Couverture 4G : le gouvernement menace directement les opérateurs

Maj. le 9 mars 2018 à 13 h 55 min

La couverture 4G reste un sujet sensible entre le gouvernement et les opérateurs. Alors que les objectifs du Plan France Très Haut Débit sont encore d’actualité, les deux parties n’ont encore trouvé aucun accord. Lors de la Conférence des territoires organisée à Cahors ce 14 décembre 2017, le Premier Ministre Edouard Philippe a confirmé que le gouvernement sanctionnerait fortement les opérateurs en cas d’échec des négociations.

 edouard philippe emmanuel macron

Le gouvernement français a réitéré ses menaces envers les opérateurs sur le sujet de la couverture 4G. A l’occasion de la Conférence des territoires qui se tenait à Cahors ce 14 décembre 2017, le Premier Ministre Edouard Philippe a déclaré qu’aucun accord n’avait encore pu être trouvé entre les deux parties. Et que si les négociations n’aboutissaient pas rapidement, les opérateurs encourraient de sévères sanctions.

La 4G au cœur d’un bras de fer entre les opérateurs et le gouvernement

Pour l’heure, le gouvernement exige d’Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom qu’ils investissent en masse dans les réseaux 4G pour couvrir 100% de la population d’ici 2022 et accomplir les objectifs fixés par le Plan France Très Haut Débit. En échange, il propose de leur offrir le renouvellement des licences sur les fréquences 3G, dont certaines arrivent prochainement à expiration.

Mais malgré cette proposition, les opérateurs ne semblent pas prêts à « se faire mal », pour reprendre les mots du secrétaire d’Etat à la Cohésion des Territoires Julien Denormandie. S’ils ne se décident pas très vite, le gouvernement a prévenu qu’il pourrait les forcer à remplir leurs obligations tout en retirant de la table la gratuité de la reconduction des contrats sur les fréquences 3G. Un sacré coup de pression.

La satisfaction provient de la fibre. Orange et SFR se sont engagés à couvrir entièrement fin 2020 les villes de taille moyenne, qu’ils s’étaient partagés en 2011. Un engagement pris alors qu gros retards ont été constatés sur ces secteurs. Les deux opérateurs ont accepté de payer de lourdes pénalités en cas de retard. Pour les zones les plus isolées, une aide financière de 150€ sera accordée aux foyers concernés pour profiter de la 4G fixe en attendant la fibre.

 

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free Mobile : Iliad prépare son arrivée en Belgique !

Free Mobile et Iliad pourraient bien débarquer en Belgique. L’opérateur a déposé le nom de domaine iliadmobile.be alors que le gouvernement belge souhaite voir arriver un 4ème opérateur sur le marché. Même situation en Allemagne, où Iliad est aussi attendu….

Free et Free Mobile : panne nationale en cours en France

Les abonnés Free et Free Mobile sont à nouveau victimes d’une panne nationale. Après une série d’incidents au début du mois de septembre, l’opérateur de Xavier Niel rencontre actuellement de nouveaux gros problèmes sur le réseau Freebox et Free Mobile….