Désormais, la NSA n’a plus le droit d’espionner vos conversations téléphoniques

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 10 h 28 min

La journée d’hier est à marquer d’une pierre blanche, en tout cas pour les américains. Désormais, la NSA n’a plus le droit de collecter la moindre information relative aux conversations téléphonique des citoyens, en tout cas pas sans une procédure appropriée.

NSA

Depuis hier minuit, l’agence nationale américaine de sécurité n’a plus le droit de collecter les métadonnées relatives aux appels téléphoniques des citoyens. Les opérateurs restent les seuls possesseurs de ces informations et ne peuvent leur communiquer qu’avec une ordonnance du tribunal.

Jusqu’au week end dernier, la NSA était en mesure de collecter tout ce qu’elle voulait concernant les appels, y compris les numéros et même la localisation. Une première victoire dans la lutte contre l’espionnage gouvernemental, même si ce n’est pas ce qu’ils ont fait de pire. Au cours des dernières années, il a été révélé que la NSA enregistrait 80% des appels téléphoniques, y compris à l’étranger et même en France. Une découverte qui fait froid dans le dos.

En outre, l’agence nationale de sécurité a également été accusée d’avoir piraté des cartes SIM, volé le code source de Huawei et utilisé des jeux populaires pour espionner les gens. Elle est également soupçonnée d’avoir voulu passer par le Google Play Store pour implanter des mouchards sur certains smartphones cibles, sans compter toutes les autres révélations faites par Edward Snowden.

On restera tout de même sceptiques vis à vis de l’application de cette loi. La NSA continue de lutter pour maintenir son pouvoir et son contrôle sur nos communications et n’a pas toujours eu besoin de permissions pour nous espionner. En outre, les récents événements soulèvent des préoccupations majeures en matière de sécurité. L’agence a d’ailleurs demandé la permission de conserver toutes les données collectées jusqu’à en février 2016.

 

Réagissez à cet article !
  • 22labecane

    Bien sur, la NSA un organisme gouvernemental du département de la Défense des
    États-Unis, responsable du renseignement d’origine électromagnétique et de la
    sécurité des systèmes d’information et de traitement des données du
    gouvernement américain va soudainement arreter d’espionner les citoyens.
    Et moi je dis que Marine le pen va être pour la reouverture des frontières …

  • joe2x

    Bahh moi, en tout cas pour ma part, je n’y voyais pas d’inconvénient contrairement à la monétisation de mes données faites par Google et compagnie

    • Tg

      En même temps Google ne te force pas à lui offrir tes données, il ne les récupère pas à ton insu

      • joe2x

        Oui mais dans les faits, Google est quasi un passage obligatoire c’est pour cette raison que Google est souvent en procés sur son abus de position dominante pour s’imposer sur d’autres marchés pas forcément de manière très clean grace à son département Google Search.

        On n’est pas obligé mais Google est en position dominante, donc c’est kif kif à la nsa dans la pratique (et non en théorie en effet)

  • Agent Du S.H.I.E.L.D.

    MDRR bonne blague

  • iphobe

    Mdr ils sont aussi crédibles que s’ils avaient dit ca un premier avril…la loi c’est eux…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
90e1ef899e61f736f03ad0caeb36313ejjjj