Chiffrement : le FBI aurait trouvé un moyen d’accès à l’iPhone sans l’aide d’Apple

Une audience entre Apple et le Departement of Justice (DOJ) dans le cadre de l’affaire de San Bernardino a été annulée, le DOJ voulait voir Apple être forcé à proposer une porte dérobée pour l’iPhone 5c. Mais visiblement, l’administration n’en aurait plus besoin.

Un petit rapide rappel des faits s’impose : le FBI et Apple se livre une bataille acharnée depuis plusieurs mois concernant l’accès à l’iPhone 5c du terroriste de San Bernardino, Syed Farook.

Le FBI demandant d’avoir accès aux données sans le consentement de son utilisateur, ce qu’Apple a toujours refusé jusqu’à présent, arguant pour la vie privée des utilisateurs et déclare qu’une telle manipulation serait risquée pour chaque iPhone présent sur Terre. La firme voudrait d’ailleurs chiffrer complètement son iPhone et iCloud désormais.

Mais le DOJ n’en démord pas et croit savoir que le téléphone de Farook contiendrait le nom d’un possible complice que le couple recherchait. L’homme et sa femme ont d’ailleurs tué 14 personnes et ont été tués par la suite par les policiers.

Cette annulation de l’audience vient après que le DOJ a annoncé qu’ils avaient découvert un moyen de pénétrer l’iPhone 5c sans l’aide des ingénieurs d’Apple. Un dépôt devant la cour fait par l’administration a révélé qu’une entité externe à l’affaire a montré au FBI comment débloquer l’iPhone, peut-être ont-ils cédé à l’appel de John McAfee.

La phase de test est obligatoire pour voir si cette méthode n’effacerait pas les données. Apple, lui, souhaite discuter avec cette tierce partie pour savoir comment elle serait capable de débloquer ce terminal. Une chose est sûre : Apple n’est visiblement plus dans l’obligation d’aider le FBI.

Mais ce n’est pas pour autant une victoire pour le DOJ et une défaite pour Apple, c’est plutôt une victoire pour les deux car le gouvernement aurait enfin ce qu’il désire et la firme de Cupertino n’aurait pas à mettre la sécurité de ses utilisateurs en danger, ce qui était le véritable objet de son combat.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • psgced

    Tout est bien qui finit bien. Ils vécurent heureux et eurent bcp d’enfants

    THE END

  • Anon

    Non mais l’auteur tu es sérieux quand tu dis que c’est une victoire des deux parties, tu te rends un peu compte de ta bêtise, si le FBI n’a plus besoin d’Apple c’est que la méthode utiliser est une faille ce qui reviens a se dire que les iPhone ne sont pas si bien sécuriser que ce que Apple peux nous le faire penser, donc que le FBI pourra reproduire a outrance.

    • Ophi

      en Informatique rien n’est sécurisé à 100% ni anonyme. les hackers qui arrivent à pirater les site gouvernementales ou passer les firewall les plus sécurisé au monde arrive sans encombre à déverrouiller un iPhone

      • Tet Monboyo

        Tout est crackable, c’est une question de temps, on est d’accord.
        5 années pour un iPhone, c’est long quand même.

        • Jérémie

          Comment peux-tu parler de 5 ans ?
          Si tu es au courant d’une faille quelconque, dis toi bien qu’il y a certainement quelqu’un qui en profite depuis longtemps dans l’ombre mais dont le but n’est pas la pub….

          • Tet Monboyo

            Il n’y a pas de faille connue.

            5 ans, c’est le temps qu’il faut pour casser un mot de passe d’iPhone sachant qu’il y a une tempo physique de 80ms et qu’on ne peut le faire en lisant la mémoire avec un autre appareil.

          • Jérémie

            Alors comment ont-il fait pour ne pas attendre 5 ans ?

          • Tet Monboyo

            On attend une vraie information et pas une rumeur !

        • Stef80

          Dans le cas présent, ça leur a pris quoi… quelques semaines, pas 5 ans.

          • Tet Monboyo

            Personne n’a confirmé que qui que ce soit avait cassé la protection de l’iPhone en question. Attention à ne pas causer trop vite.

          • Jérémie

            « ils avaient découvert un moyen de pénétrer l’iPhone 5c sans l’aide des ingénieurs d’Apple »
            S’ils ne l’ont pas « cassée », ils l’ont contournée….
            Le résultat pire ! C’est plus rapide…

    • Jérémie

      Comment peut-on croire qu’il existe un moyen de sécuriser quelque chose d’une façon fiable à 100% ?
      Il est bien évident qu’il existera toujours un moyen de contourner…
      La seule chose est que plus ça avance, plus ça devient difficile c’est tout !

      Apple comme les autres prennent les clients pour des …. et beaucoup de clients naïfs s’imaginent des choses totalement folles…

      Je trouve que cette histoire est très bien : elle met au grand jour qu’Apple n’est absolument pas crédible et son PDG doit se sentir bien con maintenant…

      • @guef

        il me semble que Apple n’a jamais dit que son systeme de securité etait infaillible mais au moins n’importe qui ne pourrait pas se permettre de debloquer un Iphone

        • Jérémie

          Ils jouent avec les « mots » !
          Ils expliquent ne pas vouloir créer de back door pour ne pas créer une vulnérabilité mais de toutes façons, des vulnérabilités, il y en a !
          Ils utilisaient la requête du FBI pour se faire de la pub…
          Ils ont pris le FBI pour des rigolos en expliquant que ce sont les personnes du FBI elles même qui ont verrouillé le smartphone…
          Manque de bol, même le FBI que tout le monde critique a réussi à déverrouiller ce téléphone.
          Maintenant, il suffit d’imaginer que des données importantes sont stockées sur ce téléphone et auarient permis d’éviter un drame…

      • Tet Monboyo

        C’est une question technique.
        Si les donnees sont bien chiffrées en AES 256 bits et qu’on ne peut pas les lire autrement qu’avec le processeur de l’appareil (mécanisme en place dans les iphones), essayer toutes les combinaisons prend plus de 5 années.
        C’est donc possible mais très hypothétique dans le monde réel.

        • Jérémie

          C’est bien ce que je dis. Ca fait beaucoup de « si ».
          Il faut bien imaginer qu’il y a d’autres solutions….

    • Thomas Lilolalu

      Car voir apple refuser de trouver d’éventuel informations sur des terroristes commanditaires d’attentats comme à Bruxelles te semble plus sécuritaire pour toi et c’est pas en sachant sa que le FBI va hacker ton petit iPhone pour voir tes vacances à la plage au milieu de 2 méduses

  • fred

    Timy va nous faire une grossesse nerveuse sur ce coup la loooool