Courverture 4G : L’ARCEP met en demeure SFR et Bouygues pour les zones peu denses

L’ARCEP vient de mettre en ligne l‘observatoire trimestriel des déploiements mobiles en zones peu denses, l’autorité évoque également le programme des zones blanches et des centres-bourgs. Bouygues Telecom et SFR sont mis en demeure par l’ARCEP, à cause de leur retard de déploiement au niveau de la couverture 4G dans les zones peu denses.

L’attribution de la fréquence 800 MHz, soumet aux opérateurs des obligations de couverture avec cette bande de fréquence pour le réseau 4G. C’est ainsi qu’Orange, SFR et Bouygues ont l’obligation de couvrir 40% des zones peu denses du territoire (qui représente 63 %, et 18% de la population) avec la bande 800 MHz sur leur réseau 4G avant le 17 janvier 2017.

Free Mobile n’ayant pas accès à cette bande, elle n’est pas concernée. Le quatrième opérateur doit néanmoins couvrir 50 % de cette zone d’ici le 17 janvier 2022, comme ses concurrents. L’ARCEP fait le point sur ces objectifs.

Au 1er janvier de cette année, Orange couvrait ainsi 33 % de la zone peu dense contre 12 % pour Bouygues Telecom et 8 % pour SFR. En juillet 2015, ces chiffres étaient de 25 % pour Orange, 2 pour Bouygues et 0 % pour SFR.

L’autorité met donc en demeure Bouygues Telecom et SFR afin qu’ils respectent leurs obligations de couverture, ils ont désormais moins d’un an pour rattraper leur retard. Ils ont donc peu de temps pour se mettre en conformité. Le bilan de décembre 2015 concernant la 4G confirmait déjà la déception SFR.

Quant aux centres-bourgs, qui sont au nombre de 3800, ils devront être couverts à 100 % pour la 2G d’ici le 31 décembre 2016 et d’ici le 30 juin 2017 pour la 3G. Pour ceux assistés de fonds publics, ces délais sont ramenés à 6 mois dès qu’un pylône sera à disposition.

Pour les couvrir, le partage des infrastructures est autorisé, le contrat de partage ayant été validé par le gendarme des télécoms le 2 février dernier. Le contrat devrait prévoir une mutualisation des antennes, mais pas des fréquences qui seront propres à chaque opérateur.

Un observatoire sera réalisé par l’ARCEP à chaque trimestre. Le prochain est donc prévu pour mai 2016. D’ici, le rachat de Bouygues Telecom par Orange sera peut-être acté, et le réseau décortiqué par sa probable revente à SFR et Free Mobile. De quoi aider les opérateurs à remplir leurs obligations.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • L’ARCEP venez faire vos observatoires et pressions également dans les DOM svp.

  • greg67000

    Moi j’aimerai déjà avoir du reseau dans mon village, ce serait déjà un bon début et pourquoi pas un jour être degroupé ! Soyons fous!!