Cash Investigation : Xavier Niel réagit enfin à l’enquête sur Free

L’enquête de Cash Investigation sur l’opérateur mobile Free lui aura fait du mal sur les derniers jours, mais nous n’avions pas encore eu de réponse officielle de Xavier Niel. Ce lundi 2 octobre, nous apprenons qu’il s’est livré au journal Le Parisien, à l’occasion de la sortie aujourd’hui d’un autre article dans ses pages.

Xavier Niel

En fin d’année, les opérateurs se font généralement discrets en attendant que les fêtes arrivent, dans l’attente de sortir de nouvelles offres exclusives à cette période afin d’attirer un maximum de nouveau client. Pourtant, un opérateur en particulier ne peut pas vraiment rester serein ces derniers jours : nous parlons bien évidemment de Free.

L’enquête de Cash Investigation sur les conditions de travail dans les centres d’appel Free a interpellé de nombreux français, qui demandent des comptes de la part de l’opérateur. Et le visage public de celui-ci aura toujours été Xavier Niel, son fondateur, qui est resté discret jusque là mais prend enfin la parole aujourd’hui.

Xavier Niel réagit à l’enquête de Cash Investigation

C’est avec le journal le Parisien que l’homme d’affaires a choisi de s’exprimer sur l’affaire, à l’occasion de la sortie dans les pages du journal d’un « Face aux Entrepreneurs » qui sera publié aujourd’hui. Une réponse courte bien sûr, mais qui montre amplement l’angle que Xavier Niel choisit pour couvrir cette affaire :

« Free n’est sûrement pas parfait avec ses salariés mais nous ne sommes heureusement vraiment pas ce que décrit ce reportage à charge. Nos salariés sont au cœur de la réussite de Free »

On le comprend rien qu’à cet extrait : l’angle pris par le patron n’est autre que le même que la fameuse « lettre des employées » publiée peu après l’émission, qui accusait l’équipe de Cash Investigation d’un reportage à charge ne montrant pas la réalité. Problème étant que les vrais salariés de Free se sont levés pour contester cette lettre, et précisent depuis que les conditions de travail chez Free méritent bien d’être revues.

Réagissez à cet article !
  • LaDenrée

    ça dézingue a tout va « la fameuse lettre des employées” évidement sans réel preuve pour le faire, mais par contre les soit disant « vrais salariés de Free » eux sont pris au pied de la lettre avec encore moins de preuve…

    A priori la belle impartialité journalistique doit maintenant n’être qu’une légende avec ces pseudos journaux ou site web sous l’influence de quelques grands groupe industriel.

    • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

      Il existe 2 journaux indépendants en France: le Canard Enchaîné et Charlie Hebdo.
      Tous les autres appartiennent à des industriels prêts à perdre de l’argent, Niel en tête.

      Pourquoi des mecs comme ça ont envie de perdre de l’argent dans des journaux si ce n’est pour empêcher la presse de dire la vérité?

      • tabo56

        Mediapart aussi.

      • crachoveride

        En fait tout n’est pas parfait (ce que dit justement Mr Niel) mais ce n’est pas parcequ’un des centres d’appels en France à eu des soucis que ça s’applique aux autre.
        Par contre ce qu’il s’est passé dans leur centre au Maroc n’est clairement pas défendable et heureusement plus d’actualité.

        • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

          Blah, blah, blah. Dès que j’écris Niel, tu te crois obligé de dire une connerie.

          • crachoveride

            Ha ha toujours aussi parano, franchement Non ça pourrai être Olivier Roussat ou Stéphane Richard ou même n’importe qui d’autre que ça serai la même en fait :) je te répond simplement par des faits que tu peu facilement vérifier sur le net et d’ailleurs à aucun moment Cash Investigation ne dit le contraire.

          • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

            Que dalle, sinon tu donnerais des liens. Mais pour ça, il faut avoir trouvé des faits vérifiables, et tu t’évertues à nous montrer que tu en es incapable.

      • Hugues Voltz

        la théorie du complot mdr 😂😂😂

        • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

          En aucun cas, ils le disent eux-même pauvre naze.
          Demande à un gars comme Lagardère ou Dassault pourquoi ils sont patrons de presse alors que leur métier c’est l’armement…

  • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

    En mars 2016, vous nous expliquiez que les salariés de Bouygues s’étaient exprimés à 95% pour ne pas aller chez Free en cas de rachat.

    Ca doit être tellement on se sent bien chez Free.

    • crachoveride

      Tu y crois réellement au 95% d’employés Bouygues qui se sont exprimés à ce sujet? ^^

      • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

        Naaaannnnnn…??? Il y aurait des informations erronées sur ce blog?

        • crachoveride

          ça ne serai pas la première fois :D surtout quand ce n’est absolument pas confirmé officiellement d’ou l’importance de croiser les s o u r c e s.

  • SuShi

    Free a tout compris, l’esclavage a tout prix..

    • crachoveride

      En attendant Cash Investigation ne parle que d’un centre en France sur lequel ça se passe mal et d’un au Maroc qui date de … 2012 ^^

      Je doute sincèrement que les autres soient mieux dans ce domaine.

  • Xavier

    Bonjour ,
    j’ai regardé en replay . Ce sont bien certains dirigeants de cette entreprise qui ne sont pas à la hauteur de leurs taches ! Certes , je conçoit qu’elles soient bien difficile . Mais le contenu de leur courriel , parlant de leurs collaborateurs , ces employées est inadmissible et mérite bien des sanctions ! Et je ne vous parle pas des actions qu’il ont mis en place .
    Mr Niel peut réagir , si il veut , il a refusé toute interview de la part de l’équipe !

    • crachoveride

      « Mr Niel peut réagir , si il veut , il a refusé toute interview de la part de l’équipe ! »

      Alors justement c’est ça que je trouve chiant dans Cash Investigation, c’est qu’on en as aucune preuve de ces refus :-/ Je ne dit pas que c’est faut mais qu’ils nous montrent le refus dans ce cas, autant faire le taf jusqu’au bout.

      D’un autre coté, il avait également répondu à l’époque : https://uploads.disquscdn.com/images/331f78fc38c2cc24b1861903f06b1168ce2838407d5eb42e15e232a962480539.jpg

      S o u r c e : https://uploads.disquscdn.com/images/7a8cdf2f08aca015f0db84225861d8e35c88c73a6583f5f93d55e7f1c0077952.jpg

      • Xavier

        Mr Maxime Lombardini a apporté une réponse à ce refus pendant son interview . Ce n’est pas le seul cadre dirigeant qui a refusé , je vous laisse regarder sur le replay , l’explication apportée . Vu que la demande d’interview indiquait bien le sujet abordé , comment dire …. .
        je le répète , un cadre dirigeant doit prendre des décisions difficiles parfois , le tout est de les assumer et d’apporter une explication à celle-ci .

        • crachoveride

          Déjà vue 2 fois ;) et oui il y répond parfaitement, ce n’est pas son taf :) Ce n’est certainement pas Maxime Lombardini ni Mr Niel qui sont responsable des call center donc c’est exactement ce que Répond Mr Lombardini, Elise Lucet ne pose pas les questions à la bonne personne même si je reconnait que Mr Lombardini aurai pu être un minimum au courant de certains faits.

          « un cadre dirigeant doit prendre des décisions difficiles parfois, le tout est de les assumer et d’apporter une explication à celle-ci. »

          Entièrement d’accord, ça n’empêche en rien que les questions qui lui étaient posées auraient due l’être à un responsable de call center ainsi qu’aux personnes directement concernées sur le centre et comparer avec les autres centre d’appel de Free. ça aurai été nettement plus constructif.
          De plus à aucun moment on a une quelconque preuve d’un refus d’interview de la part de Mr Niel ou de Angélique Berge.

          Je pense que ce qui s’est passé au Maroc est clairement un exemple de décision difficile (et très discutable au passage).

  • Bulldozer

    Il avait dit que les salariés dans les centres d’appels c’est un métier horrible.

    • crachoveride

      Clairement oui et c’est confirmé par beaucoup, il aussi dit : « On est le dernier opérateur en France à avoir des centres d’appels internalisés […] les salaires dans les centres d’appels chez Free sont meilleurs que chez n’importe lequel de nos concurrents ».

      Xavier Niel ne nie pas qu’il y a un gros taux de démission dans les centres d’appels de Free mais assure que « pourtant, en centre d’appels, on a le turnover le plus faible des tous les centres d’appels du pays »

      S o u r c e –> society

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !