Beats Music se lance à l’assaut du streaming musical

Date de dernière mise à jour : le 10 avril 2016 à 13 h 41 min

Spotify, Deezer, Pandora, GrooveShark et toutes les autres plateformes de streaming musicales doivent désormais compter un nouvel opposant de taille: Beats Music. Ce petit dernier, lancé le 21 janvier aux Etats-Unis, s’est fixé pour mission de mettre de l’ordre dans l’agencement éditorial des morceaux proposés, en s’adaptant le mieux possible  aux exigences des utilisateurs.

Beats Music au plus proche de l’utilisateur

Pour ce faire, la marque mise sur un catalogue poussé, concocté par les efforts conjoints d’animateurs radio, de Dj’s, de directeurs de maisons de disques… auxquels s’ajoute le travail continu d’un algorithme poussé. Une collaboration efficace entre experts du milieu musical et une technologie de pointe, garantissant à la plateforme la création de playlists poussées.

Pour autant, si la stratégie marketing de Beats Music se veut agressive, il est de prime abord difficile de la distinguer de ses concurrents. L’ensemble des morceaux proposés, chiffrés pour le moment à 20 millions, ne se distingue guère des autres sites de streaming et l’interface, quoique léchée, reste sobre et laisse une impression de déjà-vu.

Là ou l’application marque des points, c’est sans aucun doute sur l’ajout de l’onglet « Right Now », conçu pour approcher au plus près l’activité journalière du client et lui proposer une sélection musicale directement inspirée du lieu, du moment de la journée et autres données indiquées par l’utilisateur. A la manière de Pandora, plus l’onglet sera utilisé, plus les résultats seront pertinents…

Beats Music inquiète Spotify

Se basant sur un abonnement mensuel fixé à 9.99$ ou 15,99$ dans sa version familiale, le nouvel arrivant effraie l’opposition. Bénéficiant d’une image de marque  déjà plébiscitée internationalement par les jeunes générations, notamment grâce aux casques by Dre, Beats Music compte bien s’implanter et se hisser rapidement dans le top des plateformes musicales.

La marque ne lésine par sur les moyens: présentation pendant le Superbowl, alliance avec l’opérateur téléphonique AT&T à la manière de Deezer et Orange en France. De quoi provoquer des réactions immédiates: Spotify a d’ores et déjà annoncé la suppression de la limitation de temps pour tous les comptes gratuits sur ordinateur. Deezer, qui avait également annoncé son arrivée Outre-Atlantique courant 2014 a du souci à se faire. Concernant l’Hexagone, aucune date de lancement n’a cependant été avancée…

 

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article