Ecrans 120Hz : qu’est-ce que c’est, quelles différences avec le 60Hz, futur ou gadget ?

Les écrans 120 Hz débarquent sur nos smartphones, on le voit notamment par l’intermédiaire du Razer Phone. Cette arrivée suscite quelques interrogations, qu’est-ce que c’est ? À quoi cela peut-il servir ? Il est naturel de se poser la question surtout que l’on peut imaginer que cela va se répandre de plus en plus dans les années à venir. Nous allons tenter de répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser à ce sujet.

ecran 120 hz razer phone

L’industrie du mobile n’a de cesse de proposer des composants toujours plus performants et plus ambitieux. L’écran est un élément essentiel et les fabricants fourmillent d’idées pour le révolutionner. Nous constatons que ces derniers prennent une place de plus en plus importante en réduisant les bords par exemple. Une tendance qui s’affirme sur de plus en plus d’appareils surtout en 2017. L’avenir nous laisse d’ailleurs entrevoir des écrans pliables comme le Galaxy X, permettant aux constructeurs moult fantaisies. Néanmoins, ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la fréquence de rafraîchissement qui augmente de manière considérable sur certains appareils. Voyons à quoi ça sert.

Écrans 120 Hz : qu’est-ce que c’est ?

ecran 120 hz

Nous allons commencer par le début pour mieux comprendre l’enjeu. La fréquence de rafraîchissement d’un écran se définie par le nombre d’images qui s’affiche à chaque seconde et elle est exprimée en Hz (hertz), plus la fréquence est élevée plus c’est fluide. Cela contribue à un meilleur confort visuel pour les utilisateurs. Il faut également veiller à ne pas confondre les FPS (images par seconde) et la fréquence de rafraîchissement qui n’ont aucun rapport. Cette donnée provenant de ce que la carte graphique ou la puce graphique d’un SoC est capable d’afficher.

Il est néanmoins essentiel qu’il y ait un équilibre entre l’écran et la puce graphique pour jouir d’une bonne expérience. Disposer d’un écran pouvant atteindre les 120 Hz c’est bien, mais si la puce graphique est à la traîne cela n’a aucun intérêt. Est-ce qu’il est facile de distinguer la différence entre du 60 Hz et du 120 Hz ? Pour les habituer oui il y aura une nette différence, notamment dans les jeux puisque c’est surtout à ça que se destine cette technologie. De nombreux joueurs PC ne veulent plus revenir en arrière lorsqu’ils goûtent à une fréquence de rafraîchissement supérieure à 60 Hz.

Sur un smartphone, on peut se demander quel intérêt il y a sur un si petit écran de bénéficier d’une telle fréquence de rafraîchissement. Nous allons revenir sur les usages un peu plus loin dans notre dossier. Il est certain que tout le monde n’y trouvera pas forcément un intérêt évident. Sans oublier que cela contribue à consommer davantage de ressources sur nos petits appareils, moins d’autonomie par exemple et une puce graphique qui sera davantage sollicitée.

Écrans 120 Hz : quels smartphones en sont équipés ?

razer phone prix date fiche technique

Le Razer Phone présenté officiellement dispose justement d’un écran 120 Hz, celui-ci provient tout droit du constructeur japonais Sharp. L’écran du flagship est de 5,7 pouces et repose sur la technologie LCD IGZO avec une définition QHD (1440 x 2560 pixels). Le smartphone est le premier du genre a être équipé de la technologie Ultramotion qui permet de synchroniser la puce graphique avec l’écran. Avec ce procédé, l’expérience permet d’optimiser le sentiment de fluidité. Et permet, selon Razer, d’augmenter également l’endurance de l’appareil.

Il existe aussi un autre appareil commercialisé par Sharp justement, le Aquos R. L’appareil dispose d’un écran de 120 Hz compatible HDR10. Le constructeur ne commercialise pas le smartphone dans notre contrée, mais il était important de souligner qu’un autre terminal mobile existe avec ce type d’écran. En effet, l’offre est très restreinte, il faudra donc se contenter pour le moment de ces deux smartphones.

Écrans 120 Hz : pour quels usages?

razer phone prise jack

Nous vous avons déjà mis sur une piste en évoquant le Razer Phone qui est un appareil qui se destine principalement aux gamers. En effet, si pour certains les bienfaits d’un écran doté d’une grande fréquence de rafraîchissement sont indéniables, cela concerne principalement les gamers. Pour visionner un film ou une série, cela n’a aucun intérêt. C’est bien les joueurs qui sont visés. Razer est un fabricant de périphériques à destination des gamers, il fallait bien que son premier smartphone dispose de caractéristiques qui plaisent à ses consommateurs.

Cependant, pour en tirer parti, il faut du contenu qui soit adapté et qui soit en adéquation avec ce que recherchent les joueurs. Il est clair qu’un PCiste ne va pas s’adonner à du Candy Crush ou camper sur Plants Vs Zombies 2. Le Razer Phone accueille quelques jeux comme Titanfall Assault, World of Tank ou encore Arena of Valor. Il est sans doute utopique de croire que le catalogue va s’étoffer grandement dans les prochains mois, Razer tente dans tous les cas de faire bouger les choses et conclut des partenariats avec divers éditeurs.

Si vous n’êtes toujours pas emballés parce que jouer sur un petit écran n’est pas votre tasse de thé, un autre aspect est également à considérer toujours dans le domaine du jeu vidéo. La réalité virtuelle par exemple, pour avoir une meilleure expérience des mondes virtuels, une fréquence de rafraîchissement élevé est souhaitable. Sur ce point, l’écran 120 Hz n’est clairement pas un gadget. Pour mémoire, certains casques de réalité virtuelle comme celui d’Oculus plafonnent à 90 Hz.

Écrans 120 Hz : Android est-il prêt à ça ?

Sharp Aquos R

Avant d’approfondir l’aspect logiciel, on va commencer par le hardware qui équipe nos si chers et précieux smartphones. Depuis longtemps, les fabricants de SoC comme Qualcomm ou encore Huawei avec Kirin prévoient l’utilisation d’écrans 120 Hz. D’ailleurs le Razer Phone est équipé d’un Snapdragon 835 pour mémoire. Jusqu’à présent les constructeurs ne s’étaient pas encore grandement focalisés sur la chose. Il y a fort à parier que davantage de flagships vont disposer d’écrans similaires dans un avenir plus ou moins proche.

Concernant l’aspect logiciel, comme on l’a dit, rares sont les développeurs à s’être penché dessus. Concernant les applications lambda qui sont en dehors de la sphère des jeux de la réalité augmentée ou virtuelle, il n’y a clairement aucun intérêt à franchir le pas. La fluidité n’ayant strictement aucune incidence sur l’expérience utilisateur. De plus, nombreux sont les applications et jeux bridés à 30 images par seconde. Il faudra du temps et attendre que se démocratise ces écrans pour pouvoir jouir correctement de ce genre de spécificité. Razer étant un pionnier dans le milieu de la mobilité.

Conclusion

On espère avoir répondu à la plupart de vos interrogations concernant les écrans disposant d’une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Dans tous les cas, tout le monde n’aura pas forcément la même opinion sur l’utilité que cela représente. La technologie évolue sans cesse et il devient évident que cette évolution allait arriver tôt ou tard sur nos écrans de smartphones. D’ailleurs la concurrence s’organise déjà, on l’a aperçu avec l’iPad Pro. Les utilisateurs ressentent d’ailleurs certaines améliorations par rapport au 60 Hz, notamment dans les effets de transition étant moins découpés ou hachés.

Sans forcément représenter une révolution, on peut voir l’arrivée du 120 Hz sur nos smartphones comme un petit coup de fouet qui permet de jouir d’une meilleure fluidité sur son appareil. De votre côté, comment percevez-vous cette évolution ? Vous sera-t-elle utile ? N’hésitez pas à donner votre opinion dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
  • Grabo20

    Un PCiste.
    Un utilisateur de PC.
    Je sais, c’est plus long, mais on est pas sur un forum.

  • Spitfire

    La fréquence de l’écran n’est pas important au delà des 60Hz.
    En effet, seul le temps de réponse de l’écran joue sur la fluidité de l’écran. Exemple, une vidéo enregistré en très bonne qualité à 60FPS/s et le fichier est lu sur deux appareils dont un écran Asus 27 pouces 144Hz et un écran SUPER AMOLED 5.7 pouces 60Hz. Résultat, l’écran 60Hz AMOLED remporte pourquoi ?
    AMOLED=temps de réponse inférieur à 0.5ms alors qu’un écran PC est de + de 5ms même si le constructeur indique 1ms
    Donc 120Hz sur un Android ou sur un écran de PC ne change pas grand chose si le temps de réponse n’est pas adapté ! Mieux vaut avoir un écran 60Hz a 1ms que de 144Hz a 10ms !

    • Cabodfon

      Il faut dire ça à tous ceux qui ont testé les 120hz du LCD de l’ipad Pro.

      • Flam64

        Sur que les 20 ms de temps de latence de l’iPad pro 120hz est très décevant… 😂

    • Euh, c’est bien beau, mais tu reste bloqué à 60 FPS en 60Hz.
      Par exemple, dommage de ce limiter sur ce point au niveau des PC pour les joueurs…
      Après sur un smartphone, j’imagine que l’image serais aussi plus propre et fluide.
      Ensuite, je comprends ton approche via les ms, mais cela joue sur l’action, quand tu effectue une action, en plus du temps du traitement, l’action mettra effectivement 5ms de plus le temps d’être afficher. Pour une lecture vidéo comme ton exemple… l’intérêt entre 1ms et 5ms… est passable. Et même sur un jeu.
      Par contre, je ne dirais pas que tout ça est indispensable. Mais cela reste une suite logique sur l’évolution des écrans.

    • MrSee

      Euh… afficher une vidéo en 30 ou 60 FPS sur un écran 144 Hz n’est pas une très bonne idée, puisque la fréquence de rafraîchissement de l’écran n’est pas un multiple de la fréquence d’image de la vidéo.
      Par contre, jouer sur un écran 144 Hz G-Sync c’est tout autre chose que de faire ça sur un écran 60 Hz, amoled ou pas.
      Sinon, un temps de rémanence nul n’est absolument pas gage d’une image fluide ! suffit de regarder les premiers téléviseurs OLED de LG pour s’en rendre compte : l’image est saccadée, ou floue selon votre niveau de sensibilité.

    • MrSee

      Et puis je sais même pas comment on peut apprécier les écrans Amoled de Samsung ! Tous scintillent (et pas qu’un peu !) dès que tu baisses un peu la luminosité. Et j’ai bien dit TOUS ! donc même les flagship !

      • Spitfire

        C’est très bizarre je sais pas quel tel tu as mais jai eu 2 S7 1 Note 4 puis Note 7 AUCUN soucis !

        • MrSee

          C’est parce que tu n’y es pas sensible… Mais prends une camera, filme ton écran de S7 avec et modifie son temps de pose, tu verras si ton écran ne scintille pas…
          Rien que de voir quelqu’un allumer son écran de smartphone du coin de l’œil, je peux te dire si c’est un Samsung ou pas. Je ne sais pas comment vous faites pour ne pas vous en appercevoir !
          Je trouve ça honteux de la part de Samsung d’utiliser une PWM discount, une technologie permettant de modifier la luminosité et source du problème, sur absolument tous ses smartphones, Galaxy S et Galaxy Note, même les 8, compris !

        • MrSee

          C’est parce que tu n’y es pas sensible… Mais prends une camera, filme l’écran de tes Samsung avec et modifie son temps de pose, tu verras si leur écran ne scintille pas…
          Rien que de voir quelqu’un allumer son écran de smartphone du coin de l’œil, je peux te dire si c’est un Samsung ou pas à cause de ça. Je ne sais pas comment vous faites pour ne pas vous en appercevoir !
          Je trouve ça honteux de la part de Samsung d’utiliser une PWM discount, une technologie permettant de modifier la luminosité et source du problème, sur absolument tous ses smartphones, Galaxy S et Galaxy Note, même les 8, compris !

  • Jean-Francois Eggenspiller

    Pour les habituer, j’écrirais plutôt pour les habitués.

  • diordnAi

    Bah en soit ils ont raison.
    Les FPS (ou IPS en bon français) c’est le nombre d’images par seconde débitées par la puce graphique.
    La fréquence de rafraîchissement (constante, 60Hz pour la majorité des écrans) c’est le nombre de fois où l’écran va mettre l’image à jour, lorsque FPS < Hz (normalement FPS devrait être === Hz si bonne performances), l'écran mettra à jour avec la même image.

    Indirectement les deux sont liés mais ce n'est pas la même chose.

  • rholala_pff

    « que se démocratise ces écrans » un pluriel dont ent à la fin du verbe….tu as du mal avec ces tournures !

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Xiaomi, Huawei et Oppo : des smartphones à écran mini LED, à cause de la pénurie de l’OLED

Certains smartphones de Huawei, Xiaomi et Oppo auront des écrans mini LED pour faire face à la pénurie de l’OLED d’ici la fin de l’année 2018 ou début 2019, probablement à cause de l’iPhone X. Cette alternative n’est pas complètement dénuée d’intérêt pour autant bien que sur le plan technique cette technologie reste moins attrayante il faut bien l’avouer.