Chiffrement : Bill Gates affiche son soutien au FBI contre Apple

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 9 h 42 min

Dans le conflit qui oppose Apple au FBI, jusqu’ici les rôles étaient bien réparties, d’un côté les agences gouvernementales et de l’autre les géants de la technologie comme Google ou Twitter. Aujourd’hui une voix contraire se fait entendre, et pas n’importe laquelle : celle de Bill Gates, ex-PDG de Microsoft.

Lorsque que Mark Zuckerberg a déclaré hier au MWC que Facebook « compatissait avec Tim et Apple », nous n’imaginions pas qu’une autre figure éminente de la Silicon Valley allait émettre un avis contradictoire concernant cette affaire.

En effet, Bill Gates, ex-patron emblématique de Microsoft vient de prendre à contre-pied tout le monde en affichant son soutien au FBI dans cette histoire. Contrairement à Tim Cook qui avait peur pour la sécurité et la vie privée de leurs utilisateurs, Bill Gates déclare ainsi, au Financial Times, que c’était « un cas particulier dans lequel le gouvernement demande à accéder à des informations. Il ne demande pas un accès de manière générale »

Une déclaration qui survient alors que le patron de la firme de Redmond, Satya Nadella, n’a pas encore fait de déclaration publique sur le sujet. Mais une porte-parole a fait savoir au même journal que Microsoft faisait partie de l’organisation « Reform Gonvernment Surveillance » qui comme son nom l’indique souhaite une réforme de la surveillance dans le pays, notamment après le scandale de la NSA.

Cette organisation s’est prononcée contre la mise en demeure du tribunal fédéral chargé de l’affaire, ce qui donne une indication sur la position de Microsoft. Rappelons par ailleurs que John McAfee veut mettre fin au conflit entre Apple et le FBI, en proposant de débloquer lui-même le téléphone, par ses propres moyens.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • nono

    pauvre merde

    • Spitfire

      Que crois tu ? Microsoft = NSA

      • Mr Patator

        Et ça ne date pas d’hier: une petite recherche sur NSAKey en dit long sur les relations entre MS et les agences de renseignement.

  • tuxinator

    « un cas particulier dans lequel le gouvernement demande à accéder à des informations. Il ne demande pas un accès de manière générale », et c’est là le soucis, si apple permet « une fois » au FBI d’accéder aux données de l’iphone il y a un risque que l’exception devienne la règle…

    • Mr Patator

      Pire que ça: si le Apple doit donner des outils au FBI pour sortir la clé privée d’un seul iPhone et ainsi déchiffrer son contenu, ils le feront pour tous et sans même l’avis d’un juge indépendant.
      Théoriquement, si Apple a fait les choses aussi bien qu’ils le disent pour sécuriser leurs terminaux, il doit être impossible d’extraire la clé privée.

      • lemaitre

        Tu as tapé de le mille. C’est la raison pour laquelle Apple défend becs et ongles cette position et c’est tout à fait légitime.

      • Atlas

        Mais ce n’est pas ce qu’ils veulent faire. La clé ne peut etre extraite. Le FBI souhaite une version de iOS qui permette d’essayer sans limite les codes pour déverrouiller le téléphone.

    • Valent1

      Ouais ouais les jeunes… le jour ou vos gosses se feront enlever et que le lieu ou ils sont retenus se trouve dans l’iphone du type qui les a enlevé retrouvé mort, je donnerai cher pour voir votre tronches quand la police vous dira « mais monsieur on ne peut rien faire, on n’a pas le code de sécurité, au revoir ». Bref, tout ça pour la fierté personnelle d’apple. On s’en branle de l’accès des données d’un connard. Apple y a de toute façon accès, je préfére encore que ce soit la police qui y ai accès et non un mec qui se prend pour dieu.
      Si il y a quelqu’un qui reste humain ici, c’est bien bill gates.

      • Atlas

        Justement pas tous les parents de victimes ne sont d’accord. Ah merde ça casse ton argument agressif basé sur l’émotion tout pourri.

        Réponds à ma question (toujours la même) : est-ce que tu es d’accord si la police installe des cameras dans chaque maison pour verifier que les gens ne soient pas violents avec leurs enfants?

        « On s’en branle de l’accès des données d’un connard. »
        parle pour toi. Sur des millions d’utilisateurs, il y en a qui tiennent à la confidentialité de leurs données.

         » Apple y a de toute façon accès »
        c’est faux

        « non un mec qui se prend pour dieu. »
        mais de quoi tu parles? Alloo

      • BlackaGssRadio

        Et le jour ou ce backdoor existeras et qu’un voisin qui ne t’aime pas s’amuseras a hacker ton mobile pour y mettre des preuves ou images de mineurs tu diras quoi ?

        On peut partir loin dans des exemples et contre exemples, a ce rythme on se fabrique tous des maisons en verre puisque personne n’as jamais rien a cacher.

        Je comprends ton exemple mais l’histoire de la fierté d’Apple n’as rien a voir, Apple a fournit toutes les données en leurs possession.

        Et non Apple n’as accès a rien.

    • Atlas

      Justement ce que Gates dit a été prouvé faux le jour même car le FBI a déjà 12 autres téléphones qu’ils souhaitent pouvoir analyser.
      Donc si Apple cède sur cela ou se voit forcé de le faire, ce sera le début de la fin et le FBI pourra demander l’accès à n’importe quel téléphone crypté.

    • BlackaGssRadio

      Voila ! Merci c’est tout ce qu’ils cherchent. « un précédent » et la prochaine injonction sera pour qu’Apple fournisse les codes et le principe pour le décryptage.

      Je me demande bien ce que la NSA & Co font de tout ces milliards de budget alloués.

  • Wolf26

    Enfin bon je penses que dans des cas « exceptionnels » et si c’était fait par Apple sans contrôle du FBI, je ne vois pas ce qu’il y à de choquant à déchiffré un téléphone…

    Perso, je pense au victimes d’attentat… Je pense que leur famille serait d’accord que dans des cas « exceptionnels » une telle chose puisse être faite pour une enquête.

    Puis bon, pour caché ses données ou autres, je pense qu’il y à d’autres moyens.

    Et après tout qu’avant nous à caché… Quelques photos de X, des Sms avec sa maîtresse, des mots de passe qui sont de toutes façons en vente sur le net suite au piratage d’amazon ou autres…!!!

    Je vous rappelle quand même que vous balancer déjà pas mal de truc sur les réseaux sociaux, sans trop savoir ce qu’il en ai fait par facebook et compagnie sans que vous le sachiez…

    • Mr Patator

      Il faut prendre du recul sur ce sujet: bien évidemment les familles sont d’accord, mais ça créerait un précédent très dangereux pour tous les autres utilisateurs. On ne peut pas, pour apaiser l’esprit et le chagrin de quelques personnes, remettre en cause un principe qui touche des millions d’autres.
      Les agences de renseignements comptent bien sur les positions populistes des candidats aux élections présidentielles US pour faire passer la pilule du « tout est bon pour contrer le terrorisme, y compris espionner massivement sa propre population ».

      « Puis bon, pour caché ses données ou autres, je pense qu’il y à d’autres moyens. »

      C’est bien parce qu’il y a d’autres moyens que ça ne sert à rien! Les gouvernements cherchent à interdire ou imposer des backdoors aux messageries électroniques chiffrées. Que vont faire les vrais terroristes si Telegram ou Whatsapp deviennent espionnables ? Il feront leur propre application chiffrées non dispo sur les stores publiques. Les agences feront quoi à ce moment là ? Leur imposer de mettre des backdoor dans leur messagerie ? Tout ça n’est qu’un prétexte: celui qui connait les messages privés de sa population peut prévoir tout acte de rébellion et tuer dans l’œuf toute tentative de renversement de pouvoir, même légitime

      Nous avons tous quelques chose à cacher: nos vies privées.
      Le simple fait de savoir qu’un type trompe sa femme suffit à faire pression sur lui. Par exemple la signature de gros contrats en concurrence avec un lobby, mettre la pression sur un opposant activiste, sur un candidat à une mairie etc…

      Si nous sommes assez malins, notre vie privée, celle qui compte, celle qui à un impact contrairement à celle que nous affichons sur les réseaux sociaux, peut rester privée.

      • Wolf26

        Je part du principe que toutes les voies sont bonnes à explorer au cours d’une enquête.

        Donc on est d’accord, vu qu’il existe d’autres moyens de cacher sa vie privée et que l’on est assez intelligent pour ne pas mettre n’importe quoi sur les réseaux sociaux et nos téléphones.

        J’en conclu donc, que l’on peut déchiffrer se téléphone, puisque de toutes façons on y trouvera rien.

        • Mr Patator

          Et non toutes les voies ne sont pas bonne à explorer: il y a des lois sur la protection de la vie privée, mais visiblement pour certains aux US, le port d’arme est plus important que la vie privée…

          Tout le monde n’est pas capable de trouver un système fiable pour sécuriser sa vie privée, alors qu’Apple fournit une solution complète et (je l’espère) fiable.

          • Wolf26

            Hé oh…

            Mais quand y’a un dingue qui s’amuse à dégommer les gens… Y’en à plus là de vie privée.

            Toutes façons une arme, même en France t’en trouves facilement hein… Vous vivez dans quel monde là.

          • Mr Patator

            Qu’il n’y ai plus de SA vie privée, OK. Mais comme je l’ai dit, donner au FBI la possibilité de déchiffrer un téléphone ouvre la boite de pandore à un espionnage encore plus massif de la population.
            Car dans l’affaire, le juge veut forcer Apple à fournir les outils pour déchiffrer ce téléphone. Et théoriquement, ça ne doit pas être faisable.

            De quoi tu me parles des armes dispo en FR: mon message insinuait que les gens sont tellement majoritairement débiles qu’il suffit de leur marteler pendant 4-5 jours sur tous les médias que c’est pour la bonne cause de la lutte contre le terrorisme qu’il faut déchiffrer les téléphones, qu’ils finissent par y croire.

            J’ai peu d’espoir sur l’intelligence de la population: aux USA, la majorité d’entre-eux pensent que Snowden est un traître… c’est dire le niveau d’inculture.

          • Wolf26

            Je t’ai dit que j’étais pour le déchiffrement dans des cas exceptionnels et que ce déchiffrement soit fait par Apple lui même sans intervention et surveillance du FBI…

            Je n’ai jamais parler d’un déchiffrement par le FBI avec un outil fourni par Apple.

            Et dans ce cas là, je ne vois pas pourquoi Apple ne le ferai pas…

            Pour les armes, je dits juste que l’on soit en France ou au US, les armes peuvent se trouver (certes plus facilement là-bas.)

            Après des gens débiles, y’en à autant qu’au US qu’en France, malheureusement.

          • Mr Patator

            « Je t’ai dit que j’étais pour le déchiffrement dans des cas exceptionnels et que ce déchiffrement soit fait par Apple lui même sans intervention et surveillance du FBI… »

            Le problème c’est que ce n’est pas ce qu’a demandé la justice à Apple. Ce n’est qu’un prétexte pour ouvrir la boite de pandore.

          • Wolf26

            Quoi qu’il en soit, va bien falloir trouver une solution…

            Et je ne pense pas que Bill Gates tienne à ce que le FBI ai libre accès au Iphone / Android et autres Windows.

        • Atlas

          « vu qu’il existe d’autres moyens de cacher sa vie privée »
          ah ben si on réfléchis comme ça alors, on n’est pas sortis de l’auberge!

          Le jour où il restera un cm3 de chez toi qui ne sera pas couvert de cameras tu diras encore ca?

      • Atlas

        Justement pas toutes les familles ne sont d’accord.