Espionnage : Orange collaborerait avec les services secrets français

Date de dernière mise à jour : le 1 avril 2016 à 15 h 35 min

Alors que les affaires relatives à la NSA font scandale outre-Atlantique, la dernière enquête publiée cet après-midi par le Monde risque de provoquer le même effet dans nos contrées. Et pour cause, puisque d’après les derniers documents communiqués par Edouard Snowden, l’opérateur mobile Orange collaborerait avec la DGSE en la laissant espionner l’ensemble des communications qui transitent sur ses réseaux sans le moindre contrôle judiciaire.

Si le vote de la loi de programmation militaire par l’Assemblée Nationale puis par le Sénat à créé une vive polémique auprès des citoyens, ça pourrait  bien être le cas à nouveau suite aux dernières révélations faites par le Monde au sujet des relations qu’entretiendrait Orange avec les services secrets français.

D’après les conclusions de l’enquête, il apparaît que grâce à la collaboration d’Orange, la DGSE :

Dispose, à l’insu de tout contrôle, d’un accès libre et total à ses réseaux et aux flux de données qui y transitent.

Comme vous pouvez l’observer, la phrase n’est pas au conditionnel. Concrètement parlant, il semblerait que l’opérateur et les services secrets travaillent ensemble afin d’améliorer les capacités d’interception de nos communications par cette dernière en décryptant les données circulant sur les réseaux de France Telecom-Orange, permettant ainsi à la DGSE de se passer de toute autorisation de la justice pour espionner les clients de l’opérateur.

Grâce à cette collaboration, la DGSE peut ainsi se vanter de disposer d’un accès total à l’ensemble des données des abonnés Orange qu’elle peut alors espionner librement. Données qu’elle peut ensuite éventuellement partager avec les agences de renseignements d’autres pays alliés.  Une collaboration qui n’a, bien entendu, rien d’officiel et durerait depuis près de 30 ans. Voilà ce qu’on peut lire à ce sujet dans le rapport d’origine :

Le rapport entre France Télécom et la DGSE n’est pas de même nature que celui révélé dans le programme Prism de la NSA, qui a des liens contractuels avec les géants d’Internet. En France, c’est consubstantiel.

 Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • sausalito

    Encore un fameux pavé dans la mare de l’espionnage ! C’est tout bonnement scandaleux que tout cela s’effectue au su du plus haut sommet de l’Etat français et avec la bienveillance de de dernier. Pourquoi se gêner ? Je pense tout simplement que la réaction la plus appropriée serait de boycotter Orange en masse. Il ne reste plus à attendre que les médias s’emparent de cette nouvelle affaire et c’est le brasier garanti !

    • sam

      au nom de terrorisme ils s’autorise tout, surtout si ******************

  • humungus

    Franchement, je peine à croire que ça en étonne. Mais dans quel monde vivent-ils ?
    Heureusement que l’opérateur français aide les services secrets de l’Etat. C’est un peu comme si Verizon n’aidait pas la NSA aux States.
    Les gars, l’espionnage industriel entre pays ça existe aussi (lisez les infos sur la Chine par exemple), il n’y a pas que le terrorisme hein…

    • Pat

      Comment ça normal?
      Orange est une entreprise privée ou l’état est très minoritaire. et quand bien même…