Il diagnostique son cancer grâce à Google et attaque les médecins en justice

Maj. le 22 juillet 2017 à 22 h 41 min

Voilà une histoire pour le moins étonnante. Un jeune homme présentant plusieurs symptômes au niveau des sinus a découvert qu’il avait un cancer. Mais ce ne sont pas ses médecins qui ont fait la découverte, c’est lui, grâce à Google. Il a attaqué les médecins en justice.

google-verse-1-milliard-par-an-a-apple-pour-mettre-son-moteur-de-recherche-sur-ios
crédit : integratedchange.net

L’histoire de ce jeune homme est un cas exceptionnel, inutile donc de tirer sur l’ambulance. Les médecins sauvent des millions de vie chaque jour et sont formidables. Seulement, ce ne sont pas des dieux et ils peuvent aussi se tromper, ou ne pas trouver tout de suite.

Kevin souffrait donc des sinus depusi un an. Il a alors vu plusieurs médecins qui lui ont diagnostiqué diverses pathologies comme la bronchite par exemple. Après avoir pris des antibiotiques et multiplié les examens, analyses et traitements, rien n’y faisait. Kevin était toujours souffrant.

Il a alors fait ce qui est souvent déconseillé : fouiner sur le web pour tenter de trouver des réponses. Et il lui a suffi de trois recherches Google pour être renvoyé sur le site du NHS (National Health Service) qui est la Sécu des britanniques. Le Brexit n’avait pas encore été voté, ouf.

Sur le site du NHS, Kevin a donc découvert que ses symptômes pouvaient correspondre à un cancer. Comme 99% des recherches sur le web concernant la santé en fait, on finit toujours avec un cancer.

Le problème c’est que Kevin avait vraiment un cancer. Après 15 minutes à peine de recherches, Kevin a découvert qu’il pouvait avoir un cancer du nasopharynx, le pharynx étant situé à l’arrière des fosses nasales. Prometteur pour Google qui veut devenir le nouveau Doctissimo.

Kevin a donc fait part de sa découverte à son médecin qui a pris son diagnostic très au sérieux. Il a transféré son dossier à l’Hôpital Castle Hill à Cottingham où Kevin a passé divers examens. Une tumeur maligne a bien été découverte par l’équipe médicale qui a pu accompagner le jeune homme dans son processus de guérison.

Cinq jours après son entrée à l’hôpital, Kevin a donc suivi une chimiothérapie et les soins nécessaires à sa rémission. Il semble tiré d’affaire même s’il faudra attendre un certain temps avant de parler de rémission.

Quoi qu’il en soit, le jeune homme a décidé d’attaquer les médecins qui n’ont pas su détecter son cancer. Déçu et estimant qu’ils avaient été incompétents, Kevin explique qu’il aurait pu voir son cancer se répandre dans son organisme s’il n’avait pas fait ses propres recherches.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !