Des députés demandent un OS made in France pour smartphone, tablettes, PC et wearables

Maj. le 22 février 2018 à 10 h 57 min

Plusieurs députés de gauche et de droites ont déposé un amendement à l’Assemblée Nationale pour demander la création d’un OS made in France souverain et utilisable sur smartphone, tablette, PC et wearables. Le but : se détacher de l’hégémonie d’Apple et Google.

os made in france deputes

A l’origine du projet, l’ancienne ministre socialiste Delphine Batho ainsi que quelques députés Les Républicains. Dans le cadre du projet de loi pour une République numérique d’Axelle Lemaire, Delphine Batho a donc déposé un amendement sur le bureau de la Commission des lois de l’Assemblée nationale, amendement demandant à créer un « système d’exploitation souverain et de protocoles de chiffrements des données ».

Pour mener à bien ce projet, l’ancienne ministre demande au gouvernement de « créer un Commissariat à la souveraineté numérique » qui viserait à combattre l’hégémonie des géants américains sur le web français et surtout de protéger les données des citoyens français des services secrets américains.

Cette idée d’un OS made in France n’est pas nouvelle. Arnaud Montebourg avait proposé exactement la même chose : un système d’exploitation qui devait être portable sur tous les types de supports qu’il s’agisse d’un smartphone, d’une tablette, d’un PC ou d’un objet connecté.

Le nouvel OS 100% français pourrait donc se baser sur Android mais se protéger totalement de l’espionnage de Google en même temps. Il y a peu de temps, une entreprise a réussi à créer un OS basé sur Android mais qui s’utilise sur PC, Remix OS. Et si l’Etat s’en inspirait ?

Il y a quatre ans déjà, Stéphane Richard, PDG d’Orange, avait également révélé qu’il discutait avec d’autres opérateurs européens (Telefonica, Deutsche Telekom et Vodafone) pour « réfléchir en commun à la création d’un système d’exploitation ». Le but était le même : se détacher du « cheval de Troie utilisé par les Google et autres Apple pour établir leur propre relation avec [leurs} clients » c’est-à-dire prendre des distances par rapport à leurs OS.

La proposition des députés français rejoint une tendance en vogue dans d’autres pays. La Chine, la Corée du Nord ou le Brésil préparent aussi leur OS maison. Alors, un système d’exploitation made in France ça vous tente ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !