Le Brésil accuse Samsung de violation du droit du travail et demande 108 millions

Maj. le 24 mai 2016 à 10 h 40 min

Le ministère du travail brésilien demande 108 millions de dollars à Samsung pour violation du droit du travail. Cette affaire concerne l’usine de Manaus, la plus grande au monde pour ce qui est de la fabrication de smartphone. Les conditions de travail des employés seraient déplorables et l’état réclame 108 millions de dommages au constructeur coréen.

La chaîne de montage brésilienne fabrique de nombreux terminaux Samsung et le constructeur ne respecterait pas le droit du travail au Brésil en faisant travailler les employés jusqu’à 15 heures par jour, avec des pauses jugées insuffisantes par le ministère du Travail. De « graves » violations du droit des salariés seraient constatées chaque jour dans cette usine de Manaus. Un procès est en court et ce sont pas moins de 108 millions de dollars de dommages et intérêts qui sont demandés au constructeur, soit environ 70 millions d’euros.

samsung-bresil
Le ministère du Travail brésilien poursuit Samsung

Samsung ne respecte pas le droit du travail au Brésil

Le ministère du Travail met en avant que les salariés on subit des problèmes de santé. Ils seraient plus de 2000 à avoir souffert de ces conditions de travail difficiles depuis 2012. De son côté, Samsung dit travailler étroitement avec les autorités brésiliennes et fait de la belle langue de bois.

Comme c’est souvent le cas, le constructeur ne semblait pas au courant de ce qui pouvait se passer sur ces chaînes de montage et assure tout faire pour respecter « les normes de l’industrie en terme de santé et de bien être des employés dans le cadre de leur travail ». Le constructeur coréen n’en est pourtant pas à son coup d’essai, la société ayant déjà réglé 200 000 euros pour les mêmes délits en 2011 au Brésil.

Le plus grand constructeur de smartphones au monde ne fait pas mieux dans les autres pays, que ce soit en Chine ou en Corée du Sud, ou le travail des enfants et les conditions sanitaires ont déjà été mis en cause dans plusieurs usines.

Via

Réagissez à cet article !
  • Jonathan Simon

    c’est moche mais répandu partout dans le monde…
    l’unique solution serais la fermeture pur et simple de l’usine mais les travailleurs seraient plus dans la « muise » que le patron de l’usine

    • Gabriel Manceau

      C’est clair que c’est pas spécifique à Samsung ni au Brésil. Le pire c’est qu’ils préfèrent payer les amendes que mettre à niveau leurs usines ou payer les salariés un peu plus… :/

  • x199999

    bof

    aussi le capitalisme c le capitalisme est c bien
    sinon les smartphone serais plus cher
    donc ministre du travail bréslien = emerdeur

    • Lucas Bonnedame

      globalement, tout serais plus chère, mais le travail aussi moins délocalisé, donc on serait plus riche… l’un dans l’autre, le pouvoir d’achat serait sensiblement le meme…
      mais l’argent beaucoup mieux répartit dans le monde
      (je parle du capitalisme en général, et non seulement de Samsung…)

  • x199999

    donc samsung devrait ne pas payer

    ceci reste mon avis personnel

  • allstar-j

    Pour avoir travailler 10h régulièrement dans un emploi qui ma bien endommagé j’ose même pas penser ce que 15h peux faire, c’est inhumain! C’est de l’esclavage, de l’esclavage des temps moderne! J’arrive même pas à croire ce que j’ai li dans les 2 premier commentaire, je préfère payer un truc plus cher que de voir des gens traiter comme des animaux!

  • Ichigo-Roku

    Ah bon ils ont des droits au brésil ? (bon OK je sors…)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei est-il bientôt prêt à détrôner Samsung ?

Selon le dernier rapport Kantar sur les ventes de smartphones en Chine, Huawei a pris la tête sur le géant coréen du téléphone portable Samsung. La marque se fait même distancer par d’autres constructeurs chinois, comme Xiaomi.