Charlie Hebdo : les Anonymous sous le feu des critiques

En ces temps tragiques, l’annonce hier des Anonymous de combattre les ennemis de la liberté d’expression avait été accueilli avec un enthousiasme bien réel auprès des sympathisants éplorés suite à l’attentat contre Charlie Hebdo. Mais après les louanges, place à un concert de critiques qui mettent en avant qu’une telle vengeance aurait des effets catastrophiques à moyen terme.

Nous nous en étions fait l’écho et bon nombre de réactions étaient largement bienveillantes à ce projet qui visait essentiellement à commettre des attaques de type DDOS ainsi que des suppressions de contenus sur des sites à la sécurité très légère pour déstabiliser les oppresseurs . L’idée était de renverser tous les ennemis de la liberté d’expression sur le web. Une utopie ?

Anonymous, des critiques sur les attaques contre les ennemis de la presse

Au-delà de ce projet, des voix s’élèvent pour fustiger le projet des activistes masqués. Ainsi Olivier Laurelli, aka Bluetouff, explique que ce serait largement contre-producteur, voire pire, que de tels actes pourraient venir bousculer le travail des enquêteurs et gêner certaines avancées dans ce domaine.

« Ce n’est pas en lançant des attaques par déni de service que l’on va régler quoi que ce soit. », dit-il à l’AFP. Le spécialiste en informatique fait ainsi part des ses nombreuses craintes quant au projet de vengeance des Anonymous qui pourraient mener à des effets contraires à ceux souhaités.

La police se joint aux critiques en rappelant que de nouvelles directives sont en train d’être mises en place en France. Ces dernières devraient permettre un meilleur blocage de sites faisant l’apologie du terrorisme et prônant le Jihad. Toute l’administration nécessaire se voit ainsi infiniment réduite afin d’accélérer le processus en cas de détection d’un site contrevenant aux valeurs de la république française.

Les nouvelles mesures évoquées, déjà vues par Bruxelles, devraient être définitivement validées ces prochains jours. Reste alors à voir ce que décideront les Anonymous. Poursuivre les représailles ou rentrer dans le rang ? Nous suivrons la suite des événements avec attention.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !