Bruxelles contre Google : 400 pages de griefs.

Date de dernière mise à jour : le 20 avril 2016 à 21 h 03 min

Europe

La Commission Européenne, qui enquête sur un abus de position dominante de la part de Google, va envoyer à ce dernier un document de plus de 400 pages contenant la liste des griefs qui lui sont reprochés.

Un Google Sarkosiste.

Ce sujet est loin d’être anodin et sera suivi de très près. En effet le coeur de métier de Google est la recherche et l’indexation de l’information, mais en se diversifiant dans de très nombreux domaines, l’impartialité des réponses du moteur de recherche est de plus en plus souvent remis en cause.

La commission européenne a donc fait une liste des différentes plaintes des entreprises qui se sentent flouées par les différentes mises à jour du moteur de recherche, lui reprochant surtout de mettre en avant ses propres services plutôt que ceux de la concurrence.

Une entreprise qui doit être divisée.

Cette démarche ainsi que celle (globalement identique) initiée aux Etats-Unis doit être suivie de très près dans le sens où l’une des solutions proposées pour arrêter ce conflit d’intérêt est de séparer l’entreprise en deux. Une partie serait uniquement dédiée à la recherche en ligne et l’autre gérant l’aspect service.

Du fait que la division publicité et recherche de Google rapporte énormément d’argent et permet surtout de financer de nombreuses recherches, une séparation des deux pourrait être relativement préjudiciable pour les services.

Malgré tout ceci n’est pour l’heure que pure spéculation et la procédure ne fait que commencer, attendons de voir la défense de Google sur le sujet et de voir la décision qui sera effectivement rendu par la Commission.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
33c89b6624be34c58e72702f0e3f0637ffffffffffffffffffffffffffffffff