Chiffrement : Apple veut savoir comment le FBI a débloqué l’iPhone 5c

Vous le savez sans doute, le FBI a réussi à débloquer l’iPhone 5c du terroriste de San Bernardino, Syed Farook, et ce, sans l’aide d’Apple. Désormais, selon l’agence de presse Reuters, l’entreprise américaine souhaite absolument savoir quelle faille a été utilisée pour parvenir à un tel résultat.

En effet, Apple souhaite le savoir puisque d’autres affaires similaires sont en cours c’est le cas de Jun Feng, un dealer de drogue dont le gouvernement veut débloquer l’iPhone 5S. Cependant, le juge fédéral de Brooklyn ne peut forcer la firme à le débloquer. Le Departement of Justice (DOJ) voulait traîner l’affaire devant les tribunaux, avant de trouver la solution pour celui de Farook.

Pour rappel, le FBI aurait proposé un contrat de 15 000 dollars à l’entreprise israélienne Cellebrite pour mener à bien cette opération. Signe que l’administration y tenait particulièrement, et force est de constater qu’elle a réussi.

Ainsi, la firme de Cupertino et d’autres entreprises sont concernées par la technique de déblocage utilisée par le DOJ, surtout si elle tombe entre de mauvaises mains. Ainsi des hackeurs pourraient se faire de l’argent au détriment de la sécurité des utilisateurs.

C’est un peu ce que craignait Tim Cook qui jugeait la demande du FBI comme étant « mauvaise pour l’Amérique ». La faille utilisée doit donc être connue d’Apple, afin que ses ingénieurs puissent éventuellement la combler.

Pour trouver quelle faille a été employée, la bataille judiciaire concernant l’iPhone 5S de Feng doit se poursuivre, afin que les preuves soient exposées sur la table lors du procès. Ainsi, à cette occasion, Apple pourrait demander la méthode employée pour débloquer l’iPhone 5c de Syed Farook.

C’est une manœuvre complexe certes, mais cela permettrait aux utilisateurs d’iPhone de voir si leur téléphone est réellement en sécurité ou bien s’il est touché par une éventuelle faille. A l’heure où la vie privée et la sécurité font débat, c’est une question à ne pas négliger. Vous le voyez, la bataille entre le FBI et Apple n’est peut-être pas tout à fait terminée.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • eros1733

    c’est surement tim cook qui à vendus le morceau lors d’une soirée village people…

  • Richard

    Franchement de qui se moquent-ils, ils ont refusé d’aider le FBI et maintenant ils demandent à être aidé en retour, afin de combler une potentielle faille qui empêcherait le FBI de pouvoir accéder de nouveau à des données si besoin? Ça m’étonnerais que apple ait ce qu’il demande. Mouais.

    • Mr Patator

      Honnêtement, je ne sais pas d’où Reuters sort cette info, mais aucun des articles que j’ai lu sur le sujet ne parlent du fait qu’Apple veut connaitre la faille. Ca ressemble plus à un bad buzz orchestré.
      A mon avis ils s’en foutent et finiront par combler cette faille avec d’autres plus tard.
      En tout cas ils ont bien joué: ils gardent la face et le contrôle de l’iPhone.

    • pyc2025

      Si ils voulaient savoir comment le FBI aurait accès aux données, ils n’avaient qu’à les aider. Là, ils ont l’air idiots.

  • tagun

    je comprend pas … sois apple est vraiment sur a 100% de la sécurité de leur tél ceux qui serais étonnant tous de même car rien n’est inviolable … Je vois pas pk sa serais étonnant de voir le FBI réussis a piraté un iphone lol !

    • crachoveride

      Clairement, alors que c’est déjà monnais courante sur le darknet (et pas que). Je pense plus à un gros coup de pub.

  • Jérémie

    On touche le fond !
    Apple n’a honte de rien !

    • Richard

      Entièrement d’accord!

    • Teddy

      Ils devraient avoir honte de quoi ??…

      • Jérémie

        Honte de quoi ?
        Simplement du fait d’envoyer chier le FBI en montant sur leur grands chevaux (au lieu de leur proposer le déverrouillage du dit téléphone en négociant de ne pas créer de backdoor) et de venir demander la solution utilisée ensuite…
        Honte que leur système de chiffrement n’ait pas tenu 3 semaines…

        • Teddy

          Le FBI voulait justement un Backdoor et rien d’autre, ce qui était une entrave à la sécurité d’iOS. Au final ils ont fait par un hack, sans forcer Apple a créer cette « faille ». Apple était juste contre le fait de fragiliser iOS ce qui serait la porte ouverte à tout ! Donc, honte de quoi ?

          • Jérémie

            Tu as lu ce que j’ai ecrit au dessus ou tu as besoin d’aide ?
            Je dis qu’Apple pouvait proposer de déverrouiller le téléphone sans créer de backdoor. Ca aurait été malin d’un point de vue communication car ils aidaient les gentils sans se griller…
            Je dis aussi qu’en étant une entreprise aussi valorisée, ça la fout mal de demander à ceux que tu as envoyé chier comment ils ont fait pour déverrouiller le téléphone.
            Je dis enfin qu’en quelques jours, leur téléphone a été déverrouillé….

          • Teddy

            Et je te dis que le FBI ne voulait pas d’une solution éphémère mais d’une solution qu’ils pourraient utiliser à long terme, le backdoor…

  • crachoveride

    Alors il faudrait les prévenir que le commerce de déblocage d’iPhones (même 6s) est déjà d’actualité sur le net (darknet) et depuis un bon moment.

    • Dice249

      le problème c’est pas tant de débloqué l’iPhone c’est de pouvoir accéder au donnée utilisateur crypté sur celui-ci.
      Sur le Darknet ce que tu trouve c’est surtout des mec qui vont vider le téléphone et le reset. Donc aucun intérêt pour le FBI qui veut les données de celui ci

      • crachoveride

        C’est déjà possible et Apple est même près à les aider (s’ils n’avait pas utilisé toutes les tentatives pour bloquer le smartphone en ligne…), le problème n’était pas Apple mais bien le FBI pour le coup. Après pour le reste je ne dit pas mais ça a déjà été dit officiellement.

  • lordwric97

    L’arroseur arrosé :-D

  • Provoc

    « des hackeurs pourraient se faire de l’argent au détriment de la sécurité des utilisateurs »

    Elle est bien bonne celle-là :-)
    Par contre, quand un dealer (criminel, terroriste, etc.) profite du cryptage de ios pour propager ses méfaits et s’enrichir, cela ne pose pas de problème?!
    La protection individuelle, au détriment de la communauté, c’est une avancée, ça?

    Remarque, venant d’un pays où le droit et la liberté de chacun sont proportionnels au prix que l’on peut mettre pour des avocats, cet état d’esprit n’a rien d’étonnant…

  • Oberkampfer

    Et personne ici pour se demander si le FBI a vraiment débloqué cette daube ou si c’est une tentative pour ne pas perdre la face

    • Aux Truches

      Ben tiens, la théorie du complot maintenant…vous reprendrez bien un peu de sable pour y enfouir votre tête?

  • pm

    F… Apple

  • fred

    Et la le FBI dit a peulpeul « allez vous faire mettre » et ce serait bien normal!!!

    • Stef80

      Il y en a un chez eux qui risquerait d’aimer ça…

      xD

      • fred

        Rooooooooh MDR

  • jean-luc Mutabazi

    FBI n’a pas à répondre à Apple, Apple a voulu faire le malin qu’il assume. il aurait pour débloquer l’iphone dans le silence aider le FBI et ainsi les hackeurs ne seraient peut-être pas au courant là maintenant les hackeurs risquent de s’en donner à coeur joie.
    Et les USA est un Pays totalement débiles ils ont les moyens pour lutter ou prévenir des dangers mais comme des cons ils ont des lobbies etc. qui empêchent une meilleure sécurité (ventes des armes et maintenant un terroriste non présumé mais bel et bien coupable) à croire qu’ils veulent plus de morts

  • domi67

    tel est pris qui croyait prendre…. Refuser de collaborer avec le FBI n’était pas très malin de la part d’Apple… surtout pour protéger des terroristes. Tentative de se faire de la pub? Ben c’est raté. Et maintenant demander la nature de la faille c’est du f… de geule. Si Apple n’a pas le budget pour chercher des failles avec ses milliards de bénéfice… Ça devient carrément du tragi comique.

  • frontophoque

    ça sent la haine contre apple ici

  • Je suis abasourdi par ce que je lis dans les coms. Si l’iphone a été cracké, demain, c’est n’importe quel smartphone qui pourra l’être. A vous lire, autant abandonner tout type de chiffrement.