Crash EgyptAir MS804 : l’explosion d’un iPhone serait à l’origine du drame !

Maj. le 13 mars 2018 à 19 h 04 min

Révélations stupéfiantes concernant le crash du vol MS804 d’EgyptAir survenu le 19 mai 2016. Un an après le drame, l’enquête des autorités françaises épaulées par de nombreux experts a déterminé que la catastrophe aurait été causée par l’explosion d’un iPhone dans le cockpit.

egyptair crash iphone

Le 19 Mai 2016, soit un tout petit peu plus d’un an, une tragédie survenait en pleine mer Méditerranée. Le vol MS804 du Airbus A320 d’EgyptAir se crashait de manière inexpliquée. 66 personnes ont trouvé la mort dans ce terrible accident.

Depuis un an, les autorités de plusieurs pays redoublent d’efforts pour tenter de découvrir quelles auraient pu être les causes d’un tel accident. Si plusieurs pistes ont été suivies depuis un an, il y en a une qui se confirme et se précise de jours en jours. Selon les informations du quotidien Le Parisien, c’est l’explosion d’un iPhone ou d’un iPad ou des deux qui aurait provoqué le crash.

L’ explosion d’un iPhone ou d’un iPad dans le cockpit

Le Parisien révélait en janvier que la présence de produits électroniques Apple pouvaient être à l’origine du crash du vol MS804 d’EgyptAir. Le journal dévoilait à l’époque des éléments qui n’avaient pas encore été révélés par les enquêteurs. Mais aujourd’hui, le quotidien affirme avoir obtenu une confirmation directe de la part de la justice française.

Selon le journal, les autorités auraient mandaté trois experts judiciaires pour analyser les appareils Apple retrouvés dans les débris de l’avion, au niveau du cockpit. Deux appareils auraient été posés dans le cockpit, sur le tableau de bord, près de la fenêtre droite, par le copilote durant le vol : un iPhone 6S et un iPad Mini 4.

La présence de ces appareils dans le cockpit pourrait expliquer l’incendie qui a précédé le crash. Jusqu’à maintenant, cet incendie était resté inexpliqué par les enquêteurs, aucun débris d’explosif n’ayant été retrouvé. L’hypothèse de l’embrasement d’un objet électronique avait alors été envisagée grâce aux informations de la boîte noire. Ces objet électroniques seraient donc deux produits Apple.

Contactée par Le Parisien, la firme a expliqué qu’elle « testait rigoureusement ses appareils ». Néanmoins, il n’est pas rare de voir des cas d’explosions d’iPhone dans les faits divers. On se souvient également que malgré les multiples contrôles, le Galaxy Note 7 de Samsung a tout de même présenté des risques importants, jusqu’à être interdit dans les avions.

Apple se retrouve donc dans une position extrêmement compliquée dans cette affaire. Les experts vont déterminer si les fumées générées dans le cockpit provenaient bien de substances présentes dans les batteries. Ils rendront les résultats de leur enquête en septembre 2017.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung trolle encore Apple et l’iPhone X dans une nouvelle pub

Samsung s’amuse une nouvelle fois à troller Apple et l’iPhone X dans une pub. Est mise en scène une cliente dans un Apple Store qui se renseigne sur le dernier flagship d’Apple, et regrette que l’auto-proclamé « smartphone du futur » bénéficie…

iPhone 9 : des visuels révèlent son design complet !

Mise à jour 17 juillet 2018 : Une nouvelle photo partagée par Benjamin Geskin donne un aperçu de la face avant des trois modèles qui devraient être prochainement présentés par Apple. On y voit très peu de surprises hormis des…

iPhone : les Indiens n’en veulent pas, le flop pour Apple

Les iPhone ne connaissent pas le succès espéré par Apple en Inde, un marché stratégiquement très important. Avec moins d’un million d’unités vendues dans le pays au premier semestre 2018, la firme de Cupertino y est en grosse difficulté et…