Emmanuel Macron annonce un projet de loi contre les fake news, Marine Le Pen parle de censure

Emmanuel Macron a profité des traditionnels vœux à la presse pour annoncer un futur projet de loi dont le but sera de lutter contre les fakes news sur internet. Un dispositif spécial serait ainsi mis en place en période électorale dans le but de « protéger la vie démocratique ». Marine Le Pen a réagi en dénonçant une atteinte à la liberté d’expression et un « contrôle de la parole libre sur internet ».

le pen macron

Emmanuel Macron veut mettre un terme aux fake news sur internet. Lors de ses vœux à la presse, il a annoncé un futur projet de loi pour lutter contre la désinformation, notamment en « période électorale ». « J’ai décidé que nous allions faire évoluer notre dispositif juridique pour protéger la vie démocratique de ces fausses nouvelles », a-t-il déclaré.

Emmanuel Macron avait porté plainte suite à l’intox de 4Chan sur des comptes qu’il posséderait aux Bahamas. Il a été plusieurs fois la cible de fake news durant la campagne à l’élection présidentielle 2017, que ce soit par le biais de médias ou des réseaux sociaux. Facebook avait supprimé 30 000 faux comptes visant à influencer les votes juste avant le premier tour de la présidentielle.

« Propager une fausse nouvelle ne requiert que quelques dizaines de milliers d’euros et peut se faire dans l’anonymat complet », a déclaré le Président de la République. « Les plateformes se verront imposer des obligations de transparence accrue sur tous les contenus sponsorisés afin de rendre publiques l’identité des annonceurs et de ceux qui les contrôlent mais aussi de limiter les montants consacrés à ces contenus », a-t-il promis.

Emmanuel Macron part à la chasse aux fake news

« En cas de propagation d’une fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge au travers d’une nouvelle action en référé qui permettra, le cas échéant, de supprimer le contenu mis en cause, de déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur, voire de bloquer l’accès au site Internet« , a-t-il lancé devant les journalistes présents.

Pour se prémunir contre « toute tentative de déstabilisation par les services contrôlés ou influencés par des États étrangers », Macron prévoit un renforcement des pouvoirs du CSA, qui pourrait alors décider leur « suspension ». Une réponse à l’arrivée de la chaîne russe RT France sur les box TV et sur le web ?

Des mesures fortes qui rejoignent les efforts déjà consentis par certains acteurs. En 2017, Google a modifié son algorithme pour lutter contre les fake news puis a tenté de punir les sites de propagande russes Sputnik et RT en les déclassant des résultats de recherche. Avant de revenir sur sa décision face aux menaces des autorités russes. De son côté, Facebook a commencé à collaborer avec les médias pour lancer une initiative de fact checking.

Marine Le Pen n’a pas aimé cette intervention du chef de l’État français. Celle qui s’est inclinée au deuxième tour de la présidentielle 2017 y voit une forme de censure et d’atteinte à la liberté d’expression. « Qui va décider si une information est fausse ? », publie-t-elle sur Twitter. Comme d’autres cadres du FN, elle dénonce un « contrôle de la parole libre sur internet ». Plusieurs membres du parti avaient été pris en flagrant de délit de partage de fake news durant la campagne présidentielle. Coïncidence ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon : des objets nazis sont en vente sur le site !

Des objets nazis sont en vente libre sur Amazon, assure une enquête. Malgré les conditions générales mises en place par l’entreprise de Jeff Bezos, des bijoux, des armes, des habits et des livres glorifiant l’idéologie raciste infestent le site de…

Facebook et Google continuent de nous manipuler malgré le RGPD

Facebook et Google nous manipulent et ne respectent pas le RGPD ((Règlement général sur la protection des données), affirme une étude publiée ce 27 juin 2018. Ces groupes proposent volontairement par défaut des paramètres qui ne sont pas respectueux de…