[MAJ] Attentats de Paris : les terroristes de Daesh communiqueraient via le Playstation Network

Maj. le 2 février 2017 à 15 h 38 min

Forbes est revenu sur l’article publié ce week end pour y apporter un correctif  et ajouter qu’à ce stade, rien ne permettait de confirmer qu’une PS4 avait bien été retrouvée au domicile des terroristes. Néanmoins, la console de Sony reste au cœur des préoccupations du ministre de l’intérieur belge, Jan Jambon qui reste persuadé qu’elle peut être utilisée comme moyen de communication par les terroristes, comme nous vous l’expliquions un peu plus bas.


 

Suite aux attentats de Paris, les autorités pointent actuellement du doigt le Playstation Network (PSN). D’après le ministre belge de l’Intérieur, c’est lui que les djihadistes utiliseraient pour communiquer. En outre une PlayStation 4 vient d’être retrouvée au domicile d’un des terroristes présumés.

PlayStation 4
La PlayStation 4.

Les récents événement survenus dans la capitale viennent rouvrir le débat au sujet de la protection de la vie privée et du chiffrement des données. Différents mécanismes de communication sont dans le collimateur des autorités. Notamment les applications de messagerie comme WhatsApp, iMessage ou encore Hangouts, Facebook et le PlayStation Network.

Comme l’expliquait le ministre de l’intérieur belge, Jan Jambon, quelques jours avant les attentats de Paris, « la PlayStation 4 est encore plus compliquée à surveiller que WhatsApp ». Le PSN permet d’envoyer des messages mais le chiffrement des données opéré depuis son piratage rend la surveillance plus difficile, en faisant un lieu privilégié pour les terroristes.

Or, comme l’a révélé Forbes durant le week end, une PlayStation 4 a justement été retrouvée au domicile d’un des auteurs des récents attentats de Paris, à Molenbeek, aux environs de Bruxelles et la console de Sony serait le moyen de communication préféré des terroristes, lorsqu’il s’agit de planifier leurs attaques. Les services de chat vocal et les jeux sont quasiment impossibles à surveiller.

En outre, les tags sur les murs des jeux seraient également utilisés par les membres de Daesh pour faire passer des messages. Les consoles de jeux offrent des moyens de communication nettement plus sécurisés que les emails, appels (mêmes chiffrés) et messages texte et c’est justement ce qui inquiète.

Comme le rappellent nos confrères de 20 Minutes, ce n’est pas la première fois que les réseaux des consoles de jeux font polémique. La NSA surveille le Xbox Live et le jeu World of Warcraft depuis maintenant plusieurs années. En outre, d’après l’agence américaine, les services de communication proposés par les géants du web permettent de sécuriser les messages mais offrent également la possibilité aux terroristes de communiquer sans être surveillés.

Via

Réagissez à cet article !
  • MaGiiC

    Je me disais bien que je jouais contre des putains de connard qui avaient rien compris à la vie sur COD.

    • itachi

      Quand ils viennent sur toi grenade à la main, faut te méfier ;-).

  • Salva

    A mon avis, ils communiquent encore par pigeons voyageurs, c’est pour çà qu’ils n’interceptent aucune communications.

  • vercety974

    Si c’est Jan Jambon qui le dit…

  • Hydraks

    Il faut interdire la ps4 !

    • Spoutnik17

      Les PC, Mac, Xbox aussi si on suit ce raisonnement très « intellectuel »…

      • Hugo Lbc

        On est d’accord.

      • Hydraks

        Désolé pour ce troll, je faisais une caricature de ce que peuvent dire des personnes sans grand intellect. Évidement que ça n’as aucun sens.

    • Hugo Lbc

      Bah oui c’est sur que c’est la seule solution. Et la PS3, PSVita? Les Xbox ? On interdit tout ?

  • lemaitre

    Ces f… D..p ont une longueur d’avance sur nos services de renseignements. Il va falloir que tout le monde s’y mette pour lutter contre ce nouveau cancer qui risque de gangrener la planète entière.

  • GrM

    Et Tor ?

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Les jeunes et internet : découvrez les dernières tendances

Selon une nouvelle étude, les parents considèrent que leurs enfants sont autonomes sur internet en moyenne à partir de 14 ans. Cette nouvelle enquête permet de mieux appréhender le rapport des parents vis à vis d’internet et de leurs progénitures. Combien de temps un enfant passe-t-il sur internet ?

651a2a11a824f7de31eda6fce7c33170&&&&&&&