Climat : Tim Cook et Elon Musk mettent la pression à Trump sur les accords de Paris

Date de dernière mise à jour : le 1 juin 2017 à 11 h 06 min

Donald Trump est au coeur de l’actualité ces derniers jours puisque le Président américain dira dans les jours à venir s’il souhaite ou non sortir des accords de Paris sur le climat (COP21). Un sujet qui inquiète certains géants du high-tech et notamment Tim Cook et Elon Musk qui mettent la pression le Président des Etats-Unis pour sauver les accords de Paris.

donald trump climat accords paris

Souvenez-vous, en décembre 2015 plus de 196 pays signaient ce que l’on appelle désormais les accords de Paris. Ces textes, qui ont fait l’objet de nombreuses discussions lors de la COP21, fixent des objectifs mondiaux sur les questions du climat et de l’environnement. Parmi les 196 pays signataires on comptait les Etats-Unis dirigés à l’époque par Barack Obama.

Mais Obama n’est plus le Président des Etats-Unis, et son successeur Donald Trump a une tout autre idée de la question environnementale. Il fait partie de ce que l’on appelle les climato-sceptiques (individus plongés dans un profond déni de la réalité consistant à dire que la dégradation de notre planète est une pure invention).

Cette approche environnementale de Donald Trump pourrait conduire au retrait des Etats-Unis des accords de Paris. Le Président américain avant déjà abordé cette question au début du G7 mais il prendra une décision définitive dans les jours à venir.

Tim Cook, Elon Musk et d’autres mettent la pression à Trump

Face à cette situation, de nombreux chefs d’entreprises très importantes ont pris position pour mettre la pression à Donald Trump afin de rester dans les accords de Paris. C’est Elon Musk, PDG de Tesla, qui s’est montré le plus radical en menaçant publiquement le Président des Etats-Unis qu’il quitterait ses fonctions de conseils auprès de la Maison Blanche si Trump décidait de se retirer des accords de Paris.

Tim Cook, PDG d’Apple, fervent défenseur la cause environnementale (il souhaiterait dans les années à venir que tous les produits Apple proviennent du recyclage), a passé un coup de fil à Donald Trump pour faire pression sur sa décision. Pour Tim Cook, rester dans les accords climat est essentiel.

En dehors de ces deux grandes figures de l’univers high-tech, d’autres chefs d’entreprises venant d’autres secteurs ont également fait pression sur le Président américain en lui exposant un argument de poids.

En tant que plus gros pollueurs de la planète, les américains ont tout intérêt à rester dans les accords climats car économiquement le déploiement de technologies propres sera l’un des enjeux majeurs de nos sociétés. En se retirant des accords climat, Trump offrirait le marché à la Chine déjà très en avance dans ce domaine.

D’ailleurs, une dizaine de grands patrons (parmi lesquels celui d’Apple, de HP ou encore de Microsoft) ont publié une lettre dans le New York Times et le Wall Street Journal ce mardi, lettre dans laquelle ils expliquent l’importance de rester dans les accords de Paris puisque ce pacte climatique “bénéficiera à l’industrie américaine et créera des emplois”.

Si on ne peut pas demander au Président américain d’avoir une conscience de la planète sur laquelle ont vit, l’argument économique peut certainement peser dans la balance. Après tout, Trump est un homme d’affaires milliardaire.

Réagissez à cet article !
  • Bulldozer

    Il peut parler Tim, “iPhone : comment Apple veut vous obliger à les réparer chez elle !”, “Apple préfère détruire ses iPhone plutôt que de les réparer ”

    • YellowBloom

      Personne n’est parfait.

    • Krayia

      exactement surtout que j’ai un doute que tout ces entreprises prennent vraiment soin du recyclage et j en passe quand on voit ou sont fabriqué les iPhones etc en plus Apple a vraiment assez d’argent pour les faires fabriqué au usa et qui a mon avis ce pays sera un peu plus regardant sur le climat que la Chine.
      Puis on en parle de coca cola qui asséchent la plupart des pays pour vendre leur boisson 🤣

  • Phil on tour

    VOUS DITES : les climato-sceptiques (individus plongés dans un profond déni de la réalité consistant à dire que la dégradation de notre planète est une pure invention

    Voici un parti pris dans cette définition où il faut être “croyant à cette theorie” sous peine d’être réduit à un profond débile.

    • Plumplum

      Autant je pense que certaines solutions proposées ne sont pas forcément meilleures que le mal qu’elles sont sensées traiter et sont poussées par des lobbies dont le but est juste de faire du business écolo, le pognon passant bien avant l’intérêt de la planète (on ferait mieux de faire pousser du chanvre que des éoliennes !). J’ai également beaucoup de mal avec l’écologie “politicienne” ou la pseudo écologie à l’allemande (pas de nucléaire, par contre on vous vend des engrais chimiques qui pourrissent vos nappes, tuent les abeilles et vous coûtent des centaines de millions par ans pour traiter la pollution!…)
      Autant les effets du dérèglement climatique me semblent assez peu contestables…

      Je me souviens d’hivers au début des années 80 où on avait plus d’1m de neige en plaine dans l’est sans que ça ne choque personne, ça fait des lustres que je n’ai plus vu de tels hivers. Maintenant quand il y a 10cm en plaine, tout le monde panique.

      J’ai beau ne pas être spécialiste du climat, je me pose tout de même des questions !

      • Novaslash

        “Maintenant quand il y a 10cm en plaine, tout le monde panique.”

        C’est typiquement le genre de réflexion que je me fais en hiver quand je vois les news à la télé, lorsqu’il neige et que c’est le branle-bas de combat dès qu’il y a 5cm d’épaisseur.

        Ça a tendance à me faire rire car on dirait que les gens se demandent c’est quoi ce truc blanc mais en même temps, on est tellement plus habitué à avoir de la neige en quantité comme il y a 20 ou 30 ans que le peu qui tombe, on sent que c’est la galère.

  • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

    Leurs industries sont aussi pourries que les autres, mais eux, on peut les repeindre en vert, c’est tout.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Mark Zuckerberg : le fondateur de Facebook se verrait bien Président des Etats-Unis en 2020

Alors que l’actuel président des USA fait les choux gras de la presse, il se murmure que le CEO et fondateur de Facebook, le richissime Mark Zuckerberg, envisagerait de plus en plus sérieusement de se présenter à la présidentielle américaine de 2020, et ce afin de contrer la menace Donald Trump. Quels sont les indices qui nous indiquent la candidature du jeune philanthrope ?

ff8f614ac85416e8a9f55159c8135887RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR