Bluetooth LDAC, Apt-X HD, SBC : tout ce qu’il faut savoir

En parlant d’écouteurs sans fil sur mobile, vous êtes probablement tombés sur des descriptions de « codecs » audio Bluetooth comme le LDAC, l’Apt-X ou encore le SBC. Mais qu’est-ce qui importe lorsque l’on veut profiter de sa musique avec un casque sans fil, et que veulent dire tous ces sigles barbares ? Notre dossier vous l’explique en détail.

Bluetooth LDAC Apt-X

La prise jack est devenue sans le vouloir le nouvel ennemi des constructeurs, depuis qu’Apple a décrété sa disparition pure et simple sur nos smartphones. Les derniers champions à toujours la mettre en avant vont petit à petit la remiser au cours des prochains mois, comme il est toujours le cas sur ce marché qui suit les tendances très agressivement.

Si même Google l’a abandonné avec les Pixel 2, LG continue de lui offrir un peu d’amour avec le V30. Mais une chose est sûre : la guerre est déjà gagnée, ce qui sous-entend un passage massif aux divers écouteurs et casques sans fil disponibles sur le marché. Toutefois, il est toujours une notion sur ce terrain qu’il est difficile de comprendre aux premiers abords.

Ces sigles extraterrestres qui entourent les casques : LDAC, Apt-X HD, SBC… qu’est-ce que tout cela peut bien signifier, et comment vraiment reconnaître un bon casque sans fil d’un autre ? Pour cela, ce dossier s’attardera non seulement à vous expliquer les tenants et aboutissants du son en Bluetooth, mais également la signification de ces certifications.

Comment fonctionne l’audio en Bluetooth ?

Vous êtes très certainement déjà au courant du fait que la majorité des sons que vous écoutez sont en vérité compressés. Les diverses plateformes de streaming de musique ne vous offrent en effet pas un enregistrement sans perte, du fait du poids des données qui transitent : ces fichiers sont compressés par ce que l’on appelle un « codec », abréviation de codeur/décodeur, qui se charge de compresser le son.

Généralement, il se charge d’identifier les fréquences inaudibles pour les retirer, afin d’alléger le fichier final. Plus la compression est forte, et plus naturellement la qualité du son est impactée puisque des fréquences faisant la richesse du son sont supprimées dans le processus.

Si les puristes de l’audio ne sont pas des grands fans des écouteurs Bluetooth, c’est tout simplement car une deuxième compression a lieu lorsque l’on utilise un casque audio sans fil : celle de la transmission entre votre smartphone (l’émetteur) et votre casque (le récepteur). Toutefois, il y a quelques subtilités à connaître dans ce procédé.

Lorsque vous appairez un casque à votre téléphone, un premier contact se fait entre les deux appareils qui vont se révéler l’un l’autre leurs capacités respectives. Ils s’adapteront alors à ces capacités pour fournir le meilleur son possible, bien évidemment. Toutefois, l’environnement joue également : si vous êtes entourés d’interférences, le couple se chargera automatiquement de passer d’une compression légère à une compression forte afin de compenser leur difficulté à dialoguer dans cette situation. C’est pourquoi la qualité de votre écoute peut varier en déplacement.

LDAC, Apt-X, SBC sont les codecs Bluetooth audio

C’est précisément dans ces conditions que les fameux sigles LDAC, Apt-X, Apt-X HD et SBC interviennent. Il s’agit des fameux codecs qui se chargent eux de la transmission sans fil entre votre émetteur et votre récepteur. Basés sur le Bluetooth, ils définissent la qualité audio maximale possible mais aussi la manière dont le signal est géré selon les conditions.

Naturellement, ces codecs ne sont pas équivalents : le codec capable d’envoyer la meilleure qualité audio sans fil ne garantit pas forcément la meilleure adaptation à l’environnement immédiat, et inversement. De plus, ces codecs ne sont pas nécessairement disponibles pour tous les appareils, certains pouvant être par exemple propriétaires et donc limités à une marque précise.

A l’achat d’un nouveau casque ou d’une nouvelle enceinte Bluetooth et d’un nouveau smartphone, il faut donc vous renseigner sur les codecs supportés par ceux-ci. Naturellement, il vous faudra retrouver le même codec sur l’émetteur comme le récepteur pour pouvoir en profiter. Voici tous les codecs importants actuels, et leurs spécificités.

LDAC, le meilleur codec audio développé par Sony

Le LDAC est actuellement le meilleur codec audio disponible pour le son en Bluetooth. Développé par Sony et exploitant la norme Bluetooth 4.0, il permet de transmettre un fichier audio de qualité CD (soit 16 bits / 44.1 kHz) sans détérioration à la transmission… si votre environnement immédiat le permet bien sûr. Une transmission en 24 bits / 96 kHz est même possible, à condition d’accepter un minimum de compression.

Il dispose de 3 modes de transmission différents, avec lesquels il jongle naturellement selon votre environnement : qualité, normal ou connexion. Le mode qualité peut exploiter une bande passante de 990 kbps, la meilleure actuellement, le mode normal descend à 660 kbps (toujours dans les meilleurs) tandis que le mode connexion (qui privilégie la stabilité du signal) chute à 330 kbps. La compression du signal est dynamique et dépend de l’environnement.

Ce codec étant propriétaire, seuls les appareils Sony pouvaient l’utiliser entre eux, rendant le meilleur codec audio actuel utilisable uniquement avec les Xperia et les ordinateurs du constructeur et ce pendant très longtemps.

Désormais, le codec LDAC est fort heureusement intégré directement à l’AOSP d’Android 8.0 Oreo, ce qui devrait le rendre beaucoup plus universel… si tant est que vous utilisiez un casque de la marque ou que les constructeurs concurrents acceptent de payer les royalties pour l’utiliser, son intégration de nos émetteurs (ici, tous les smartphones sous Android 8.0 Oreo) ne garantissant pas la compatibilité avec nos récepteurs (casques, enceintes etc).

Apt-X / HD, le plus répandu et possédé par Qualcomm

Le codec Apt-X a été conçu par CSR et intégré directement à ses puces Bluetooth. L’entreprise a été par la suite racheté par Qualcomm, qui a développé l’Apt-X HD. Ce nouveau codec se veut être le concurrent direct du LDAC de Sony, et profite d’un parc installé beaucoup plus large. La plupart des écouteurs actuels moyen et haut de gamme l’utilise, et la majeure partie des appareils est compatible avec ce codec.

Il permet de transmettre des données audio en 24 bits / 48 kHz, soit moins que le LDAC de Sony. C’est majoritairement sur la bande passante qu’il pèche, du fait qu’il n’atteint « que » 576 kbps. Il peut naturellement passer au Apt-X classique, qui supporte une qualité audio proche du CD en 16 bits / 44.1 kHz avec compression toutefois contrairement au LDAC, pour une bande passante de 352 kbps.

Là où le codec Sony adapte sa bande passante à l’environnement immédiat et à l’appareil connecté, l’Apt-X (variante HD comprise) est un codec à bande passante fixe faisant que la qualité sonore restera constamment la même.

SBC, l’ancêtre libre

Reste enfin le SBC, qui est quelque peu l’option par défaut de nos smartphones dès lors que la connexion n’est plus suffisante pour profiter de l’Apt-X ou du LDAC. Il s’agit-là du codec libre permettant l’audio par Bluetooth, qui permet une bande passante de maximum 328 kbps et 229 kbps en réglage moyen. La compression est bien évidemment présente, mais reste supportable. Celui-ci n’est vraiment utilisé qu’en dernier recours par les appareils, son caractère universel l’aidant à conserver un minimum d’intérêt.

Quel codec préférer pour son casque Bluetooth audio ?

En lisant ces quelques lignes, il paraît évident qu’il vaut mieux privilégier le LDAC qui reste le meilleur codec audio disponible actuellement. Toutefois, il faut bien comprendre que ces codecs restent relatifs à l’utilisation que vous en ferez, ce qui sous-entend qu’il ne vaut pas nécessairement le coup de se limiter exclusivement à ce codec sous-prétexte qu’il est le meilleur.

La majeure partie des utilisateurs de casques audio Bluetooth les utilisent en conjonction avec les services de streaming populaires comme Spotify, Google Play Musique ou encore Apple Music. Or, ces 3 services proposent une qualité maximale de 320 kbps et nombreux sont ceux à ne même pas en profiter et se contenter des réglages de base avoisinant les 256/192 kbps pour faciliter l’écoute sur une connexion 3G/4G.

Ainsi, vouloir absolument un codec premium comme le LDAC pour au final écouter un son déjà compressé ne vaut pas vraiment la peine. De même, ceux privilégiant l’écoute de leur musique sans perte en FLAC se tourneront très naturellement vers les casques filaires qui ne sont pas soumis à cette compression, en prime des téléphones munis de DAC performants pour maximiser leur écoute.

Mais dans un monde où le jack est de plus en plus passé à la trappe, il est bon de connaître ces notions afin de pouvoir mieux s’orienter. Les véritables audiophiles forcés de passer au sans fil se tourneront en priorité sur le LDAC pour ne pas choquer leur oreille absolue, quand les amateurs de musique en bonne qualité pourront se tourner vers le Apt-X / Apt-X HD sans le ressentir. Si vous n’êtes pas sensible à cela, vous pouvez tout à fait fermer les yeux sur ces notions puisque le SBC assure vos arrières : sachez simplement les garder en tête si l’envie vous prend de passer à une qualité supérieure.

Réagissez à cet article !
  • Antoine Le Gal

    Quid du décalage…?! Par exemple, si l’on regarde un film, le décalage entre l’audio/vidéo peut être un réel problème rendant le visionnage plus que désagréable, et ce temps de retard est due également au codec utilisé! A prendre encore plus en compte lorsqu’on s’équipe d’un émetteur bluetooth que l’on branche par exemple à une TV afin de l’utiliser avec un casque bluetooth.

  • RyseSorel

    ouais mais on parles de vrai casque de musique lol.
    Ce que ne sont ni Beats, ni Parrot ni Bose :)
    En revanche, Sony, AKG, Sennheiser, Audio-technica, BeyerDynamic en sont !

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
OnePlus 5T : les 7 choses qui en auraient fait un meilleur smartphone

Moins de 6 mois après la sortie du OnePlus 5, la marque chinoise a dévoilé le OnePlus 5T, une élégante mise à jour borderless de son smartphone à succès. Si le 5T est déjà un très bon téléphone portable, il ne lui manque pas grand chose pour s’imposer comme un excellent millésime. Lesquelles ?

Top 10 des meilleurs smartphones Wiko !

Les smartphones de la marque française Wiko proposent des fiches techniques honnêtes et un des meilleurs rapports qualité prix du marché. Alors si vous cherchez des téléphones fiables et efficaces, découvrez vite notre top 10 des meilleurs modèles de la marque.

Smartphone en panne : comment fonctionne la garantie ?

Lorsque vous achetez un nouveau smartphone, ce dernier est assorti d’une garantie légale mais en réalité, il existe plusieurs types de garantie. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet et la marche à suivre en cas de panne.

b27870bd395fbceaf2a81f8bdd9f3003cccccccccccccccccccc