SMS vs WhatsApp : comment les applications de messagerie ont ringardisé les textos

Maj. le 25 janvier 2018 à 12 h 08 min

Vous n’avez pas envoyé votre traditionnel SMS de bonne année lors du passage à 2018 ? Vous n’êtes pas le seul : comme chaque année, l’usage du texto est en net recul en France. Entre le 31 décembre à 21h et le 1er janvier à 2h du matin, seuls 200 millions de SMS ont été échangés. Pour souhaiter la bonne année, les français privilégient plutôt les MMS et les applications de messagerie instantanée, comme WhatsApp.

sms

Le SMS, qui vient de souffler ses 25 bougies, n’a plus la cote le soir du réveillon et les chiffres dévoilés par les opérateurs français le prouvent. Bouygues Telecom, Orange et Free viennent de dévoiler des statistiques sans appel : le SMS est en train de mourrir. Les abonnés Orange n’ont envoyé que 94,5 millions de SMS le soir du Réveillon, soit une baisse de 6%. Même son de cloche chez Bouygues, avec 45 millions de SMS envoyés et une baisse de 9,7%. C’est Free Mobile qui enregistre la baisse la plus légère avec 4% de SMS en moins par rapport à l’année dernière.

SMS vs WhatsApp : les applications de messagerie ont tué le traditionnel texto du Nouvel An !

Depuis quelques années, l’utilisation du SMS est en chute libre. En 2012, 1 milliard de textos étaient échangés la nuit du réveillon. Selon nos confrères du Parisien, les français préfèrent se tourner vers les réseaux sociaux et vers les applications de messagerie instantanée. Sur Twitter, Instagram ou encore Facebook, on dénombre des millions de messages pour souhaiter une bonne année 2018. On trouve aussi beaucoup de tweets pour s’étonner de l’absence de SMS. A titre personnel, il y a d’ailleurs de nombreuses années que je n’ai pas envoyé un seul SMS de voeux.

Les chiffres rendus publics par les opérateurs confirment l’essor des applications de messagerie instantanée et des réseaux sociaux. Selon Bouygues Telecom, les français ont consommé 5 millions de gigas en 3G/4G la nuit du Nouvel An ! Selon l’opérateur, les applications de messagerie instantanée constituent même 60% du volume utilisé lors du passage à 2018. On peut supputer que les 40% restants ont été majoritairement dédiés aux réseaux sociaux.

WhatsApp confirme aussi l’essor fulgurant de son application de messagerie instantanée. Malgré un gros dysfonctionnement le soir du réveillon, l’application de messagerie est parvenue à battre son propre record : plus 75 milliards ont été envoyés dans le monde. C’est une performance énorme pour l’application, détenue par Facebook. L’an dernier, seuls 63 millions de SMS avaient été envoyés.

On notera aussi la grande popularité des MMS. Les abonnés d’Orange en ont envoyé 7,1 millions de MMS le soir du Réveillon : une hausse de +8,63% par rapport à 2017. La hausse est encore plus flagrante chez les clients de Bouygues Telecom, avec une hausse de 13,5% pour atteindre les 3,39 millions de MMS envoyés.

Ces chiffres le prouvent, le SMS n’en a plus que pour quelques années. Plus pratiques, plus interactives, et plus conviviales, les applications de messagerie instantanée, comme WhatsApp, Facebook Messenger ou Skype sont sur le point de le supplanter. Le traditionnel texto n’a cependant pas encore dit son dernier mot. Dans les années à venir, le SMS va renaître sous le nom de RCS : un tout nouveau protocole de communication développé par Google. Plus proche des applications de messagerie, le RCS constitue l’avenir de l’habituel texto.

sms

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google Pay : sortie en France en octobre 2018 avec les Pixel 3

Google Pay s’apprête enfin à débarquer en France. D’ici la fin de l’année 2018, la solution de paiement mobile de Google va venir marcher sur les plates bandes  de Samsung Pay et Apple Pay. Tous les indicateurs pointent vers une arrivée en France…

Gmail : Google admet qu’il laisse d’autres applications espionner les mails

Gmail permet aux développeurs d’applications tierces d’accéder au contenu des mails échangés, admet Google dans une lettre d’explication pour le Sénat américain. Les messages sont scannés et même parfois lus directement pour permettre d’améliorer les algorithmes. Produits achetés, endroits visités,…