Comment les voitures autonomes de Google vont-elles changer le monde ?

Maj. le 26 novembre 2017 à 14 h 28 min

Google fait peur. Derrière ces mots se cache une réalité pensée par de plus en plus d’individus inquiets de voir la firme de Mountain View s’immiscer dans la moindre parcelle de nos vies privées. Avec la Google Car et ses folles ambitions, il est sans doute temps de revenir sur les fantasmes et les idées reçues sur une entreprise très innovante.

Nos fidèles lecteurs ont déjà eu connaissance de la Google Car cette année au travers d’un sondage sur la confiance accordée aux fameuses voitures autonomes. Pour rappel, ladite voiture peut rouler sans que quiconque ne soit au volant. Vous choisissez la destination et le véhicule s’y rend. Magique ?

Google Car

Pour arriver à ce petit bijou de technologie, Google exploite de très nombreux capteurs, aujourd’hui capables de détecter les principaux obstacles (cyclistes, voiture mal garée …) susceptibles d’être croisés sur la route, ce qui permet à la voiture autonome d’être exploitée dans les états de la Californie et du Nevada bien que l’homologation à grande échelle ne soit pas attendue avant 2015 au plus tôt.

Plusieurs questions peuvent légitimement se poser. S’agit-il d’un dispositif fiable ? Quel est le comportement du véhicule en cas de panne du système de navigation ? Pour y répondre, nous vous proposons une infographie en bas de page qui résume tout ce qu’il faut savoir sur la fameuse Google Car.

Au commencement, il y a une toute petite voiture. L’avant est fait de mousse tandis que le pare-brise se compose de plastique. Seules deux personnes peuvent prendre place dans l’automobile qui fait l’économie du volant, des pédales et du levier de vitesse, ce qui explique la compacité de l’ensemble.

Google Car

Le véhicule est surmonté d’un capteur laser à 360 degrés avec une portée d’environ 180 mètres (600 pieds). Ce dernier permet de réceptionner toutes les données utiles à une conduite en centre-ville. En parlant de vitesse, la conception actuelle de l’engin lui permet d’atteindre 40 km/h au maximum, ce qui réserve la solution de Google aux villes et non aux autos-routes.

Au niveau de la sécurité, des capteurs spécifiques permettent de « voir » les autres véhicules jusqu’à 600 mètres de distance. Cette vidéo montre plutôt bien le fonctionnement en conditions réelles. Il est aussi prévu de prendre en main des commandes mécaniques au cas où les ordinateurs de bord seraient défaillants. Google rappelle néanmoins que les Google Cars ont déjà parcouru plus d’un million de kilomètres sans encombre (700 000 miles).

En l’état les voitures autonomes, en éliminant le facteur humain, se montreraient ainsi plus fiables sur la route qu’une conduite humaine. Suite à cette belle réussite, le constructeur prévoit de lancer entre 100 et 200 nouveaux prototypes afin de poursuivre son test de grande ampleur en Californie, le seul état à permettre une conduite sur route. La mise à disposition du public n’est pas prévue avant 2020. D’ici là, les coûts de production (250 000 dollars) auront probablement baissé.

Google Car infographie

Et vous, avez-vous hâte de pouvoir conduire/utiliser une Google Car ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla : Elon Musk prépare des voitures comme celle de K2000

Interpellé par un follower sur la possibilité de créer des voitures comme celle de K2000, Elon Musk a répondu par l’affirmative. Des voitures Tesla devraient donc intégrer dans un futur plus ou moins proche une intelligence artificielle comparable à K.I.T.T.