuter des heures. Mais on constate souvent cette tendance chez certains lecteurs à confondre technologie et mutation d’un marché. Il faut plus qu’un format de fichier pour bouleverser un mode de consommation.

          • Provoc

            Tu n’as visiblement pas lu ma réponse à Teddy…

            « Apple, avec iTunes, a réussi à convaincre les géants de l’industrie musicale que la musique virtuelle était l’avenir. »
            Non, c’est l’engouement phénoménal de Napster en 1999, qui a démontré qu’il y avait un réel marché sur la musique numérique.
            Les maisons de disques, ainsi que les grands de l’informatique ci sont mis, suite à ce constat.
            Dès 2000 et 2001, les maisons de disque avaient leurs boutiques de vente en ligne et passé des accords de partages de catalogue. Mais vendant les fichiers dématérialisés, plus cher que les CD, voire au même prix, ils ne risquaient pas de rencontrer le succès!
            iTunes n’est arrivé qu’en 2003 aux USA et 2004 dans le reste du monde.

            « Il faut plus qu’un format de fichier pour bouleverser un mode de consommation. »
            Quand Apple est arrivé sur le marché avec iTunes, le mode de consommation était déjà en place. Les MP3 s’échangeaient par centaines de millions sur le net, dans les écoles et les bureaux, les CD remplis de MP3 circulaient, etc.
            Apple à fournie avec iTunes ET son iPod, un système tous en un bien pensé ; avec un prix enfin « raisonnable » et unitaire.

            Je ne fais pas l’apologie du piratage, ayant personnellement, une CDthèques et Vidéothèques de plusieurs milliers d’œuvres légales, reste que bien souvent, le piratage à donner la voie de tendance de consommation. En attendant que les systèmes légaux et bien pensés voient le jour.

            Même conclusion que pour Teddy :
            « Bref, comme indiqué, iTunes a bien modifié les habitudes d’achat de la musique.
            Démocratisant l’achat de musique dématérialisé, sans en être à l’origine.
            Mais, la révolution et la démocratisation de la musique dématérialisée, en tant qu’œuvre, ne lui reviennent pas… »

          • Romain Vitt

            En effet je n’avais pas vu ta réponse à Teddy. Je rejoins à 100% tes explications, j’avais mal interprété le premier message. Et je dois dire que cette réponse apporte clairement les nuances nécessaires à la compréhension de la mutation de ce marché. Au temps pour moi donc, et merci pour toutes ces précisions chronologiques qui devraient éclairer les autres lecteurs également. :)

    • Teddy

      Avant Netflix, Apple proposait de la musique, des livres, et … des vidéos en location/vente.
      Donc, oui, Apple est en retard. Vu qu’ils ont proposé la musique en streaming en rendant le contenu d’iTunes disponible via Apple Music, mais n’ont pas suivi pour la vidéo.

    • DarkSamS

      APPLE… est une marque et développeur OS et Rien d’autre…. pas un constructeur

      • Markus

        Depuis quand ?

  • Little Monster

    C’est clairement pas dans la politique d’Apple de faire de gros investissements car bien trop radine comme entreprise contrairement à Samsung qui réinvestit en masse au lieu de thésauriser ses profits… ^^

    • Markus

      Ouahhh.
      C’est beau ce que tu dis

      • fredmoy

        c’est pourtant vrai !

        • rforce

          Samsung aurait dû investir un peu pour sortir un S9 qui évolue.

          • fredmoy

            Le S9 est une vitrine pour Samsung cela fait une publicité pour la marque via tous les médias, c’est aussi un investissement. Samsung peut concevoir et fabriquer un Smartphone en interne de A à Z si il le souhaitait, pour Apple j’en suis moins certain. Je suis pas un fan j’ai un Nokia 6 et un BlackBerry keyone pour le boulot

          • rforce

            De À à Z ? Android c’est Samsung ?

          • Markus

            Il a cru, ça peut arriver.
            Remarque, le prochain galaxy machin pourra tourner sur tizen 🤡

          • rforce

            On lui pardonne d’avoir cru qu’un smartphone est une boîte avec une vitre.

          • fredmoy

            J’ai pas parlé d’OS il me semble … Je viens de relire mon commentaire 7 fois comme certains devraient le faire avec leurs bouches avant de poster

          • Markus

            Bon ben alors ils produisent pas grand chose, si ce n’est qu’un emballage.
            Pour les choses sérieuses, y’a plus personne.

          • rforce

            Son alphabet à 2 lettres : A et Z.

          • fredmoy

            33 désolé !

          • rforce

            26 normalement. 42 si on ajoute les signes particuliers.

          • fredmoy

            dans ton pays

          • rforce

            26 dans l’alphabet latin dans lequel tu as écrit ton commentaire.

          • fredmoy

            Jaloux que la Pomme ne sache que concevoir et non fabriquer ?

          • rforce

            Tu crois que les architectes sont jaloux des maçons ?

          • fredmoy

            Ta réponse nous a bien fait rire tellement elle est pauvre !

          • rforce

            Tu ris jaune , on dirait.

          • fredmoy

            non non ! on est pété de rire en lisant tes commentaires !

          • rforce

            Quand tu sauras qu’il faut faire des études supérieures pour être architecte, tu vas moins rire.

            Quand tu sauras que l’alphabet ne compte pas 33 lettres, tu vas pleurer.

            Alors , le ON que tu utilises pour ne pas te sentir seul te paraîtra encore plus indispensable.

          • fredmoy

            Si tu étais architecte tu saurais qu’il a des alphabètes avec plus de 26 lettres, wiki pourra t’aider nous le pensons, et on est vraiment de tout cœur avec toi pour que tu réussisses à trouver lequel !

          • rforce

            Tu parlais de l’alphabet grec ? https://uploads.disquscdn.com/images/7be36b6ee337e26cb62ff6d313808b6bf660a99dbfafa35ac95c8734c41d5393.jpg

          • fredmoy

            non cyrillique

          • rforce

            Ton commentaire n’était pas en cyrillique. Ni le mien. Mais dans l’alphabet latin.

          • fredmoy

            S9 – это витрина для Samsung, это реклама для бренда через все медиа, это также инвестиции. Samsung может спроектировать и изготовить смартфон внутри от А до Я, если он захочет, для Apple я менее уверен. Я не поклонник, у меня есть Nokia 6 и BlackBerry keyone для работы

          • rforce

            Очень хорошо. Но я не хорошо говорю по русский.

          • fredmoy

            это очень хорошо!

          • rforce

            Может быть, Я не знаю потому что я не Я не говорю очень раз.

          • rforce

            Donc dans rapport avec notre conversation.

          • Markus

            Oh mais la pomme n’a pas besoin d’usine. Tu as déjà vu un architecte peindre tes murs ?

          • rforce

            Un smartphone sans OS c’est un dumbphone.

            … 7 fois ne suffit pas donc.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pourquoi j’ai craqué pour l’iPhone X

Depuis sa sortie, j’utilise l’iPhone X que j’ai acheté pour écrire notre test. Et pour ainsi dire, j’ai été complètement séduit ! Dans cette tribune j’en explique les raisons après plusieurs mois d’utilisation. Mais aussi pourquoi il m’est aujourd’hui devenu…