Confondu par Uber, un mari infidèle lui réclame 45 millions d’euros !

Un homme d’affaire originaire de la Côte d’Azur réclame 45 millions d’euros à Uber. Motif ? Après qu’il se soit connecté à partir du smartphone de son épouse, l’application a tout de même continué à envoyer des notifications à cette dernière la renseignant sur tous les déplacements de son mari, éveillant alors ses soupçons au point qu’elle a fini par découvrir son infidélité.

uber infidelite

Un mari infidèle vient d’assigner Uber en justice devant le tribunal de Grasse et lui réclame la somme de 45 millions d’euros. Il accuse l’application d’avoir permis à son épouse de retracer tous ses déplacements. Si ce n’est pas la première fois qu’une application mobile est à l’origine d’un divorce, il s’agit d’une affaire assez inédite puisque c’est le mari en question qui a mis entre les mains de son épouse la preuve de son infidélité.

Avant de quitter son domicile, l’homme d’affaires s’était connecté à son compte Uber à l’aide de l’iPhone de son épouse. Il s’est ensuite déconnecté après avoir commandé son véhicule mais malheureusement pour lui, l’application a continué d’envoyer des notifications sur le téléphone de la jeune femme, la renseignant sur tous ses déplacements et ses commandes passées.

Corrigée depuis le 15 décembre dernier suite à une mise à jour, ce bug qui touchait iOS, mais visiblement pas Android, permettait d’accéder aux informations de compte d’un utilisateur à partir du moment où celui-ci s’était connecté à partir d’un appareil, même une fois qu’il s’était déconnecté. L’épouse trahie a ainsi pu savoir avec précision où son mari s’était rendu, à quelle heure et avec quel chauffeur.

Autant dire que si elle avait déjà des soupçons, l’application n’aura fait qu’apporter des réponses à toutes ses questions. Une fois le pot au rose découvert, elle n’a d’ailleurs fait ni une ni deux puisqu’elle a aussitôt demandé le divorce. Interrogé par nos confères du Figaro, le porte-parole d’Uber n’a pas souhaité faire le moindre commentaire sur cette affaire :

« Uber ne commente pas publiquement les cas individuels, et notamment celui-ci intervenant dans le cadre d’une procédure de divorce entre deux époux »

En règle générale, mieux vaut se méfier des applications comme Uber qui peuvent vous localiser à tout moment, même sans bug.

Il filme sa femme en train de le tromper à l’aide d’un drone et fait un carton sur le net !

Réagissez à cet article !
  • diordnAi

    Non mais faut sacrément être con de tromper sa femme via son propre téléphone déjà, de plus on ne trompe pas sa femme point barre. Mérité.

    • Teddy

      Il n’a pas trompé sa femme via son téléphone mais il a commenté un Uber…

    • tagun

      mdr bas oui puis bien sur j’espère qu’il était vierge avant le mariage voyons … tes aussi en retard que la marque que tu suce …

      • diordnAi

        Où veux-tu en venir ?

        • Corinne Delvaux

          A dire que c’est normal de tromper sa femme , je suppose … :(

          • hugue

            C’est tout-à-fait normal, Oui!
            En tout cas c’est pas très grave et je le conseil fortement…

  • Nobleheart

    Quelque part il n’a qu’a s’en prendre qu’à lui-même, il trompe sa femme, et il en veut à uber pour que cela ait été dévoilé? Alors que personne ne l’a obligé à ça….Belle mentalité, à sa place je pense que je fermerais ma bouche. On veut pas de divorce, on ne trompe pas tout simplement. Tant pis par quel moyen sa femme l’a su,cela aura au moins été bénéfique pour elle. IL est le seul responsable, il n’a eu malheureusement que ce qu’il méritait.

    • AïNo

      Non! L’application ne dit jamais qu’elle enverra des Notifications sur tous les trajets! Il peut gagner …
      Tu pourrais commander un Uber sur le phone d’un “pote” mal aimé et il pourrait se rendre compte que tout le monde se réuni sans lui, ce serait quasi aussi grave (suicide, problème social…)
      Uber doit et va sûrement désormais AVERTIR les consommateurs…

      • trollinlove

        ça existe ça un pote mal aimé,puis de toute façon c’est pas grave,le monde touche à sa fin,il n’y a plus d’abeille,donc plus de miel,à cause de cela Kellogg’s ne vends plus de miel pop’s et à du fermer son usine,jetant à la rue des familles entières,…….blabla….Sérieux ton avenir est tout tracé: tu seras préventeur des risques psychosociaux ou analyste à la DST .

        • Aïno

          Je met pote entre guillemet (les guillemet exprime quelque chose)
          Je précise juste qu’il peut gagner , l’histoire c’est pour ceux qui s’offusque de l’adultère, je ramène l’action sur un truc plus acceptable parce qu’on est entouré de Cato bien pensant … “l’adultère Cay le mal, vive Uber” … etc…etc…

          Autre chose?

          • Corinne Delvaux

            Oui, autre chose : je te souhaite d’être très amoureux d’une femme et de t’apercevoir au bout de quelque temps qu’elle te trompe .

  • Pomme d’Api

    Ça c’est de l’info…

    • trollinlove

      Non,ça manque de détail croustillant,là on reste sur notre faim,pas de photo de l’homme d’affaire,de la nature de la tromperie.Sait on quand le président va se rendre sur les lieux pour réconforter la victime.
      Franchement les journalistes de Voici ne sont okus ce qu’ils étaent !

  • Corinne Delvaux

    ” N’a fait ni une ni deux” ; il aurait fallu qu’elle ne demande pas le divorce ?

    • goGOgo

      Ni une… ni deux… mais trois!
      Hmmmmm 😍😛😍😛😍😛

  • toutenkamion

    c’est comme s’il téléphonait ou envoyait des sms à sa maitresse avec le phone de sa femme. Faut vraiment être con quand même.

    • bahbene

      Non encore une fois, Il a commandé une fois un Uber pour raison autre qu’une tromperie, limite pour lui et sa femme et c’est Après qu’elle à reçu lundi pour Tous ses déplacements !

  • Olivier Kirjastonhoitaja

    Perso, je ne tromperais jamais mon téléphone.

  • dj2944

    pot au rose … c’est du coup un pot à la rose alors ce pot aux roses ?!?

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

En connectant plusieurs smartphones via les réseaux mobiles, il est possible d’égaler la puissance d’un serveur. Dans le cadre du projet Ubispark, les chercheurs de l’université d’Helsinki comptent utiliser cette puissance par le biais d’une application Android pour effectuer des calculs de grande envergure et remplacer les data centers.

a92b39d49a701c5a2e785401a068406ftttttttttttttttttttttttttttttttt