Débits Internet : la France toujours à la traîne au niveau mondial

La France serait à la traine sur la vitesse de connexion. C’est que révèle lesechos.fr qui relaie une enquête d’Akamai, une société américaine dans la mise à disposition de serveurs de cache. Comme d’habitude, ce journal relaie sans aucun esprit critique et prend plaisir à casser son propre pays qui n’est pas si mauvais sur ce sujet.

france rapidite Internet

Comme à son habitude, le journal Les Echos aime taper sur son propre pays. D’ailleurs on ne sait jamais vraiment ce que ce média défend. Aujourd’hui, comme ils ne savent pas quoi écrire, ils pondent les résultats d’un classement réalisé par Akamai sur la rapidité d’Internet. Selon l’organisme, la France pointe au 51ème rang. Sur 192 Etats dans le monde, c’est pas si mal, même s’il est peu probable que l’ensemble de ces pays aient été analysés. C’est sur le plan de la vitesse de connexion que l’enquête a été établie.

 
Si la Fibre se déploie progressivement en France, le pays aurait des résultats médiocres pour le premier trimestre 2017. Notre pays ne présenterait qu’une moyenne de 10,8 Mbit/s, soit 2,5 fois moins que la Corée du Sud, qui présente une moyenne à 28,6 Mbit/s et pointe à la tête du classement. La Norvège et la Suède sont respectivement à la 2ème et 3ème place. Les Etats-Unis sont dixièmes avec 18,7 Mbit/s. On trouve 3 autres asiatiques : Hong-Kong (4ème), Singapour (7ème) et le Japon (8ème).

La France aurait à pâtir de son 73% d’adoption du débit à 4 Mbit/s, plaçant le pays comme le deuxième moins performant devant Chypre dont le taux est de 70%. Dans un pays comme la Corée du Sud, le taux d’adoption est de 98% alors que la moyenne mondiale s’élève à 82%. En revanche, la France serait meilleur élève sur le mobile, se situant à la 6ème place pour 17,4 Mbit/s. Ouf, on a pas tout perdu.

Une enquête discutable

Il est curieux de voir que dans son article, lesechos.fr ne donne pas davantage de précision sur la position de l’Allemagne alors qu’il est d’habitude si prompt à vanter ses prétendus mérites économiques. Sans doute est-ce parce que l’Allemagne est en réalité à la ramasse en termes d’infrastructures réseaux, dans une situation pire que la France.

Il est également curieux de ne voir aucun esprit critique dans son article, ni aucune précision sur les critères. La vitesse moyenne de connexion semble d’ailleurs limitée comme évaluation. Il est évidemment plus facile pour des pays comme la Corée ou le Japon ou Singapour (cité-Etat) de déployer une couverture intégrale en raison de la moindre superficie de ces pays par rapport à la France.

De même, on ne peut pas comparer le déploiement français avec celui des Etats-Unis ou de la Russie, cela n’a guère de sens. Chaque pays est différent, n’a pas la même géographie, la meme superficie, la meme population, les memes besoins, etc. ; pour certains cela demande du temps, car nombreux sont les territoires ruraux et des problèmes de  réception se manifestent . Bref, les Echos nous servent leur propagande habituelle.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Freebox : le service myTF1 est en panne pour les abonnés Free

myTF1 est actuellement en panne sur les Freebox, rapportent de nombreux freenautes sur les réseaux sociaux. Depuis ce dimanche 23 septembre, le service de replay est en effet complètement inaccessible. Pour l’heure, ni Free ni TF1 n’ont communiqué sur les…