Elections présidentielles 2017 : un ministre s’inquiète du piratage des votes

Les élections présidentielles arrivent en France en 2017, un événement bien évidemment plus qu’important pour le pays entier. Mais face aux élections s’étant déroulées aux Etats-Unis, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian affiche une inquiétude concernant le piratage des votes et met en garde contre la manipulation des votes dans notre pays.

L’année 2016 a été faite de rebondissements énormes dans notre milieu favori, mais l’année 2017 est désormais présente. Et en France, un événement est attendu par-dessus tout, en marge de la moindre actualité high-tech : les élections présidentielles, bien évidemment.

Le contexte politique est toutefois plus tendu que d’habitude en France, et pour cause : aux Etats Unis, le doute plane sur l’élection de Donald Trump alors que nombreux sont ceux accusant la Russie d’avoir joué un rôle dans cette élection, ou encore les réseaux sociaux d’avoir manipulé l’opinion du peuple.

Il semble que le ministre de la Défense partage ces inquiétudes pour notre pays, comme le montre son interview réalisée par le Journal du Dimanche. Morceau choisi des propos avancé par Jean-Yves Le Drian :

On apprend tout d’abord : « Depuis que je suis à mon poste et notamment depuis trois ans, la menace cybernétique est devenue majeure y compris sur nos propres outils militaires » montrant que le piratage d’Etat est bien devenu réel ces dernières années.

Sur les élections présidentielles, il déclare : « Il ne peut être exclu que des opérations de même nature que celles observées aux États-Unis cherchent à perturber le processus électoral français. J’appelle donc chacun à la plus grande vigilance« .

Il rassure toutefois en déclarant qu’aucun trouble de la sorte n’avait été observé en France. Il ajoute toutefois : « S’il y a eu une action pour influencer ou manipuler l’élection présidentielle américaine, c’est un événement grave. Si elle a été menée par un État, c’est une ingérence insupportable« .

Autant dire que le contexte est plus que tendu. Les élections présidentielles de 2017 pourraient bien être déchirées par les mêmes accusations que celles lancées aux Etats Unis, où l’on pointe du doigt l’influence de la Russie dans l’élection de Donald Trump. Méfiance est de mise.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !