Demander le divorce par Facebook, c’est possible

Date de dernière mise à jour : le 6 avril 2016 à 22 h 32 min

C’est l’histoire insolite du jour. Comme chacun le sait, sur Facebook, les utilisateurs peuvent rendre publique leur situation amoureuse, mais tout ça n’est que du virtuel. Mais cette fois, le virtuel a pris le pas sur la réalité, puisqu’aux Etats-Unis, une femme a pu faire une vraie demande de divorce via Facebook. Une première, tout à fait légale.

Dans les affaires de divorce, il n’est pas rare que l’une des deux personnes disparaisse complètement sans laisser de trace. Ainsi, il devient compliqué de lui faire parvenir les documents permettant d’officialiser la séparation.

Aux Etats-Unis, dans une affaire de divorce déjà « originale », un juge new-yorkais a fini par reconnaître l’admissibilité d’une assignation délivrée par Facebook. Comment en est-il arrivé là ? Tout simplement parce lors de l’audience, il a été prouvé par l’épouse qu’il lui était matériellement impossible de contacter son mari.

Car selon cette infirmière, son mari ne lui a laissé aucune adresse, et que ses recherches (notamment avec l’aide d’un détective privé) avaient été infructueuses. Le mari n’ayant pas d’emploi, pas de permis de conduire ou de carte grise, ni même aucun abonnement, il était totalement impossible de le contacter.

Heureusement, il avait un compte Facebook. Le réseau social étant le seul moyen de joindre le mari, le juge a admis que c’était par ce biais qu’il fallait lui envoyer une assignation pour officialiser le divorce. Même l’avocat de la jeune femme n’en revenait pas. Il a déclaré : c’est une « nouveauté juridique, mais c’est nécessaire ».

Pour le moment, le mari n’a toujours par répondu aux différentes assignations. Il la recevra dans ses messages Facebook une fois par semaine pendant trois semaines consécutives jusqu’à ce qu’il réponde. S’il ne répond pas, le divorce sera prononcé par défaut. Espérons pour lui qu’il ne se soit pas emmêlé les pinceaux avec les multiples applications Facebook dont Messenger.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • jean-luc Mutabazi

    Je connais rien aux lois mais je trouve que cette article est con con c’est juste on lui dit que sa femme divorce ou veut divorcer rien de plus -_-« 

    • La personne qui souhaite divorcer doit normalement faire parvenir, par courrier recommandé ou en main propre, un papier l’indiquant à son futur ex-conjoint.
      Là, le juge a accepté l’envoi d’un message Facebook comme un envoi officiel de ce papier de divorce. C’est pas rien.

    • Ombilicus

      C’est pas rien ici, on donne la légitimité à Facebook pour s’en servir en tant que coursier officiel…
      Facebook peut donc ici accueillir tes papiers officiels et c’est totalement légal…

      Au fond, le divorce on s’en fout c’est vrai, mais ce qu’il faut voir, c’est que la loi autorise la distribution de papiers officiels, émanant de tribunaux, par le service (privé) d’un réseau social… C’est comme si la mairie de ta ville t’envoyait ton acte de naissance sur Messenger, ou encore ton extrait de casier judiciaire, acte de propriété et j’en passe…

      C’est même plus une porte officielle qu’on ouvre à Facebook, mais un grand portail tout doré avec un gros F en diamant (F pour fuck ou facebook, choisissez…), tout ça pour y faire rentrer ta vie :)

  • florian G

    « Le mari n’ayant pas d’emploi, pas de permis de conduire ou de carte grise, ni même aucun abonnement » et donc il va comment sur internet?

    • Ombilicus

      Cybercafé ? PC ami ? Carte prépayée ? Borne wifi ? Wifi voisin ?

      • florian G

        Ok, mais dans cette phrase, ça faisait plus penser qu’il était parti vivre dans une grotte loin de tout. La je vois pas comment même un détective privé n’a pas réussi à le retrouver.

        • Ombilicus

          Oui j’avoue que j’ai pensé à la même chose … Un exil dans trou du cul de la Patagonie et foutez moi la paix bordel !!!