Election législative 2017 : un maire appelle au boycott pour réclamer le haut débit

L’élection législative 2017 aura lieu dimanche 11 juin. Et alors que tout le monde appelle à faire son devoir de citoyen en allant voter, un maire a de son côté appelé ses administrés à boycotter le vote. La raison : il souhaite protester contre l’absence de haut débit dans sa commune.

très haut debit elections legislatives

Alors que l’élection législative fait la Une de l’actualité, un maire fait le buzz en allant complètement à contre-courant. En effet, tous les hommes politiques appellent les citoyens à aller voter ce dimanche 11 juin. Tous sauf un. Le maire de la commune de Bougey en Haute-Saône a carrément appelé ses administrés à boycotter l’élection législative.

Du haut débit contre les votes à l’élection législative

Il y a d’importantes perturbations sur le réseau internet. C’est très, très, très long pour se connecter. Ces difficultés sont préjudiciables pour les particuliers et les professionnels, comme les agriculteurs qui doivent faire leur déclaration PAC sur internet.

C’est par ces mots que le maire de Bougey explique les raisons de son appel au boycott de l’élection législative 2017. Sa demande est simple : il réclame le raccordement de sa commune à la fibre optique « comme les autres communes du secteur ». Il considère que pour les particuliers, comme les professionnels, c’est un besoin prioritaire pour ses 95 habitants.

Ainsi, le 19 mai le conseil municipal a voté à l’unanimité de ne pas tenir le bureau de vote de l’élection législative de dimanche en signe de protestation contre cette situation. Mais la loi oblige les mairies à organiser ces élections sous peine de sanctions. La préfecture a dores et déjà adressé une mise en demeure au maire de Bougey nous indiquent nos confrères de BFM TV.

Face à cette menace, le conseil municipal a donc décidé de tenir le bureau de vote mais « un courrier a été distribué aux administrés pour leur demander ne pas aller voter dimanche » en signe de solidarité de l’action.

On était loin d’imaginer que le haut débit pouvait avoir de tels enjeux. La bonne nouvelle, si l’on peut dire, est que le secrétaire d’Etat au Numérique a assuré ce matin même que le très haut débit serait disponible partout en France d’ici 2022.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !