Blackberry : sa nouvelle stratégie innovante

En dépit d’une perte de 1,2 milliard de dollars en 2016, Blackberry estime que sa nouvelle stratégie de production est la bonne. Le groupe vient d’abandonner la conception et la construction de smartphones pour se concentrer sur de nouvelles innovations et entend conquérir de nouveaux marchés. 

Blackberry et sa nouvelle stratégie

Blackberry a décidé de déployer ses activités vers le service aux entreprises et le logiciel. Une stratégie qui fonctionne, a priori, puisque le développement des nouveaux concepts du groupe a augmenté de 39% à 182 millions de dollars au Q4. D’ailleurs, le DG de Blackberry France estime que les objectifs annuels fixés de 2016 ont largement été atteints, le chiffre d’affaires ayant progressé de 30 % sur ces nouvelles activités.

Un système innovant : des briques, des briques et encore des briques

Blackberry entend développer sa stratégie autour de sa plate-forme de base « Blackberry Secure » pour sécuriser les terminaux (mobiles, sécurité, Internet des objets…), sur laquelle viendrait s’ajouter un système de briques additionnelles : sécurisation des communications, des documents, des personnes. Le but étant de multiplier ces briques.

Parmi ses nouvelles innovations, Blackberry tente d’améliore encore et toujours sa messagerie, nommée BBM. L’idée est de proposer une brique pour améliorer le collaboratif sécurisé dans les entreprises au sein d’une application.

Blackberry s’est aussi penché sur le secteur de l’Internet des objets (IoT) avec des briques de sécurité. L’entreprise distribue aussi une offre Radar, un boitier destiné à la surveillance d’espaces confinés : conteneurs, camions, niveaux d’humidité et de température…

La concurrence sera rude !

Le grand projet du groupe ? La voiture autonome. Blackberry développe son concept via sa plate-forme multimédias QNX, la voiture connectée représentant un secteur porteur, lié aux questions de sécurité. Le groupe estime qu’une forte demande existe en la matière, la voiture autonome devenant un système d’information à ses yeux. Blackberry a même ouvert un centre de recherche sur la question, à Ottawa, au Canada.

Il n’en reste pas moins que Blackberry aura à s’accrocher s’il veut prospérer dans ce secteur. Tout le monde sait que Google a déjà mis au point une voiture autonome qu’il entend bientôt commercialiser. D’autant plus qu’Apple et IBM ont signé un accord en matière de logiciels et services liés à la mobilité. Blackberry a donc intérêt à proposer des services de qualité (à la différence des téléphones) s’il ne veut pas se faire manger par de gros poissons.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Blackberry KEY2 LE : présentation officielle le 30 août 2018

Le Blackberry KEY 2 LE sera présenté officiellement le 30 août 2018 à l’occasion du salon high-tech IFA 2018 se déroulant à Berlin. Le smartphone disposerait d’un clavier physique à l’instar de son grand frère le BlackBerry KEY2. L’appareil sera…