Et si on bloquait internet pendant les examens pour éviter la triche ?

Les examens approchent pour beaucoup de collégiens, lycéens et étudiants. Et comme chaque année, certains seront tentés d’utiliser une méthode qui a fait ses preuves : la triche. Avec tous les moyens technologiques modernes c’est encore plus facile. Et si on bloquait internet pour éviter la triche ? Un pays a mis ce système en place.

triche examens couper internet

Oui ça paraît énorme, vraiment trop gros, et pourtant un pays l’a fait. En Irak, tout l’internet a été bloqué pendant trois jours à des horaires bien précis. La semaine dernière, de vendredi à dimanche, aucun irakien ne pouvait se connecter à internet de 5 heures à 8 heures du matin.

Cette coupure repérée par DYN Research avait un seul et unique but : empêcher les étudiants de se connecter au web pour tricher aux examens. Une solution pour le moins radicale mais qui n’est pas nouvelle.

En Irak, une telle coupure avait déjà eu lieu l’année dernière à la même période et pour les mêmes raisons : empêcher la triche. Si cette solution est efficace, elle n’en demeure pas moins trop radicale pour les associations humanitaires qui en ont besoin pour travailler. On n’imagine d’ailleurs que tout le pays doit être au ralenti avec un tel dispositif.

D’ailleurs, le SMEX, une association humanitaire, explique qu’une coupure de trois heures seulement peut s’avérer extrêmement dangereuse dans ce pays en reconstruction et au contexte géopolitique sensible.

A l’approche des examens en France, on a bien du mal à imaginer un tel dispositif. Tout le pays fonctionne grâce à internet : les entreprises, les administrations, la finance et tous les citoyens communiquent majoritairement grâce à internet. Tout couper reviendrait à revenir à l’âge de pierre. Et lorsque l’on voit que le pays peut être paralysé avec 3 centimètres de neige, difficile de se dire qu’une coupure internet serait bien gérée.

Par ailleurs, il existe déjà pas mal d’interdictions durant les examens. Les montres connectées sont par exemple interdites et les smartphones sont également rangés dans les sacs. En France si on veut tricher, il faut ressortir les bonnes vieilles techniques de l’antisèche. Ou alors, il suffit de bosser un peu. Si ça pouvait nous éviter de continuer à nous enfoncer dans l’incompétence, ça ne ferait pas de mal non ? Allez, juste pour le délire, avez-vous triché durant vos études ? Comment vous y preniez-vous ? (Ça va être drôle tout ça).

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !