Bleep : l’anonymat des conversations passe à la vitesse supérieure !

Derrière ce nom, Bleep, se cache une messagerie en ligne développée par BitTorrent, pensée pour préserver au maximum l’anonymat de ses utilisateurs. A sa sortie, l’application Android avait fait grand bruit. Deux mois plus tard, faisons le point sur les améliorations du service. Promesse tenue ?

Bien que terriblement séduisante sur le papier, l’application sortie en alpha souffrait de plusieurs petits soucis, l’empêchant de devenir incontournable immédiatement. Il était impossible par exemple d’envoyer des messages sans que deux utilisateurs soient connectés au même moment. Le mois dernier, il était possible d’écrire à quelqu’un de déconnecté, mais l’envoi et la réception du message ne pouvait se faire qu’au moment où les deux parties étaient connectés.

Bleep, une messagerie anonyme disponible pour tous !

Dorénavant, le fonctionnement s’approche d’une messagerie classique, et un message envoyé hors-ligne sera reçu dès que son destinataire sera connecté, même si l’émetteur n’est pas là. Pour obtenir ce résultat disponible partout, l’équipe de développement a dû rivaliser d’ingéniosité. Car le message doit maintenant persister sur les réseaux, ce qui contrevient à l’anonymat prôné par le programme.

Pour réussir ce petit exploit, l’équipe exploite la DHT, soit la table de hachage distribué. Il s’agit d’un élément connu des adeptes du P2P. Pour simplifier, cette fonction exploite la part décentralisée du peer to peer avec un codage appliqué à l’emplacement de la donnée, ici un message texte. Sauf qu’en l’absence de documentation des développeurs (Bleep n’est pas open-source), impossible d’en apprendre plus sur le fonctionnement exact.

Parmi les projets de Bleep pas encore mis en place, il y a l’idée du forward secrecy, la confidentialité persistante. Derrière ce concept se cache une idée brillante. En cas d’interception complète des données des messages partagés entre deux utilisateurs, la confidentialité persistante permettrait d’en rendre le décryptage quasiment impossible, car une paire de clefs spécifiques serait exploitée à chaque discussion, de manière temporaire, avant d’être intégralement détruite.

Reste une ultime question, et pas des moindres, en suspens. Comment accorder sa confiance à une appli qui promet beaucoup tout en préservant une part d’ombre manifeste sur les rouages de son fonctionnement ? A chacun d’essayer, Bleep est disponible sur le Play Store de Google.

Via

Réagissez à cet article !
  • En même temps si son code était révélé y’aurait bien un idiot pour décrypter l’ensemble et tout ceci ne servirait a rien…

    • joe2x

      Nop, c’est le principe même du monde du libre justement.

      Les principaux logiciels de sécurité sont libres.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google : découvrez 2 nouvelles applications photo étonnantes pour Android

Google présente deux nouvelles applications photo étonnantes pour Android, découvrez notre prise en main de Storyboard et Selfissimo. Chacune joue un rôle différent, l’une permet d’obtenir des images à la manière d’une bande dessinée en partant d’une vidéo, tandis que la seconde se concentre sur les selfies comme l’indique son nom.