Chrome version 55 tue Flash en passant au HTML 5 par défaut

Google continue de mettre à jour Chrome. Dans sa dernière version 55 disponible dès à présent, celui-ci continue son petit bout de chemin pour enterrer le plug-in Adobe Flash en passant cette fois-ci tous les sites au HTML 5 par défaut automatiquement. Une bonne façon de pousser le plug-in vieillissant vers la sortie, et optimiser la consommation de son navigateur web.

Fût un temps, à l’heure où les ordinateurs étaient encore une nouveauté dans notre paysage quotidien, nombreuses étaient les personnes à ne pas avoir conscience de l’existence des « navigateurs web », ces logiciels nous permettant de surfer sur le net.

De ce fait, le navigateur de base de Windows était vu comme la seule porte d’entrée vers la toile. Heureusement, ce temps a changé et les utilisateurs ont progressivement pris conscience du fait qu’Internet Explorer n’était pas la meilleure solution et l’ont tranquillement évincé au profit de Chrome désormais.

Ce dernier, développé par Google, se met à jour aujourd’hui dans sa version 55. Celle-ci apporte un grand changement majeur : le fait que désormais, les vidéos seront automatiquement chargées grâce au HTML 5 par défaut. Ainsi, il pousse brutalement vers la sortie le plug-in Flash vieillissant.

Une bonne décision, que Google nous avait déjà promise pour cette année, puisque cela lui permet de prendre 50% de RAM en moins pour fonctionner. Bien qu’il soit énormément apprécié, Chrome est progressivement devenu une machine lourde consommant énormément de ressource. Cette décision lui permet de s’alléger naturellement.

10 sites ont toutefois le droit à une exception, étant de grandes bases de données pour lesquelles le changement du Flash au HTML5 ne se fera pas du jour au lendemain. Ils sont : YouTube.com, Facebook.com, Yahoo.com, VK.com, Live.com, Yandex.ru, OK.ru, Twitch.tv, Amazon.com, et Mail.ru.

Le navigateur web qui a passé la barre symbolique des 2 milliards de téléchargements récemment continue donc son bonhomme de chemin pour s’améliorer, en taclant l’un de ses principaux problèmes : sa consommation de ressource.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Kevin B.

    Clap clap clap clap

  • pisse-tache

    il était temps, il faut bien que quelqu’un commence

    • Atlas

      Safari avait commencé sous iOS il y a 6 ans.

      • Math Picpic

        un échantillon non significatif diraient les puristes.

        • Atlas

          Et pourtant c’est là que la fin de Flash a commencé.

          • Math Picpic

            petit présomptueux, Pompéï n’a pas explosé en pleine nuit et tué des milliers de personnes parcequ’apple le voulait..
            Flash s’est tué tout seul en ne prenant pas le partie des terminaux mobiles
            puis l’HTML5 plus léger, plus compatible a fini de l’achever.
            Apple dans tout ça n’y est pour rien du tout.

          • Atlas

            Ce serait présomptueux si j’étais Apple, mais je ne le suis pas, ne sois pas ridicule.

            La question était de savoir qui avait commencé à évincer Flash. La réponse est Apple sur Safari. Dois-je vraiment ressortir les milliers d’articles sur le sujet et la lettre ouvert de Jobs qui expliquait pourquoi il pensait que Flash allait disparaître? C’est pourtant de l’histoire récente.

          • Math Picpic

            Sauf qu’ils ont remplacé Flash (non propriétaire) par le GIF (non propriétaire) et l’HTML5 (non propriétaire)Ils adaptent simplement leur produit au supports proposés. Rien d’incroyable.

  • Math Picpic

    en même temps il faut bien innover, qui aujourd’hui regrette la disquette?

  • Teddy

    Ça fait 9 ans qu’iOS a donné la tendance, ils ont prit du temps à comprendre cela chez Google…
    Et c’est aussi 6 ans déjà écoulés sous Safari

  • joe2x

    Chrome a une telle puissance de frappe qu’il peut influencer tout un marché