Opinion : les smartphones n’innovent plus et doivent se reprendre

Date de dernière mise à jour : le 3 mars 2016 à 8 h 43 min

Que ce soit dans le fait de proposer des processeurs toujours plus puissants ou des nouveautés gadget comme le Force Touch, on constate que les nouveaux smartphones ont de plus en plus de mal à être vraiment innovants. Mais pourquoi ?

Le marché des smartphones évolue sur ces dernières années principalement grâce à la percée des constructeurs chinois qui réussissent, grâce à des prix agressifs et une sortie mondiale de leurs téléphones, à grignoter des parts de marché aux gros poissons que sont Apple et Samsung.

Mais si ce n’est l’argument du prix, rien ne change vraiment pour nos smartphones. L’arrivée des écrans QHD (ou un 4K timide dans le cas de Sony et son Xperia Z5 Premium), l’adoption des scanners d’empreinte digitale ou la progression toujours plus phénoménale de la qualité photo de nos appareils n’empêchent pas une vérité simple pour nos smartphones : l’utilisation reste toujours la même.

Car quand bien même l’on renouvelle le hardware année après année, nous ne faisons que reprendre les mêmes habitudes de consommation : un peu de réseaux sociaux, un peu de jeu, un peu de vidéo et au lit.

L’évolution perçue de notre matériel n’est pas tant dû à nos usages qu’à notre propre envie de voir du neuf. En vérité, les 10% de rapidité acquis ou la poignée de pixels supplémentaire de l’appareil photo n’ont pas grand impact sur notre utilisation.

Un univers d’applications limité

Cela est dû au frère jumeau du matériel qui est peu considéré et pourtant central : les applications. En effet, les logiciels auxquels nous avons accès via le Play Store de Google ou l’App Store d’Apple n’ont pas véritablement évolué. Les usages proviennent bien plus pourtant de ces magasins que de nos téléphones, qui fournissent les outils en nous laissant imaginer leurs utilités.

Leur structure, dans un premier temps bordélique, a au fil des ans su trouver les moyens de faire ressortir les nouvelles expériences intéressantes : mise en avant, sélection plus détaillée, et système de notation ont permis à l’utilisateur moyen d’être mis au contact des expériences les plus intéressantes de nos smartphones.

Ce qu’il manque véritablement, c’est l’innovation logicielle. La majorité des applications smartphones de nos jours est transformative : en prenant exemple de son voisin et en améliorant ses concepts, à l’image d’un Snapchat, on se garantit de trouver le succès sans chercher à renouveler la formule.

Et c’est là tout le nerf du problème : l’utilisation quotidienne de nos smartphones n’est plus qu’un dérivé plus puissant ou beau de ce que nous faisions avant. Nous ne faisons qu’attendre le prochain Clash of Clans ou le futur Twitter, pour remplacer ce que nous connaissions déjà.
Les évolutions matérielles récentes ne font que polir une expérience déjà bien ancrée : la sécurité s’améliore avec le capteur d’empreinte, la pratique est plus souple avec le Quick Charge, mais rien ne vient véritablement changer notre conception de l’utilisation de notre appareil.

Bridé par le manque d’adaptabilité

Pourtant, quelques révolutions logicielles méritent d’être prise en compte. Le Google Wallet (devenu Android Pay) et son homologue Apple Pay font partie de ces nouveaux usages qui ont la capacité de transformer notre quotidien.
La sécurité renforcée de nos téléphones, leur évolution technologique et la baisse de leur prix font que nous pouvons très bien envisager de remplacer la carte de crédit par le paiement sans contact via smartphone.

Ces usages pourraient tout à fait changer notre quotidien. Mais là encore s’oppose une autre notion : l’administratif. Rien ne gêne l’expansion massive de ces moyens de paiement plus que les banques n’aimant pas cette nouvelle concurrence ou l’Etat ne sachant pas réagir rapidement pour permettre une telle révolution technologique.

Pourtant, sur ce même ordre d’idée, ces applications pourraient faciliter une gestion administrative chaotique. En imaginant des applications du quotidien permettant par exemple la sauvegarde et la synchronisation de ses informations de sécurité sociale, qui seraient, via la numérisation, plus facilement archivables et traitables à une échelle massive. Cela occasionnerait un gain de temps colossal pour de nombreuses institutions.

Le matériel lui-même ne vient pas bouleverser un équilibre connu de tous. Les fiches techniques, et souvent même le design, des smartphones se ressemblent tant que l’acheteur n’a finalement pour illusion de choix que ce que la publicité des constructeurs lui donne.

Où sont les fonctionnalités vraiment innovantes ? L’implémentation d’un écran e-ink au dos du Yotaphone 2 n’aura certes pas permis au téléphone d’avoir un impact sur le marché, mais l’on reconnaîtra au moins une proposition différente de ses concurrents.

Et bien sûr, le manque d’évolution d’un des matériels les plus importants de nos smartphones ralentit énormément cette évolution : la batterie. Avec une autonomie d’une journée, il est difficile de vraiment voir un smartphone capable d’être un pilier de notre quotidien.

La recherche et le développement extrêmement coûteux de ce domaine ne convainquent pas les principaux constructeurs qui n’en ont pas besoin pour enregistrer des bénéfices en hausse.

Un coup de pied dans la fourmilière

Aussi les smartphones ont grand besoin d’un coup de pied dans la fourmilière pour avancer. L’innovation devrait être le maître mot d’une industrie qui s’endort sur ses lauriers sans véritablement prendre les devants de sa technologie. Elle est pourtant loin d’être achevée, alors que ses usages pourraient devenir bien plus importants.

Une première évolution est toutefois enregistrée : avec le Continuum de Microsoft, les smartphones deviennent de plus en plus indépendants de nos ordinateurs centraux et de véritables outils de productivité aux quotidiens.

La supposée fusion de Chrome OS et Android, ou les roms prenant les devants en ce sens comme Remix OS, pourrait être le prochain chemin de révolution des usages. Qu’est-ce que le Google Pixel C si ce n’est une preuve que Google regarde vers l’avenir sans y être encore prêt ?

Reste que le terreau n’est pas fertile lorsque les développeurs n’investissent pas dans des idées novatrices et se contentent de suivre des effets de mode par milliers. Plus que de suivre la tendance, le développement d’application végète en étant en mal de création de tendance nouvelle.

Mais celui-ci restera toujours plus souple que nos administrations, qui à l’image d’un Windows est si enfermé dans son respect d’une organisation vieillissante qu’elle fait du mal à la création.

Les smartphones n’ont en tout cas pas fini leur révolution et réserve un potentiel inexploité qu’il est frustrant de voir rester latent.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Gautier

    la finesse du smartphones est devenu la priorité

    • emmanuel milcent

      Non, on en revient, on voit des smartphones plus épais que les modèles précédents, certains constructeurs (sauf Apple) ont enfin compris qu’on accorde beaucoup d’importance à l’autonomie…

  • slayers84

    Au bout d’un moment c’est pas facile de vraiment innover, les nouvelles technologies qui vont améliorer nos quotidiens ne sont pas prêtes mais apple tente quand mème de le faire avec force touch qui a un gros potentiel

    • emmanuel milcent

      Désolé mais c’est vraiment gadget, comme le dit l’article

      • slayers84

        Pas du tout, mème qu’il y a eu un article sur un rédacteur android qui a un 6s en plus de son nexus 5 depuis 3 mois et il croyait que c’était gadget jusqu’à ce qu’il l’utilise et il a bien aimé mème beaucoup et a bien dit que ça améliore l’experiance utilisateur
        Je ne trouve pas que c’est gadget d’avoir des tonnes de raccourcis des fonctions d’apps y compris a l’intérieur des apps (inexistant sur android), sélectionner du texte et déplacer le curseur super facilement (une galere sur android) changer d’apps du multitâche d’un geste (impossible sur android), faire apparaitre le multitâche sans le bouton home d’un geste, gameplay de certains jeux améliorer, aperçu rapide des sms, mail etc… etc etc …
        Un conseil, ne répète pas ce que dit la masse de hater apple mais essaie toi mème de l’exploiter dans un magasin par exemple

  • Lochheart

    Pourquoi l’industrie n innove plus ? Les profits ! C est un cercle vicieux, a un moment, les geants se sont endormis, et se sont vu prendre des parts de marché par des chinois vendant a prix coutant.

    Mais pas d argent, pas d innovation. Il faut investir des millions pour sortir une nouveautée. Nouveautée qui doit etre rentabilisée ! Hors si vos ventes baisses, aucun chance de rentabiliser quoi que ce soit.

    Il ne reste que deux societés moteur d innovation, Apple et Samsung. Les autres n ont plus les moyens de faire du neuf!

  • Pesmerga

    Mais l’utilisateur n’a – t -il pas déjà suffisamment de fonctionnalités ?
    Et comment et quel intérêt un marché donné peut – il avoir à innover constamment ?
    Personnellement, j’ai déjà plein de fonctions que je n’utilise pas (NFC, Bluetooth, …) et d’autres qui ne m’intéressent pas (lecteur d’empreintes digitales, solutions de paiement, …).

  • Lighty69

    Pourtant LG tente d’innover et ça fait du bien du changement

    • Flo974

      Tanter et reussir, NUANCE.

      • Lighty69

        Moi je félicite les entreprises qui tentent le changement ^^

        • Flo974

          POOP

  • Courgito Alf

    La priorité serait quand même de corriger les défauts chroniques : autonomie, robustesse, possibilité de changer les pièces séparément. Mais bien sûr, ces évolutions ne sont pas forcément rentables même si elles correspondent à de réels besoins. Alors que monter un soc 10% +puissant chaque année, ça ne coûte rien.

  • domi67

    quand on voit le jeux de samsung….jusqu’au s5 c’est je rajoute chaque nouveau s n’avait que des + …. le s6 j’ôte l’étanchéité, la batterie amovible, le port sd…. le s7 ? je rajoute deux (étanchéité et sd) mais j’ôte un : le port IR (important pour certains et c’est bien pratique) et pas d’usb-c…. sans compter le dos en verre toujours aussi salissant. A ce petit manège on finit par dégouter les acheteurs qui se mettent en position d’attente.

    LG avec son G5 innove réellement et n’ôte rien ; le port ir est là, la batterie amovible, le port sd, le port usb-c, et le magic slot… En plus on a deux objectifs d’angle différent sur la façade arrière. Un réel avantage ca fait longtemps que je rêve d’un appareil photo de portable qui comporte un zoom optique. Bon là on n’a que deux objectifs avec en plus un capteur différent… mais pourquoi pas un accessoire amovible lg magic port comportant un vrai zoom optique ? Car les smartphones actuels ont une très bonne qualité photo mais sont bridés par l’absence de zoom optique ne serait-ce qu’avec un range limité . Un zoom numérique ne sert à rien on perd trop en qualité.
    Pourquoi également ne pas prévoir un objectif interchangeable sur un smartphone ? Un objectif standard fixe très petit pour ne pas dépasser et deux zooms (ga- télé) achetables séparément. Évidemment il faut une monture d’objectif très petite pour ça mais en photo la miniaturisation est dans l’air.

    • Flo974

      Le LG G5 n’a rien innové. Merci.

      • domi67

        Le LG g5 a été élu smartphone le plus innovant et il est reconnu comme tel par la plupart des sites allemands et américains. Le magic slot avec son système modulaire n’est pas une innovation ???? De même le système avec deux caméras au dos (le lg v10 l’avait déjà en frontal) c’est pas nouveau ?

        • Flo974

          Élu? Et alors? Francois hollande a été élu président et c’est pas pour autant qu’il sait diriger la France.

          « Le magic slot avec son système modulaire n’est pas une innovation ???? »
          Emboiter un morceau de plastique sur un téléphone c’est innovant pour toi? Donne moi une seule nouvelle technologie qui a été employée pour créer ces modules? Il y en a pas, d’autant plus que les modules sont parfaitement inutiles.

          « De même le système avec deux caméras au dos (le lg v10 l’avait déjà en frontal) c’est pas nouveau ? »
          Ca existe depuis la nuit des temps, notamment chez HTC, mais c’est tellement inutile (la preuve sur le G5) qu’aucune compagnie l’utilise.

          • domi67

            Avoir insulté le président c’était bien inutile…de même que d’insulter la presse et les lecteurs qui ont jugés que le lg g5 apportait réellement qqchose de nouveau. Relit toi… Rien que des affirmations gratuites. La nouvelle technologie vient du concept global modulaire qu’aucun téléphone n’avait auparavant. Point. Tu pourra écrire dix pages ça n’y changera rien. Et le système bi objectif est très apprécié des testeurs sur le web et ils en disent le plus grand bien. Et ça se voit quand on zoome avec. Si à toi ça t’es inutile t’a le droit mais laisse les autres apprécier son utilité.

          • Flo974

            « Avoir insulté le président c’était bien inutile…de même que d’insulter la presse et les lecteurs qui ont jugés que le lg g5 apportait réellement qqchose de nouveau. »
            Et toi relis la définition d’insulte.
            Apple a était élu l’an dernier comme entreprise la plus innovante, c’est donc une vérité générale? Bravo pour ta logique.

            « La nouvelle technologie vient du concept global modulaire qu’aucun téléphone n’avait auparavant. »
            Encore une fois ce n’est pas parce qu’aucun téléphone ne l’a fait avant que c’est innovant! Donc si demain Renault sort une voiture avec un volant carré c’est innovant sous prétexte qu’aucune voiture ne l’a jamais fait? Bravo une nouvelle fois pour ta logique.

            « Tu pourra écrire dix pages ça n’y changera rien.’
            C’est pareil pour toi ;)

            « Et le système bi objectif est très apprécié des testeurs sur le web et ils en disent le plus grand bien. »
            Ce que tu dis ne vaut rien

            Bref completement inutile.

          • domi67

            Tu sera bien le seul a défendre bec et ongle que le système modulaire n’est pas une innovation. Cela a le droit de ne pas te plaire mais ce système reste bien une nouveauté. Tu juge sans aucune preuve : va voir les tests sur les sites allemands ou anglais tout le monde apprécie le système bi objectif de LG.

          • Flo974

            Une nouveauté n’est pas une innovation. OSEF du double objectif, le S7 le surpasse.

      • tom

        Ben si, il viens de détailler……usb type c, usb 3, quick charge 3, ajout de modules
        Batterie amovible avec design unibody, personne fait ca………..

        • Flo974

          « usb type c »
          Ceci n’est plus une innovation.

          « quick charge 3 »
          Ceci n’est plus une innovation.

          « ajout de modules »
          Ceci n’est pas une innovation.

          « Batterie amovible avec design unibody »
          Ce n’est pas parce que personne ne fait ça que c’est une innovation, d’autant plus que le design du G5 et comment dire… dégueulasse.

          • domi67

            Curieux c’est juste le listing d’une partie des choses qui manquent au galaxy s7… si le galaxy s7 l’avait alors bien entendu ce serait une innovation…

            Alors on va dire autrement les smartphones haut de gamme 2016 qui n’ont pas ce genre de spécification sont quand même un peu à la ramasse non ? Obsolètes ? Déjà dépassés ? Victimes des économies de fabrication (même le port ir a disparu sur le s7 edge…).

  • pyc2025

    Quelle idée! Les smartphones ont bien plus évolué en 5 ans que les ordinateurs, par exemple. Il suffit de comparer un imac de 2011 à un de 2016 pour voir ou est l’innovation. A mon avis, la prochaine étape est le remplacement pur et simple des unités centrales par les smartphones. Un clavier+écran sur lesquels connecter le smartphone au boulot ou à la maison pour une frappe plus confortable. Ça évitera de gérer l’obsolescence de trois appareils. Seul le téléphone sera à upgrader régulièrement…

    • Carteapuce

      Il faut croire que tu n’a pas connu les débuts de l’informatique. L’évolution a été la même, un peu moins rapide du fait de la complexité d’appréhender une nouvelle technologie par l’utilisateur lambda et un marché plus confidentiel au début. Le smartphone suit le même chemin que l’ordinateur, évolution du matériel, de l’os et rien de plus. Ce sont deux niches différentes et je ne pense pas que le smartphone remplacera la machine fixe, ce sera une autre technologie combinant les deux. Un smartphone ne peux pas embarquer la puissance d’un pc pour des questions techniques. Ce seront surement des terminaux connectés à une machine centrale qui je le souhaite tournera sous un os plus friendly qu’android.

      • pyc2025

        Un de mes premiers jeux est un pacman que j’avais programmé sur Oric Atmos, en 1984…
        Ayant connu ça, Je peux te garantir qu’un smartphone d’aujourd’hui est extrêmement puissant. Bien sûr qu’il ne fera pas tourner des logiciels de calculs très lourd. Mais pour une utilisation Internet/bureautique, c’est largement au niveau.

    • slayers84

      Depuis 2011, un imac a quand mème eu un excellent système audio, plus fin, écran 5k qui coute 2000 euros chez dell (c’est la mème dalle!) des ports usb 3, thunderbolt etc… de vrai bonnes cartes graphiques en option, stockage hybride fusion ou ssd pci express au choix
      Et je pourrais surement trouver d’autres ^^

      Pour la suite de ce que tu dis, c’est ce que fait exactement ubuntu ou ça va bien plus loin que continuum

  • Tet Monboyo

    «…ne faisons que reprendre les mêmes habitudes de consommation : un peu de réseaux sociaux, un peu de jeu, un peu de vidéo et au lit.»

    Va falloir sérieusement se réveiller et UTILISER vos smartphones les mecs…

  • psgced

    🎶 Je suis …
    Un homme pressé
    Un homme pressé
    Un homme pressé
    🎶 Noir Désir

    Blague a part ya de bonne idée Mircrosoft avec son continuum même si Win10 a du mal à décoller mais pourquoi pas, Apple lui depuis des années joue la carte de son écosystème avec HandOff. Continuity etc etc ya des sociétés comme LG qui vont aux bouts de leurs idées mais il n’y a pas que le smartphone dans la vie :)

  • eleger

    Pour ma part, j’estime que le produit du smartphone était une étape indispensable mais dorénavant plus passéiste qu’avant-gardiste.
    Il me semble que le futur passera par un « objet coeur » (pour rester dans une terminologie française), relais (via un bracelet connecté, par exemple) de produits extrêmement pointus (telle la Réalité Virtuelle).