Bouygues Telecom pète la forme alors qu’Altice-SFR continue de s’effondrer

Bouygues Telecom continue sur sa lancée. L’échec du rachat par Orange en 2016 n’a pas fait de tort à l’opérateur. Le nombre d’abonnés mobiles et internet fixe ainsi que le chiffre d’affaires de Bouygues Telecom est en hausse en 2017 et sa bonne santé profite à l’ensemble du groupe Bouygues. Tout le contraire de SFR, qui entraîne Altice dans sa chute.

bouygues telecom

Bouygues Telecom est en forme! Dans un rapport publié ce 16 novembre 2017 indiquant les résultats de ses activités sur les neuf premiers mois de 2017, le groupe Bouygues nous apprend que sa filière Telecom est un de ses principaux moteurs de croissance. Sur les trois premiers trimestres 2017, Bouygues Telecom a généré 3 milliards et 727 millions d’euros de chiffres d’affaires, soit une hausse de 6,4% par rapport à la même période en 2016. L’opérateur « bénéficie des premiers effets positifs des augmentations de prix sur les offres premium Mobile et sur toutes les offres Fixe réalisées fin mai 2017 et d’un léger impact favorable de la nouvelle réglementation sur le roaming », détaille le document.

Bouygues Telecom au top, Altice-SFR au flop

Tout comme Free, les clients mobiles de Bouygues Telecom sont pour beaucoup dans ses bonnes performances. Le parc total mobile s’élevait à 13 935 000 à la fin du mois de septembre 2017. Depuis fin 2016, 940 000 abonnements supplémentaires ont été souscrits chez l’opérateur. Seul le prépayé recule, mais il ne s’agit pas du modèle le plus rémunérateur. Pour ce qui concerne l’internet fixe, c’est déjà plus compliqué. Avec 243 000 abonnements supplémentaires en 2017, le fournisseur d’accès atteint les 3 344 000 clients fin septembre 2017, loin derrière Free et ses 6 500 000 abonnés. Bouygues Telecom se rattrape avec la fibre, qui compte 594 000 clients. Le FTTH qui est d’ailleurs au cœur de la stratégie de Bouygues pour l’internet fixe. Son déploiement est estimé à « 18 millions de prises sécurisées à fin septembre 2017 et 3,1 millions de prises commercialisées ». L’opérateur a pour objectif d’atteindre « 12 millions de prises commercialisées à fin 2019 et 20 millions en 2022 ».

L’échec du rachat de Bouygues Telecom par Orange en avril 2016 pouvait faire craindre des difficultés pour le FAI, qui participe finalement à la bonne tenue du groupe Bouygues en bourse. Tout le contraire de SFR, qui n’en finit plus de couler et de précipiter la chute de son propriétaire Altice. Les abonnés fuient l’opérateur alors que l’endettement et les investissements massifs ne convainquent pas les actionnaires. Ces derniers n’ont plus confiance en leur direction mouvante et cherchent à quitter la capital, entraînant une chute spectaculaire du cours de l’action Altice, qui a perdu 20% de sa valeur en une journée après la publication d’un communiqué alarmant

bouygues abonnes
Réagissez à cet article !
  • Lochheart

    Votre image est anachronique, Bouygues n’est plus à Issy les Moulineaux.

    • joe2x

      Ils n’ont plus de bureau à Issy les moulineaux ? Un de leur gros site est à Velisy

      • Lochheart

        C est vendu depuis au moins 1 ans

  • joe2x

    Cela fait plaisir si cela repart. Ils ont pas mal viré de personnes, ils avaient vendu une partie de leurs antennes à la BNP pour les relouer pour avoir du cash rapidement, Bouygues Construction a pas mal réinjecté.

    Dans un marché extrèment concurrentiel par rapport à d’autres, après des années de disette, cela fait plaisri de voir que cela repart. Espérons que cela réambauche

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Bouygues Telecom met fin à l’option B.duo sans offrir de solution

De nombreux professionnels subissent un coup dur aujourd’hui : l’option B.duo, qui permet de posséder un second numéro sur une même carte SIM, est définitivement arrêté par Bouygues Telecom qui ne propose pas de solution alternative pour récupérer son numéro.