Chiffrement : le FBI a enfin débloqué l’iPhone 5c sans l’aide d’Apple

Vous le savez, le conflit entre Apple et le FBI dure depuis quelques temps désormais. Aujourd’hui, le Département de la Justice (ou DOJ) annonce qu’elle a enfin réussi à débloquer l’iPhone 5c, de Syed Farook, terroriste de San Bernardino. L’épilogue d’un conflit que nous croyions sans fin.

En effet, après le refus d’Apple d’accéder à la demande du FBI, qui pour rappel, souhaitait que l’entreprise crée un backdoor pour accéder à l’iPhone 5c de ce terroriste, les deux entités se sont livrées une bataille juridique et médiatique d’une extrême violence.

Nous avions néanmoins vu mardi dernier qu’une audience avait été annulée et pour cause, le FBI avait annoncé qu’il avait trouvé un moyen de débloquer l’iPhone sans l’aide d’Apple. Aujourd’hui, le département indique dans un court document de deux paragraphes que les autorités ont réussi à y accéder et n’ont plus besoin de l’aide d’Apple.

Nous ne pouvons considérer néanmoins que c’est une défaite de la firme, car elle n’a pas eu à céder aux exigences du FBI, mais d’autres affaires pourraient bien arriver. Le mois dernier, un juge fédéral du district de New York a refusé une requête du gouvernement pour ouvrir un iPhone 5S dans une histoire de trafic de drogue.

Mais revenons à l’affaire qui nous intéresse, celle de Syed Farook. Le gouvernement est resté silencieux sur la manière utilisée pour débloquer le terminal. Certaines informations nous indiquent qu’Apple a cherché à savoir en vain.

Chez nos confrères d’Engadget, la firme déclare vouloir que cette « affaire n’aurait jamais dû exister » et qu’elle souhaite « continuer à améliorer la sécurité de leurs produits au vu des attaques et des menaces qui deviennent de plus en plus fréquentes ».

Rappelons également que le FBI aurait payé 15 000 $ l’entreprise israélienne Cellebrite qui a donc débloqué cet iPhone, via sa technologie UFED, le conditionnel sur la somme s’impose car elle n’a pas été confirmée. Apple n’aura sans doute aucune information concernant ce déblocage, au vu de sa relation tendue avec les fédéraux. Une affaire qui se termine plutôt bien au final, jusqu’à la prochaine.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Jérémie

    Quand je pense que certains pensaient naïvement qu’il fallait 5 ans pour débloquer un Iphone….

    • Abdoul Wahid Dan Tanin

      Laisse ces naïfs
      Si ça prendrait 5 ans alors et le temps utilisé pour créer le système de blocage de l’appareil??…

      • leatherface

        Et le temps utillisé derrière « si » en français tu le connais ?

        • itachi

          Je déteste cette erreur.

          • alchi

            Si j’aurai su, j’aurai pas venu ^^. Vous vous arrêtez au temps après le « si », mais perso, je n’ai rien compris à son post, même en changeant le temps :(

        • Abdoul Wahid Dan Tanin

          Désolé je ne suis pas français

    • @guef

      Au moins c’est confirmé que n’importe quel bidouilleur au coin de la rue ne peut pas se permettre de débloquer un iphone et ça me rassure de toujours continuer à les utiliser car c’est le seul téléphone au monde qui peut se permettre de tenir tête au fbi

      • MaGiiC

        lol

      • Jérémie

        Ou alors, il te coupera le doigt….

        Ca me fait penser au fait qu’avant, un voleur de voiture volait la voiture et basta.
        Maintenant, ils ont du mettre au point des techniques différentes : car jacking, etc… où la violence est présente.

        Personnellement, quitte à choisir, je préfère qu’on me vole ma voiture sans violence…
        C’est pareil pour mon téléphone…
        Je pense tout simplement qu’il faudra plus de technique aux « bidouilleurs » pour débloquer un smartphone mais qu’ils vont contourner le problème….

      • Soli

        Un nexus 5 chiffré tiendra aussi tête au FBI comme un vieux ordinateur de 80 chiffré tiendra aussi au FBI

    • Tet Monboyo

      C’est le cas si le mot de passe est solide. Ici, c’était un code a 4 chiffres donc seulement 10000 possibilités.
      Ça se trouve, ils ont eu du bol et c’était 1234 :-)

  • Math Picpic

    -les gentils: toctoctoc! c’est la police ouvrez nous!
    -les méchants: non!
    -les gentils: bon bha ils ne veulent pas nous ouvrir on s’en va…

    (logique FBI face à apple)

    Heureusement que les perquisitions en france ne sont pas faites pas des agents du FBI qui se laisseraient démotiver par une porte fermée (et même pas à clé car ils n’auraient même pas la présence d’esprit d’essayer de tourner la poignée…)

    • Non, justement.
      La porte est blindée et fermée.
      Le FBI toque chez Apple pour qu’ils ouvrent, Apple refuse.
      Un copain du FBI lui montre que la fenêtre est complètement ouverte.
      Le FBI arrête de frapper et passe par la fenêtre.

      • Math Picpic

        Malynx le lynx

      • Atlas

        Non, Apple n’a pas refusé car Apple n’a pas la clé.

        Le FBI a demandé à Apple de passer du temps pour developper une clé qui ouvre toutes les portes afin de pouvoir ouvrir cette unique porte.

        • Qu’il est naïf..
          Apple a la clé, mais affirme le contraire…
          Et le FBI ne demandait pas la clé, mais qu’Apple ouvre la porte. (le FBI fourni l’iPhone, Apple le décrypte et le rend au FBI).

          • Atlas

            Non, Apple n’a pas la clé, c’est ainsi que fonctionne le chiffrement asymétrique. Je ne suis pas naif, et tu ne sais pas de quoi tu parles.

            Le FBI ne demandait pas qu’Apple ouvre la porte (déverrouille le telephone) car Apple ne peut pas le faire. Ils demandaient qu’Apple développe une nouvelle version de iOS.

            Apple fourni l’OS, le FBI utilise ce nouvel OS pour taper les 10000 differents codes jusqu’à réussir à déverrouiller le telephone.

            Informe toi.

          • Et le FBI aurait pu mettre à jour un téléphone verrouillé et chiffré ?
            A moins qu’Apple ne sache comment contourner sa propre sécurité, je ne vois pas comment c’est possible..
            Donc oui, t’es un naïf.

          • Atlas

            Apple aurait installé la mise à jour en utilisant leur clé privée qui est hyper secrète et qui permet d’installer une mise à jour sur un téléphone verrouillé.

            « A moins qu’Apple ne sache comment contourner sa propre sécurité, je ne vois pas comment c’est possible..  »
            Et ainsi tu montres ton ignorance dans le domaine. Fais une recherche sur le chiffrement asymétrique.

            Tu insistes à m’appeler naïf. Je ne le suis pas et toi avant tu étais ignorant mais en choisissant de volontairement ne pas t’informer sur le sujet tu n’es plus naïf, tu es un idiot dangereux.

          • Jérémie

            « Apple aurait installé la mise à jour en utilisant leur clé privée qui est hyper secrète et qui permet d’installer une mise à jour sur un téléphone verrouillé »

            Je trouve Iceksy très pertinent moi, toi par contre, un peu moins…

            Tu écris dans le même post qu’Apple aurait utilisé une clé privée hyper secrète pour installer une mise à jour et tu fustige Iceksy lorsqu’il écrit qu’Apple sait comment contourner sa propre sécurité…

          • Atlas

            Il dit qu’Apple aurait la clé de chiffrement des messages, ce qu’ils n’ont pas.

            Apple a leur propre signature (pas clé contrairement à ce que j’ai écris) du firmware. Ce sont deux choses complètement différents.

          • J’ai jamais dit qu’ils avaient les clés de chiffrement.
            Simplement qu’ils avaient la possibilité de bypasser ce système.

          • Atlas

            Il existe probablement des failles mais ça ne veut pas dire qu’Apple les connait ou peut les exploiter s’il faut du matériel spécifique comme des décapeuses de processeur.

          • Un idiot dangereux, rien que ça.
            Et donc on est d’accord.
            Apple pouvait briser le chiffrement en poussant une maj sur l’appareil, et le faire sur un appareil uniquement.
            De rien.

          • Atlas

            Là n’est pas le problème. La requête du FBI allait beaucoup trop loin par rapport à ce qu’ils sont en droit de demander d’une entreprise. Le FBI utilisait le All Writs Act, un document d’il y a deux siècles, pour forcer Apple. C’est l’unique chose qu’ils avaient et en France une requête du genre aurait été bloquée dès le début. Ce qu’a fait Apple c’est dire que cet Act n’est pas utilisable dans ce cas. Si Apple avait accepté, ça aurait ouvert la porte à tout et n’importe quoi sans aucune limite dans le futur.

          • Pas du tout, le FBI a utilisé le PATRIOT Act, qui a moins de 20 ans, pour demander un déchiffrage sur un mobile utilisé dans un contexte de terrorisme.
            Il n’y avait pas d’autres demandes

          • Atlas

            Non, ce n’est pas ce qui a été utilisé, tout simplement car Apple ne peut pas déchiffrer le contenu du téléphone car ils n’ont pas les clés de chiffrement.

            Je t’invite à lire l’article du Monde :

            « L’All Writs Act, la loi sur laquelle s’appuie le FBI pour obtenir le déverrouillage de l’iPhone »

          • effectivement, erreur de ma part.
            Mais le All writs Act, qui a effectivement 200 ans plus ou moins a été modifié y a moins de 40 ans, et les demandes du FBI correspondent parfaitement aux nouvelles restrictions:
            « – les informations recherchées ne doivent pas pouvoir être obtenues par d’autres moyens légaux ;
            – la demande doit être nécessaire et appropriée pour la résolution d’une affaire ;
            – la demande doit respecter les usages et les principes de la loi. »
            Et même s’ils n’ont pas les clés de chiffrement, rien n’empêche Apple de mettre en place un système unique, utilisable par eux sur demande d’un juge pour déchiffrer un appareil, hormis la mauvaise pub qu’ils en tirerait, eux qui pronent l’hyper sécurité de leurs appareils (qui ne le sont pas tant que ça, vu que ça a été pété en moins de 3 semaines)

          • Atlas

            L’argument d’Apple, et soutenu par d’autres, et justement que la demande n’est pas appropriée. Là est tout le problème.

            Et le problème va plus loin, car une loi de 1994 appelée CALEA (Communications Assistance for Law Enforcement Act) dit que le gouvernement ne peut forcer un fournisseur de services téléphoniques à développer de nouveaux logiciels pour eux. Personne n’a parlé de ces détails en France mais en suivant l’affaire de près j’ai trouvé plein d’articles à ce propos :

            The Law is Clear: The FBI Cannot Make Apple Rewrite its OS – par une professeure de droit d’Harvard ancienne conseillère d’Obama

            Why Apple is right to resist the FBI – Techcrunch

            My Take on San Bernardino: Apple Will Win This Case – Fortune

            Donc d’une part le All Writs ne peut être utilisé et d’autre part même s’il le pouvait, il serait annulé par CALEA.

            Concernant ta remarque sur la clé unique, effectivement ce serait possible, mais dans ce cas ce ne serait qu’une faille de plus dans le système.

            Il ne faut pas oublier que pour accéder le téléphone (ou pas en fait) le FBI a dû le fournir à un tiers qui a manuellement effectué des manipulations dessus. On est à des niveaux très hauts.

          • Atlas

            Le Patriot act a en fait été utilisé mais avant, et Apple a optempéré en fournissant toutes les données à sa disposition dont une ancienne sauvegarde iCloud.

          • Soli

            Mais ce que je ne comprend pas c’est que cette iPhone n’aurait pas pu être mis à jour, donc le chiffrement aurait été plus simple à contourner mais pas pour ce 5c qui ne pouvait être mis à jours sans remise à 0 ?

          • Atlas

            Personne sauf Apple ne peut faire une mise à jour qui permette de changer la façon dont marche la façon dont est géré le code d’accès.

          • Soli

            Mais normalement ce n’est même pas possible car sinon cela veut dire qu’ils peuvent débloquer le téléphone sans soucis en faisant un tout petit backdoor ?

          • Atlas

            C’est possible mais uniquement pour Apple avec leur signature qui est hyper secrète (un des trucs les plus secrets chez eux). Si quelqu’un d’autre essaie le téléphone n’accepte pas la mise à jour. Bien sûr il peut exister des failles mais aucune que le FBI n’a pu ou su utiliser.

            Par contre leur mise à jour ne peut pas tout faire non-plus. Par exemple elle ne peut pas déverrouiller la mémoire du téléphone et c’est pour cela que le FBI demandait à Apple de faire une mise à jour qui ne change que le nombre maximum de tentatives pour le mot de passe.

      • bonny

        j’allais dire presque la même ! ;-)
        apple vend une maison complète avec une clé de la porte blindée pour le propriétaire !
        le proprio est un térroriste !
        bon c’est pas grave , on va passer par la fenêtre !

    • Tapian

      Je pense qu’Apple passe d’avantage pour des guignols que le FBI dans l’histoire

      • Flexbrane

        C’est une question de point de vue, comme le montrent très bien les autres commentaires et l’article.

        • Tapian

          Ecoute si c’est le cas , l’attitude d’Apple n’était pas la plus maline
          Montrer son désaccord face au FBI , montrer à ses clients que la firme souhaite protéger leurs intérêts ..
          oui mais au bout d’un moment faut réfléchir un minimum, ce n’est quand même pas la petite PME du coin

          Apple aurait pu tout faire en interne chez eux.. recevoir le smartphone faire ce qu’il y a a faire dessus, récupérer les donner intéressant le FBI, puis leur renvoyer l’appareil dans l’état initial non modifié… Ils auraient du proposer ça au bout d’un moment au lieu de vociférer

          Ils auraient été gagnant sur tous les tableaux
          — La sécurité de leurs client est préservée
          — Ils participent à leur manière à la lutte contre le terrorisme, qui compte énormément dans l’opinion public

          Au final , il en ressort quoi ?
          — Apple a perdu la maîtrise , tout leur échappe
          — Leur OS ne semble pas si inviolable que ça
          — Ils passent pour des amateurs

          • Flexbrane

            C’est très vrai aussi !

          • Jérémie

            Exactement, on ne peut mieux résumer…

          • Tapian

            A condition que tout cela ne soit pas du flan biensur et que la fameuse société ne soit pas Apple elle meme ;)

          • Jérémie

            Si cette fameuse société est Apple elle-même, c’est encore pire pour eux car ils réduisent à néan toute la comm qu’ils ont faite à ce sujet…

          • Tapian

            C’est clair

          • Atlas

            Exemple d’une comm d’Apple qui dit qu’ils n’ont aucune faille?

            MDR

          • Atlas

            Tu ne connais visiblement rien au sujet.

            Le FBI utilisait le All Writs Act pour obliger Apple à intervenir. C’était la seule chose qui leur permettait de faire cela, rien d’autre. Hors si Apple avait accepté, et ce de quelque façon que ce soit, le FBI aurait pu demande par la suite n’importe quelle intervention sur n’importe quel telephone ou meme sur le système d’exploitation par défaut. En bref leur requête aurait ouvert la porte a n’importe quoi. Et en plus aurait motivé d’autres pays dont la Chine à faire la meme chose.

            Hors il a été montré en long en large et en travers que le FBI ne pouvait pas faire appel au AWA, meme sans procès.

            « Apple a perdu la maîtrise , tout leur échappe »
            ridicule quand on voit la façon dont ils ont tenu tete

            « Leur OS ne semble pas si inviolable que ça »
            ridicule de dire cela alors qu’Apple elle-même le dit. C’est bien pour cela qu’ils veulent lutter contre toute faille.

            « Ils passent pour des amateurs »
            ridicule alors qu’on voit la defense en béton qu’ils ont construit avec leurs avocats. Les arguments du FBI étaient pourris et meme lors de leur audition face au parlement américain ils se sont fait descendre.

            Si le FBI savait avoir de bons arguments ils n’auraient pas sorti cette excuse comme par hasard un jour avant le procès alors que ca dure depuis des mois !

          • Tapian

            Cherche pas Apple a merdé

          • Atlas

            Non, et ce d’après tous les experts et les associations de droits… et l’ONU.

            Mais si ca te fais plaisir…

          • Tapian

            Associations de droits :) quelle référence… Je comprends mieux
            .. C’est vrai qu’en matière d’impartialité il n’y a pas mieux..

          • Atlas

            Quel bon drone tu es.

            Bon chien!

            Encore une fois, la société définit les lois, pas le contraire.

          • Tapian

            Tu es vraiment à l’ouest dugland

          • Atlas

            Donc oui, les associations sont contre et représentent des millions de personnes et sont certainement plus légitimes que le FBI dans leur argumentation. Tu n’as que du vent.

            Et sur l’ONU tu vas dire quoi?

          • bonny

            1000 % d’accord avec toi ! j’avais parler presque pareil de ça dans un autre post et je m’étais fait incendié par les pommes addict !

          • Tapian

            ;) attends Ikea …non Atlas va débarqué

          • Jérémie

            J’ai aussi déjà eu affaire à pas mal de fanatiques….

      • Atlas

        Décidément tu passes ton temps à dire de la merde.
        Le haut commissaire des nations unies pour les droits humains, les inventeurs de la technique de chiffrement asymétrique, les association de defense des consommateurs électroniques les plus connues aux US… tous sont du cote d’Apple.

        • Tapian

          Et…? Celui qui croit tout savoir et qui raconte de la merde c’est toi ..tu es incompétent .
          Apple a merdé sur ce coup point barre .
          Va vendre tes meubles

          • Atlas

            Ahah aucun argument, trop mimi.

          • Jérémie

            C’est sûr que répondre « mais j’en sais clairement beaucoup plus que toi sur le sujet. », c’est de l’argumentation…

          • Atlas

            Et ignorer tout le reste !
            TROLL ALERT!

          • Atlas

            D’ailleurs je ne crois pas tout savoir, mais j’en sais clairement beaucoup plus que toi sur le sujet.

          • Tapian

            Oue comme la dernière fois j’ai vite vu tes limites…

          • Atlas

            Oui bien sûr, comme quand tu dis que la police peut toujours entrer dans une maison n’importe quand ce qui est faux.

            Pour rester sur le sujet, tu n’y connais rien, et tu parles comme un bon robot programmé à suivre les lois qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

          • Tapian

            Tu veux repartir sur ce débat ? Tu es mal barré..
            N’importe quand? Je n’ai jamais dit ça n’invente pas en plus..
            Maintenant si tu veux un cours sur la procédure pénale c’est quand tu veux

            Celui qui n’y connait rien c’est bien toi dans l’histoire

  • bobo

    dans les experts, un iphone, ça ne tient pas 5 min pour être débloqué lol

  • Tapian

    Bravo Apple de beaux branquignols…

  • lemaitre

    Ne vous en faites pas c’est fait exprès! On laisse le FBI arriver à ses fins tout seul sur cet iPhone en laissant bayante la faille et un à deux mois plus tard on ferme la porte et ni vu ni connu.