Couverture 4G : la France a l’un des pires réseaux d’Europe !

Maj. le 18 janvier 2018 à 19 h 15 min

Sebastian Soriano, le président de l’Arcep, n’est pas tendre avec la qualité de la couverture du réseau 4G  en France. Selon lui, l’hexagone se retrouve même dans les plus mauvais élèves d’Europe….

4G

Depuis des années, les opérateurs français font la course à celui qui proposera la couverture 4G la plus étendue. A l’heure actuelle, c’est Orange qui a pris la tête du classement, avec 95% de la population couverte grâce à son réseau 4G. L’opérateur historique s’est évidement félicité de son excellente couverture. Pourtant, comme le rappelle l’Arcep, aucun opérateur n’est actuellement meilleur qu’un autre. Comme le suggère les cartes dévoilées par le gendarme des télécoms, seul 60% du territoire de France est correctement couvert !

Couverture 4G : l’Arcep fustige la qualité du réseau en France

Pour Sebastian Soriano, ce constat est valable autant pour la qualité du réseau mobile que pour la 4G. Dans une interview accordée à nos confrères du Parisien, le président de l’Arcep a estimé que la couverture 4G de France n’est pas acceptable. Selon lui, la France se classe 24ème sur 28 en Europe en terme de couverture 4G !

L’homme en surtout profiter pour revenir sur les termes de l’accord historique passé entre le gouvernement et les télécoms français. Selon le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, cet accord va permettre de dire adieu aux Zones Blanches et de couvrir l’entièreté de la France en l’espace de 3 ans.

Selon le président de l’Arcep, l’accord prévoit le déploiement de « 5 000 pylônes par opérateur pour éliminer les zones blanches ». Mais cet accord ne vise pas qu’à résorber les Zones Blanches. Dans les zones qui sont déjà décemment couvertes, l’état va contraindre les opérateurs à densifier le nombre d’antennes. Sebastian Soriano affirme que le niveau d’exigence va être revu à la hausse. De même, les routes prioritaires encore cantonnées à la 2G passeront enfin à la 4G.

Autre bonne nouvelle, l’état a demandé aux opérateurs de réfléchir à des offres pour que la SNCF propose enfin le Wifi dans les trains. Selon Sebastian Soriano, les opérateurs vont aussi devoir proposer, à tous les utilisateurs et pour tous les smartphones, les appels Wifi. Pour le moment, cette option est encore trop souvent réservée aux iPhone. Le dirigeant de l’Arcep est bien décidé à mettre les opérateurs au pas. Il affirme que celui qui ne se plie à ces nouvelles exigences sera sanctionné à hauteur de 3% de son chiffre d’affaires annuel !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free : Orange fou de rage à cause d’une publicité trompeuse

Orange a menacé Free de porter plainte suite à une de ses campagnes de mailing communiquant des informations trompeuses au sujet du dégroupage des lignes fixes selon l’opérateur historique. Free a dû rectifier le tir deux fois, au risque d’être…