Des avocats anti-piratage volent 13 millions d’euros à leurs clients, des ayant-droits

Date de dernière mise à jour : le 10 avril 2016 à 20 h 39 min

Un cabinet d’avocats bien connu pour pour son engagement dans la lutte contre le piratage est actuellement soupçonné d’avoir détourné au moins 13 millions d’euros entre 2011 et 2015, lésant ainsi ses clients qui ne sont autres que des ayants droit de l’industrie de la télévision et du cinéma. Suite à un audit, il a été découvert que le cabinet d’avocat Johan Schlüter avait empoché au moins 15 millions de dollars. Une enquête de police est actuellement en cours.

Au début des années 2000, l’industrie danoise du disque, du cinéma et de la télévision formait un groupe de lutte contre le piratage et confiait la gestion de ses comptes au cabinet d’avocat Johan Schlüter. En 2004, le cabinet d’avocat créait une société de lutte contre le piratage et développait un outil visant à identifier la présence de logiciels de peer to peer sur les ordinateurs des utilisateurs et de les supprimer.

Après des années de lutte contre le piratage, le cabinet danois se retrouve aujourd’hui embourbé dans une véritable controverse après qu’une enquête ait fait valoir la présence d’importantes irrégularités financières dans les comptes de la société. Initialement le cabinet était chargé de collecter et de reverser les droits de ses clients mais il apparaît que plus de 13 millions d’euros n’auraient jamais été reversés.

Les trois co-propriétaires du cabinet Johan Schlüter, Lars Halgreen et Susanne Frylant ont alors été soupçonnés et cette dernière, en charge de la gestion des comptes des producteurs de télévision et de cinéma vient d’être licenciée pour détournement de fonds, fraude et abus de confiance et fait actuellement l’objet d’une plainte pour crime financier. De son côté, Lars Halgreen a déclaré qu’il n’était pas encore certain que les montants détournés soient si élevés.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Vlad

    Des voleurs qui se font voler…je rigole vais pas pleurer pour eux non plus…

    • Huitre

      J’allais le dire : D

      • flo #3

        Le serpent qui se mord la queue :P

  • bibousiq

    Comme quoi les pirates ne sont pas forcément ceux que l’on croit !

  • toftof

    Pour une fois qu’on nous sort une bonne nouvelle sur le « piratage »… Même les avocats on compris qu’il faut « voler » ces « ayants droit »… :D

  • Karim Bentahar

    les plus gros voleurs ne sont jamais le petit peuple qui pirate 1 chanson ou 1 film, mais bien la haute société, les politiciens qui détournent des millions, des milliards. Le pire c’est que ceux la sont adulés par le peuple et on les réclame. Ex. : Sarkozy. C’est le monde à l’envers. La bêtise humaine sous sa plus belle forme.