Blueborne : une faille Bluetooth permet de hacker tous les smartphones Android

Maj. le 13 septembre 2017 à 13 h 46 min

L’entreprise de sécurité Armis vient de dévoiler l’existence d’une cyberattaque particulièrement dangereuse reposant sur une faille de sécurité du Bluetooth. Baptisée Blueborne, cette attaque est capable de hacker n’importe quel smartphone Android ainsi que les PC sous Linux.

blueborne faille bluetooth

La cyberattaque Blueborne est particulièrement vicieuse. Déguisée en appareil Bluetooth, elle exploite les faiblesses du protocole de communication Bluetooth pour déployer un code malicieux. Étant donné que les appareils Bluetooth profitent de privilèges élevés sur la plupart des systèmes d’exploitation, cette attaque peut être exécutée sans que l’utilisateur ne s’en rende compte. Même si l’appareil n’est pas synchronisé avec l’appareil malicieux, même s’il n’est pas en mode visible, il peut être hacké.

Notons que les iPhone sous iOS 10 sont immunisés contre cette attaque. Par ailleurs, Microsoft a déployé un patch pour corriger ce bug en juillet dernier. Par conséquent, les appareils les plus vulnérables sont les smartphones et tablettes Android. Pour cause, même si Google a envoyé un patch de sécurité aux constructeurs tiers depuis un mois, ces derniers n’ont pour la plupart pas encore déployé le patch sur leurs appareils. De son côté, Google a directement déployé le patch sur les smartphones Pixel.

Blueborne : gardez votre Bluetooth désactivé pour éviter tout risque

Avant que ce patch ne soit déployé, Armis est parvenu à faire une démonstration de l’attaque Blueborne sur un Pixel. La firme a lancé un code malicieux à distance sur le smartphone sans avoir besoin de la permission de l’utilisateur.

Il est important de souligner que cette faille varie d’un système d’exploitation à l’autre. Il est donc difficile de créer un seul virus qui serait capable de cibler n’importe quel appareil vulnérable. D’ailleurs, de par sa portée limitée, le Bluetooth limite les risques. Le hacker doit être à portée de l’appareil qu’il cible, et le Bluetooth doit être activé.

Malgré tout, cette faille pourrait s’avérer très dangereuse dans le cas d’une attaque ciblée. Si un groupe de hackers vise une personne en particulier, il leur suffit de suivre la victime et d’attendre qu’elle active le Bluetooth de son smartphone. De même, compte tenu de l’essor des enceintes Bluetooth, cette faille est plus dangereuse qu’elle n’aurait pu l’être il y a encore quelques années, surtout dans les grandes villes.

Réagissez à cet article !
  • Gklmo

    Si j’ai bien compris, le patch de sécurité d’août corrige la faille ?

    • Quentin Dunand

      Non c’est le patch de Septembre qui corrige la faille apparemment:
      Google has issued a security update patch and notified its partners. It was available to Android partners on August 7th, 2017, and made available as part of the September Security Update and Bulletin. We recommend that users check that Bulletin for the latest most accurate information. Android users should verify that they have the September 9, 2017 Security Patch Level,

      • tower41000

        c est deja inclus dans les lineageos de cette semaine.

  • iAndroid

    Encore Android et pas Apple ni Windows, Android passoire officielle des malwares !

    • Guillaume Soghonian

      T’es encore là ? Très constructif ton commentaire : as-tu une idée du pourquoi et comment de cette faille ?

  • cocorico

    Je crois qu’il a eu une demi-molle. Deux articles de suites sur la sécurité Android, il en peut plus/

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
d89177b8c267465978603e5851088702cccccccccccccccccccccccccc