CES 2015 : Curie, Intel dévoile la puce qui va révolutionner les objets connectés !

Date de dernière mise à jour : le 30 mars 2016 à 18 h 10 min

Le marché des objets connectés est en plein essor et les entreprises du milieu high-tech ne veulent pas laisser filer leur chance de s’implanter durablement. Intel avait un train de retard sur les appareils mobiles qu’il a dû combler avec un investissement colossal. Cette fois-ci la firme ne compte se laisser doubler, elle prend même les devants en nous dévoilant sa nouvelle puce pour objet connecté : Curie.

Le mot d’ordre d’Intel lors de sa conférence au CES de Las Vegas était innovation et la firme innove bel et bien avec sa nouvelle puce. L’objectif du fondeur avec Curie est tout simplement de créer la puce de référence de tous les produits connectés et avec sa toute petite taille (l’équivalent d’un bouton de manchette), cette puce passera partout, que ce soit dans les bagues, les bracelets ou encore les vêtements connectés.

Curie est un processeur, mais pas seulement, cette puce intègre aussi le Bluetooth Low Energy qui permet une très faible consommation d’énergie pour les objets connectés. De plus, elle est aussi dotée de plusieurs capteurs un accélérateur qui permet de reconnaître les gestes de l’utilisateur, un accéléromètre de six axes ainsi qu’un gyroscope. L’interprète Viper fait aussi partie du lot et permettra d’utiliser au mieux les informations recueillies.

En réalité ce n’est pas le premier pas d’Intel dans les objets connectés, en 2013 le fondeur avait lancé les puces Quark qui visait d’ores et déjà l’internet des objets. Avec Curie ce sont ces anciennes puces qui sont reprises et bien que la taille des puces Quark était déjà très réduite, celle-ci est encore plus petite.

Intel utilise la méthode du tout-en-un pour rendre sa puce indispensable aux constructeurs d’objets connectés. Pour le moment Curie n’en est qu’au stade de prototype car même si elle vient d’être présentée au CES 2015, elle sort tout droit des laboratoires de la firme, toutefois, le fondeur prévoit une date de commercialisation dans le courant du second semestre de l’année 2015.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • :o

  • jean-luc Mutabazi

    Du tout en un voilà une notion qu’on perds depuis 2 ans. Cf aux produits connectés inutiles car on possède des smartphones