Ondes de smartphones : 10 gestes à adopter pour vous protéger des risques

Le DAS, c’est l’indice permettant de mesurer la puissance des ondes dangereuses émises par nos smartphones. Les constructeurs doivent communiquer sur ce point et ne pas dépasser un certain seuil. Mais l’utilisateur peut lui aussi limiter les risques en changeant ses habitudes. Voici 10 gestes à adopter au quotidien pour vous protéger des ondes.

das conseils

Les études concernant les ondes dangereuses pour la santé émises par nos smartphones se multiplient. Nous n’avons pas encore assez de recul pour savoir si oui ou non elles peuvent provoquer telle ou telle maladie, mais nous sommes certains en revanche qu’elles ont un impact sur notre santé. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves selon les âges. Les constructeurs sont obligés en France de communiquer sur le DAS de leur modèle c’est-à-dire l’indice d’émission d’ondes dangereuses. Ce DAS ne doit pas dépasser un certain seuil.

Mais malgré ces préconisations, l’utilisateur est toujours celui qui a les cartes en main. Et quelques habitudes à prendre ou quelques comportement à éviter peuvent réduire considérablement les risques des ondes dangereuses de nos smartphones. Voici donc 10 gestes à adopter au quotidien.

Faites attention au DAS lors de l’achat de votre smartphone

Tout commence dès l’achat. Aujourd’hui, la loi oblige les constructeurs à ne pas dépasser un DAS de 2 W/kg. Mais pour réduire au maximum les risques, il est conseillé de choisir des modèles affichant un DAS inférieur à 0,7 W/kg. Les constructeurs sont obligés de communiquer sur ces informations.

acheter smartphones

Ainsi, si les ondes dangereuses font partie de vos préoccupations, nous vous conseillons de choisir des modèles affichant un DAS inférieur à 0,7 W/kg. Samsung est réputé pour faire partie des marques dont les smartphones affichent un DAS très faible. En revanche, l’iPhone d’Apple, les smartphones Huawei ou Honor affichent un DAS très élevé. Cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas recommandables puisqu’ils répondent aux normes, mais ils ne sont pas les moins nocifs.

Pas de smartphone avant 15 ans

Loin de nous l’idée de créer un conflit au sein de la famille mais c’est la science qui le dit. Avant l’âge de 15 ans, un enfant ou un adolescent est très vulnérable aux rayonnements électromagnétiques. Même si l’impact des ondes sur le développement n’a pas encore été démontré scientifiquement, mieux vaut éviter de prendre le risque.

Le corps et le cerveau d’un adolescent sont en plein développement avant 15 ans, autant éviter de risquer de perturber cette phase importante de la vie. Pas de smartphone avant 15 ans donc. Enfin ce n’est qu’un conseil.

Attention aux femmes enceintes

Cela paraît logique mais tout le monde n’y pense pas forcément. Les ondes dangereuses des smartphones ne doivent pas atteindre les femmes enceintes. Tout simplement parce que l’embryon est très sensible aux rayonnements émis.

Il ne s’agit pas de fuir les femmes enceintes, mais d’éviter de les coller avec un smartphone à proximité. Sortez-le de votre poche et posez-le à quelques mètres si vous souhaitez toucher ce beau ventre.

Respecter les distances de sécurité

Plus le téléphone est proche plus les ondes sont puissantes. Là encore ça paraît logique mais pas pour tout le monde. Ainsi il est recommandé de ne pas le placer trop près de certaines zones du corps.

On évite ainsi de glisser son smartphone dans la poche de chemise (contre le coeur) ou dans la poche de costume (on évite l’aisselle et la hanche). Enfin, les parties génitales doivent également être épargnées, alors les poches de jeans c’est niet.

Téléphoner lorsque le réseau est bon

On ne choisit pas vraiment le moment où quelqu’un nous appelle. Mais nous ne sommes pas obligés de répondre immédiatement non plus (sauf urgence évidemment). Il est vivement conseillé de privilégier les conversations téléphoniques lorsque le réseau est bon.

Car lorsque ce n’est pas le cas, le smartphone va pousser la recherche sur des antennes plus lointaines. Les ondes seront à pleine puissance. Dans ce cas, le DAS émis peut être multiplié par 2 voire 4. Mieux vaut donc se montrer patient.

Eviter les conversations trop longues

Là encore c’est un conseil qui semble assez logique. Plus les conversations sont longues, plus vous êtes exposés aux ondes. Pour être parfaitement clean, les spécialistes recommandent de passer au maximum 6 appels de 3 minutes par jour avec 1h30 de pause entre chaque appel.

Autant dire que la fonction téléphone de votre smartphone ne sert pas à grand chose. Heureusement ces recommandations ne concernent que les appels avec le smartphone collé à l’oreille.

Privilégier le kit mains-libres

Vous avez le choix : soit vous passez 6 appels par jour de maximum 3 minutes avec 1h30 de pause entre chaque appel (et dans ce cas votre smartphone ne sert à rien), soit vous utilisez un kit mains-libres.

Qu’il s’agisse d’écouteurs avec ou sans fil, votre cerveau est 500 fois moins exposé aux ondes en utilisant ces accessoires. L’idéal est de placer le smartphone dans un sac pour ne pas le coller non plus aux parties du corps sensibles aux ondes.

Favoriser les messages

Les appels sont un moyen de communication de moins en moins utilisé. Les utilisateurs favorisent les messages. Si les SMS ont connu leurs années de gloire, ce sont désormais les applications de messagerie qui cartonnent.

Et pour l’exposition aux ondes, c’est une excellente chose. Car lorsque vous écrivez un message votre smartphone est éloigné de votre tête. Ensuite, parce que les fortes ondes ne sont émises que brièvement, le temps de l’envoi du message.

Ne pas téléphoner en voiture ou dans les transports

C’est quelque chose que l’on fait tous et pourtant nous devrions éviter. Téléphoner au volant est plus dangereux que le faire en plein air. De manière générale éviter de téléphoner dans une infrastructure métallique. L’effet « cage de Faraday » emprisonne et répercute les ondes dangereuses.

Par ailleurs, que l’on soit en voiture ou dans les transports, il est préférable de ne pas mettre son smartphone à l’oreille. Lorsque vous vous déplacez ce dernier tente de se connecter en permanence aux antennes les plus proches. Les ondes émises sont donc plus nombreuses.

Ne pas dormir près de son smartphone

C’est également l’une de nos plus mauvaises habitudes. Au moment de se coucher, on branche le smartphone pour le recharger durant la nuit. Mauvais réflexe.

A moins qu’il soit posé à plus de 50 cm de votre tête. Car même si vous ne l’utilisez pas les ondes sont émises pour rester connecté au réseau. Il est donc recommandé d’activer le mode avion. Le mieux reste de l’éteindre durant toute la nuit.

Bonus : n’utilisez surtout pas d’accessoires anti-ondes

Les dangers des ondes de smartphones font de plus en plus partie des préoccupations des utilisateurs. Forcément, les plus opportunistes ont sauté sur l’occasion pour lancer des produits anti-ondes.

Qu’il s’agisse de patchs, de caleçons anti-ondes ou de tout autre accessoire du genre, fuyez-les ! Il ne s’agit que d’attrapes nigauds sans aucune efficacité. Pire encore, ces accessoires peuvent même empirer les choses. A éviter absolument.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Fuchsia remplacera Android d’ici 5 ans

Fuchsia, le nouvel OS sur lequel travaille Google, va bel et bien remplacer Android à terme. La firme de Mountain View veut un système d’exploitation universel disponible sur tous les appareils : smartphone, PC ou enceinte connectée. Google consacre de…

Google Images change d’interface, découvrez son nouveau design

Google Images aura bientôt une interface avec un tout nouveau design. Google a commencé à déployer celle-ci auprès d’un premier échantillon réduit d’utilisateurs en guise de test et devrait la proposer à tout le monde prochainement. Comme vous allez pouvoir…