Elon Musk pense que les robots du futur seront trop rapides pour être vus !

Après avoir regardé la vidéo du robot Atlas de Boston Dynamics, un être de métal capable de réaliser des salto arrières, le PDG de Tesla s’est fendu d’un nouveau tweet alarmiste. Pour Elon Musk, dans le futur, les robots seront tellement rapides qu’il sera impossible de les voir à l’oeil nu !

elon musk robots

Ce n’est pas la première fois, loin de là, qu’Elon Musk tease un avenir plus proche de Terminator que du film A.I. Artificial Intelligence de Steven Spielberg. Récemment, le dirigeant de Tesla a déclaré lors d’une allocution publique que l‘humanité n’avait qu’une chance sur 10 de survivre à l’avénement de l’intelligence artificielle. L’homme prédit en effet régulièrement l’extinction de la race humaine face à l’essor de la technologie. Après avoir contemplé les prouesses du robot Atlas, les célèbres craintes d’Elon Musk se sont encore une fois ravivées.

Selon Elon Musk, quand un robot se déplacera, nous n’y verrons qu’une tâche floue

Dans un énième tweet catastrophe, l’homme d’affaires a tenu à nous avertir des futures prouesses des robots. Pour Elon Musk, dans quelques années, il nous faudra une lumière stroboscopique pour percevoir un droïde se déplacer. Face à la vélocité et l’aisance avec laquelle le robot Atlas se déplace, Elon Musk est très inquiet. Il conclut même son tweet par un glaçant et cynique « Sweet Dreams », soit « faites de beaux rêves ». Comme toujours, Elon Musk nous met en garde. La robotique et l’intelligence artificielle n’en sont qu’à leurs balbutiements et nous devons donc nous tenir prêt.

Elon Musk est convaincu que dans quelques années, les robots auront tellement évolué que nous distinguerons plus qu’une simple tâche floue lorsqu’ils se déplaceront. Comme à son habitude, le PDG de Tesla en profité pour réclamer une législation ferme sur les robots et l’intelligence artificielle. Comme la drogue, la nourriture ou l’alcool, les robots doivent être controlés par les autorités et les gouvernements.

Rassurez-vous, contrairement aux propos d’Elon Musk, les robots sont encore loins d’être aussi rapides que pour être impossibles à distinguer. Connu pour annoncer le pire comme le meilleur, le fondateur de Tesla, voire aussi de la cryptomonnaie bitcoin, n’hésite pas à faire parler de lui avec des déclarations parfois irréalistes. Il n’y pas si longtemps, Elon Musk a d’ailleurs évoqué la création d’un Tesla Roadster inspiré des fusées. Musk voit loin et ses prédictions risquent bien de se confirmer. Mais pas tout de suite.

Réagissez à cet article !
  • MIDORIJIN

    « Elon Musk pense que les robots du futur seront trop rapides pour être vus ! »

    « Selon Elon Musk, quand un robot se déplacera, nous n’y verrons qu’une tâche floue »

    Donc pour vous, une tache floue, c’est invisible?

    Quoi qu’il en soit, perso, par rapport aux contraintes physique actuels, je pense que Musk anticipe un peu trop vite ce phénomène.
    Il arrivera certainement un jour ou cela arrivera, mais pas avant des décennies voir plus.

    • Roger Troutman

      J’ai l’impression qu’il s’approche de plus en plus de la démence (un peu comme Tesla à la fin de sa vie)…ou il veut occuper le terrain médiatique. Dans les deux cas, c’est pas très reluisant pour le bonhomme :/

      • Aleksandar Aleksić

        bon, alors, déjà ! Elon musk est bien plus intelligent que la très grande majorité des êtres humain sur terre et quand il dit quelque chose il faudrait mieux s’y tenir ! sur l’ia il ne parle pas sans connaissance ou sur de simples prévisions !

        mon explication :

        OpenAI :

        En décembre 2015, il annonce la création du centre OpenAI sur l’intelligence artificielle pour « bénéficier à l’humanité ». Ce centre ne sera pas à but lucratif et regroupera des dizaines de startups dans le domaine de la recherche sur l’intelligence artificielle.

        et En 2016, il signe un appel d’un millier de personnalités pour interdire les drones. Soucieux de l’avenir de l’intelligence artificielle et craignant que les robots puissent un jour supplanter et nuire à l’humanité, il tente de développer des initiatives afin de réfléchir à l’avenir de la robotique24.

        alors quand il te dit que c’est dangereux c’est parce qu’il travaille sur l’ia et il sais très bien de quoi il parle..

        • MIDORIJIN

          Pour l’Ia, je suis tout à fait d’accord, mais sur la vitesse de déplacement des robots (ce qui est l’objet de l’article), je pense que c’est lui qui voit les chose trop vite.
          De plus, bien que ce soit possible, mais pas avant très longtemps (comme je l’ai dit dans mon premier comms), quel en serait l’utilité?

          • Aleksandar Aleksić

            vue que la « puissance informatique » double tout les 18mois environs et qu’on vois les progrès fulgurent d’Atlas ou de Sophia en seulement un an, je pense que c’est lui qui est dans le vrais et nous qui nous disons qu’on à tout notre temps alors que sa avance trop vite pour que la population s’en rende compte ;) Musk à aussi le projet Neuralink qui consiste à connecter le cerveau à des machines, du coup je peut que me fier à lui sur ce qu’il dit ! il est bien plus loin que ce qu’on s’imagine.

          • MIDORIJIN

            Au niveau informatique, je ne dis pas.
            C’est au niveau des matériaux que j’émets un doute.
            Tu imagines un peu les forces qui vont s’appliquer sur les matériaux et surtout sur toutes les petites pièces que pourrais contenir un tel robot?
            A une telle vitesse, dans un futur plus ou moins proche, j’ai un gros doute.
            Sinon, c’est peu être déjà possible actuellement, mais si le robot doit ce disloquer au bout de 10/20m…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Droits Ligue 1 : Facebook et Amazon pourraient diffuser les matchs

Et si les futurs OM-PSG étaient diffusés sur Amazon Prime Video ou Facebook ? Les deux géants américains se sont montrés intéressés par les droits de diffusion de la Ligue 1 auprès de la LFP. Formuleront-ils une proposition lors de l’appel d’offres ?