BlackBerry abandonne son Classic : la fin du clavier physique ?

BlackBerry a annoncé aujourd’hui avoir arrêté la production du Classic. Déjà en 2015, la firme Morgan Stanley s’inquiétait de ventes trop faibles de ce terminal. De son côté BlackBerry préfère parler de l’annonce prochaine d’une nouvelle gamme de smartphones centrés sur la sécurité et la productivité. BlackBerry va-t-il par la même occasion s’émanciper du clavier physique ?

Un BlackBerry Classic
Un BlackBerry Classic

C’en est donc fini : BlackBerry tue son Classic, deux ans seulement avant sa sortie. La firme Canadienne se défend dans sa décision de mauvais résultats de ventes sur ce terminal, parlant même de « plusieurs années couronnées de succès sur le marché ». Pourtant, déjà en 2015, la firme Morgan Stanley avertissait de ventes à des années-lumières des objectifs de la firme, en dessous de 10.000 unités sur un trimestre. La critique atteignait également le Passeport qui n’a lui non plus pas franchement été un succès.

Dans le même communiqué, la firme met ce retrait en perspective d’un remplacement « par quelque chose de mieux ». Il s’agirait pour BlackBerry de se concentrer sur la sécurité et la productivité. Mais pour BlackBerry, qui commence son communiqué par « quelques-fois il peut vraiment être difficile de lâcher prise », c’est aussi un revers pour le clavier physique. La firme avait en effet parié avec le Classic et le Passeport que les consommateurs se tourneraient vers ses smartphones pour cette raison.

Depuis, c’est un véritable camouflet. Et Blackberry semble se chercher. La firme a par exemple tenté avec le Priv, d’abandonner son système d’exploitation pour Android, toujours en gardant un clavier physique. D’un autre côté, avec le Leap, BlackBerry s’affranchit du clavier physique, mais garde BlackBerry 10. Et on ne sait pas encore bien laquelle de ces directions la firme va choisir pour se renouveler. Signe du manque de clarté des perspectives de BlackBerry, l’action a chuté de 3% dans la foulée de l’annonce de l’abandon du Classic… qui lui faisait pourtant perdre de l’argent !

Reste à savoir ce qu’est-ce qui pourrait sortir BlackBerry de sa délicate situation. Et vous, pensez-vous que ce serait une bonne chose si BlackBerry abandonnait le clavier physique et/ou BlackBerry OS sur ses prochains appareils ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !