iPhone : origines, histoire et évolution du smartphone d'Apple

Lancé en janvier 2007 par le célèbre Steve Jobs, l’iPhone d’Apple a démarré la révolution du smartphone. Sans ce premier modèle, devenu aujourd’hui collector, le monde du téléphone portable ne serait sans doute pas tout à fait le même. Depuis ce premier modèle révolutionnaire, Apple a sorti une nouvelle génération d’iPhone chaque année en septembre, lors des fameuses keynote. Précurseur, l’iPhone a rapidement rencontré un immense succès populaire à tel point qu’Apple est devenu le deuxième plus important vendeur de smartphones dans le monde, juste derrière Samsung, et devant les constructeurs chinois. Grâce à l’iPhone, Apple réalise chaque année d’importants bénéfices. Au fil des ans, le constructeur américain a marqué les esprits avec ses innovations : le capteur d’empreintes digitales Touche ID, le 3D Touch, la reconnaissance faciale 3D, son OS mobile…On vous propose de revenir sur l’histoire, le succès mondial et la place de ce smartphone pas comme les autres.

L’iPhone a une place à part sur le marché du smartphone. Très haut de gamme, le téléphone est le seul appareil qui tourne sous iOS, l’OS mobile conçu par la firme de Cupertino. Eternel rival des fabricants de smartphones Android haut de gamme comme Samsung, Huawei ou LG, l’iPhone suscite des réactions particulièrement contrastées, notamment à cause de son prix de plus en élevé et de son OS fermé. Aujourd’hui, on vous dit plus sur ce smartphone pas comme les autres.

Le premier iPhone

« Aujourd’hui, Apple réinvente le téléphone, et nous l’appelons iPhone. Plus qu’un téléphone, l’iPhone, c’est comme avoir votre vie dans votre poche » promettait Steve Jobs le 10 janvier 2017 lors de la présentation du premier smartphone de la compagnie. En présentant le premier téléphone mobile qui ne soit pas doté d’un clavier physique, à l’inverse des PDA conçus par PALM ou BlackBerry, Apple a démarré une petite révolution. « Un iPod, un téléphone et un accès à internet dans un seul et même appareil » résumait Steve Jobs à l’époque. Au menu de cet iPhone premier du nom : une connexion 2G ou Edge, un bouton central (vite devenu caractéristique de la marque), un écran LCD de 3,5 pouces et un design tout en rondeurs. Vendu à plus de 6 millions d’unités en 2007, le premier iPhone a été un véritable succès planétaire.

L’iPhone 3G

En 2008, la firme californienne a ensuite remis le couvert avec l’iPhone 3G, qui ressemble grosso modo à son prédécesseur. En plus de la compatibilité 3G, ce nouveau modèle marque un tournant dans l’histoire de la téléphonie mobile avec l’arrivée de l’App Store, le fameux magasin d’applications proposé par Apple. Au départ, on se souviendra que seules 500 applications étaient proposées sur l’App Store. En juillet 2018, l’App Store compte plus de 2 millions d’applications.

L’iPhone 3GS

L’année suivante, Appel présente ensuite l’iPhone 3GS, une mise à niveau de son précédent appareil, affublé d’un S pour « speed ». Très similaire à son prédécesseur, l’iPhone 3GS permettait enfin de filmer du contenu sans devoir passer par une application tierce. Pour l’époque, c’était une mini révolution.

L’iPhone 4

En 2010, Apple a décidé de revoir légèrement le design de son produit le plus populaire. Plus anguleux, plus fin et plus élégant, il marque un tournant dans l’esthétique du téléphone. Cette nouvelle génération signe aussi l’arrivée des écrans Retina d’Apple, de la HD et d’un flash LED.

L’iPhone 4S

L’année 2011, Apple sort l’iPhone 4S, qui se distingue surtout grâce à l’intégration de Siri, l’assistant intelligent développé par la marque. Il s’agit du dernier iPhone présenté par Steve Jobs, le créateur d’Apple est en effet décédé d’un cancer la même année.

L’iPhone 5

Pour la première fois depuis 2007, Apple a décidé d’agrandir l’écran de l’iPhone. Poussé par une concurrence de plus en plus féroce, la firme, désormais dirigée par Tim Cook, intègre un écran de 4 pouces à l’iPhone. On notera aussi l’apparition du connecteur Lightning, qui succède au connecteur 30 broches intégré depuis 2007.

L’iPhone 5S

En 2013 commence finalement l’ère de Tim Cook ! Le nouveau PDG prend ses marques et décline l’iPhone 5S en plusieurs coloris, argent, or et gris sidéral, et propose même une version low cost, qui sera un flop, malgré ses coloris criards ((bleu, vert, jaune, rose). « Nous ne faisons pas de la camelote. Nous n’avons jamais eu l’objectif de vendre un téléphone low-cost » tempérait Tim Cook. De son côté, l’iPhone 5S est un succès critique et commercial grâce surtout à l’ajout du Touch ID, le capteur d’empreintes digitales intégré au bouton home du smartphone. En seulement trois jours, Apple a ainsi vendu 9 millions d’iPhone 5S dans le monde.

L’iPhone 6

A partir de 2014, Apple a décidé de décliner sa poule aux oeufs d’or en deux modèles : une version standard et un modèle Plus, pour séduire les amateurs de phablette, ces smartphones grand format. Concurrencé de front par les Galaxy S et Note de Samsung, la marque mise beaucoup sur le modèle Plus pour générer des revenus. Une fois encore, c’est un succès.

L’iPhone 6S et l’iPhone SE

En 2015, la firme de Tim Cook se repose sur ses lauriers avec un iPhone 6S peu novateur, qui reprend globalement les mêmes ingrédients que la génération précédente. On notera quand même l’ajout du 3D Touch, qui permet d’interagir avec différentes pressions sur un écran tactile, et des Live Photos, un mode de prise de photo qui conçoit automatiquement des GIF. La même année, Apple tente de reproduire le succès de l’iPhone 5S, avec l’iPhone SE. Très populaire, le smartphone reprend le design de l’iPhone 5S et la fiche technique de l’iPhone 6S. Fin 2018, un successeur de cet iPhone SE est d’ailleurs dans les plans de la marque.

L’iPhone 7

En 2016, Apple continue de poursuivre sur sa lancée avec une gamme d’iPhone 7 très semblable à l’iPhone 6S. Plus puissants, enfin waterproof et bien plus solide, le flagship se distingue surtout avec l’abandon de la prise jack. Moqué par ses rivaux et par ses détracteurs, le choix d’Apple est très critiqué par Google, Samsung et consorts. Depuis, d’autres constructeurs (dont Google avec son Pixel 2) ont décidé d’enterrer la prise jack.

L’iPhone X et l’iPhone 8

Pour les 10 ans de l’iPhone, Apple a voulu surprendre ses fans. En plus de l’iPhone 8/ 8 Plus, qui reprend la même recette de ses prédécesseurs, Apple a levé le voile sur l’iPhone X. Vendu au prix exorbitant de 1000€, le smartphone est équipé d’un écran borderless OLED (conçu par Samsung), de la recharge sans fil, et d’un système de reconnaissance faciale 3D appelé Face ID. Il est dépourvu du fameux bouton home et du capteur d’empreintes digitales.
On notera aussi l’apparition de l’encoche qui orne l’écran de l’iPhone X. Contrairement à ses rivaux, comme Samsung, Apple n’a pas incorporé la caméra frontale dans une fine bordure. Bien vite copié par la concurrence Android, l’encoche est devenue très à la mode dès 2018.
2018 marque d’ailleurs  un autre tournant pour l’iPhone. A partir de septembre, tous les iPhone seront pourvus de cette encoche et de la reconnaissance faciale. Adieu le bouton Home cher aux premiers modèles.