Chrome : comment Google accélère fortement votre navigation web avec HTTP/2 !

Maj. le 10 avril 2016 à 20 h 19 min

Evolution, j’écris ton nom. Google s’apprête à migrer vers un nouveau protocole pour Chrome qui va permettre des gains substantiels dans la navigation web. Ce changement est imminent et devrait modifier sensiblement nos usages sur l’actuelle version de Chrome et les suivantes. Mais à quoi faut-il s’attendre exactement ?

Google Chrome accélère le web

Les principaux changements dans l’immédiat vont provenir de l’adoption du protocole HTTP/2 comme nous l’explique le blog de Chromium qui expérimente les innovations à venir de Chrome. A partir de maintenant, nous allons entrer dans les explications techniques, tout en douceur. Bien que les améliorations soient transparentes pour l’utilisateur, il vaut mieux savoir de quoi on parle.

Dessine-moi un protocole !

Derrière ce nom se cache en fait l’ensemble des règles qui permettent d’émettre et de recevoir des données. Classiquement, c’est ce qui permet à deux machines de communiquer sur un même réseau. A l’échelle gigantesque de Internet, ce sont toutes les procédures qui permettent donc de … communiquer.

Chrome et le protocole HTTP/2

Au sens large, il s’agit de la communication des données, puis du texte, des images, tout ce qui contribue à afficher le web moderne tel que nous le connaissons. Et c’est justement sur ces protocoles qu’on peut s’appuyer pour modifier l’expérience du quotidien Internet. Car ces fameuses règles ne sont pas figées, et même en perpétuelle évolution.

Bonjour HTTP/2, au revoir SPDY

Ainsi, c’est avec l’adoption du HTTP/2 en standard que la prouesse va être rendue possible. Notons un élément étonnant, Google va alors abandonner SPDY, un protocole développé par ses soins depuis 2009. Tout ce travail ne sera par ailleurs pas perdu, puisque HTTP/2 utilise plusieurs avancées majeures de SPDY. Ce qui explique pourquoi les sites web ne vont pas souffrir d’un tel choix technologique.

Tous les acteurs ont ainsi intérêt à ce qu’une telle avancée se fasse sans douleur, pour ne pas casser les très nombreux services web en place. C’est dans cet état d’esprit qu’il a été décidé de rendre rétrocompatible HTTP/2 avec d’anciens protocoles comme le HTTP 1.1 en vigueur depuis 1999.

Le HTTP/2 va-t-il révolutionner la navigation web ?

Cette nouvelle « règle » va au moins largement accélérer notre navigation quotidienne. Notons pêle-mêle une meilleure priorisation des requêtes web au programme, et une compression bien mieux exploitée afin de diminuer la quantité de données à envoyer lors d’une requête.

On parle aussi de réduire le temps de latence (entre votre clic sur un lien et l’affichage à l’écran) en augmentant le nombre de requêtes et de réponses au sein d’une seule connexion plutôt que plusieurs. De bien belles promesses qui devraient donc apparaître ces prochaines semaines au sein de Chrome de façon transparente pour l’utilisateur.

Firefox et de nouveaux protocoles en test

Notons par ailleurs que le populaire Chrome n’est pas le seul navigateur à faire usage de ces avancées majeures. Internet Explorer 11 sur les bêtas techniques de Windows 10 les exploitent aussi, tout comme Firefox à des fins de tests avant une implémentation générale. Nous n’avons donc pas fini d’aller plus vite sur Internet, et qui sait quelles seront les prochaines grandes révolutions du web ? Les paris sont ouverts !

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !