Attentat de Nice : l’application SAIP du gouvernement sonne l’alerte trop tard

Suite aux attentats de Nice, l’application SAIP du gouvernement a mis plus de 2 heures à donner l’alerte. Cette application officielle est censée normalement s’activer en une dizaine de minutes afin de permettre d’alerter les populations, de relayer des messages de prudence et d’éviter la propagation de fausses informations.

L’application SAIP n’a pas rempli son rôle, et a mis, selon de nombreuses sources sur twitter plus de deux heures à être activée. Soit bien plus que les 15 minutes promises par le gouvernement. À 23 heures, le terrible attentat survient à Nice, un camion fonce droit dans la foule rassemblée pour les célébrations du 14 juillet. Dix minutes plus tard, Facebook active le dispositif Facebook Check, pour permettre aux personnes de signaler à leur proches qu’elles sont bien saines et sauves.

Pendant tout ce temps, et jusqu’aux alentours d’1h30 du matin, l’application SAIP du gouvernement reste complètement muette. Pas un message donnant des conseils pour se protéger n’y est diffusé. Ce nouveau dispositif d’alerte a pourtant du sens, et aurait pu peut-être sauver des vies, et éviter des mouvements de panique si l’attaque avait été coordonnée par exemple.

Sur twitter, nombreux sont ceux qui ont fait part de leur étonnement :

Au final les conseils donnés par l’application plus de deux heures après ont été « Abritez-vous » et « Ne vous exposez pas ». Merci pour le conseil ! L’application SAIP du gouvernement avait été lancée à l’occasion de l’Euro de Football, mais n’avait – heureusement – pas été activée depuis. Espérons que cette première expérience conduise les services du ministère de l’Intérieur à affûter un chouilla la réactivité.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Jérémie

    « Espérons que cette première expérience conduise les services du ministère de l’Intérieur à affûter un chouilla la réactivité »
    En ce qui concerne cette application, oui, espérons !
    En ce qui concerne la situation, espérons qu’il y ait enfin des actions concrètes avec des moyens pour venir à bout de ces malades car il est vraiment temps d’arrêter de constater….

    • Novaslash

      « il est vraiment temps d’arrêter de constater »

      Pas faux. Quand je regarde la télévision, les responsables et spécialistes ont tendance à dire régulièrement « on constate », certes mais ensuite ?
      Nous aussi on peut constater.

      • Sorcier

        Comment veux tu stopper un mec totalement inconnu des services de renseignements? si demain tu décide de faire la même chose,qui sera capable de te détecter avant??? Personne!!!
        Oui c’est un constat,mais un constat d’impuissance.

        • Jérémie

          Il ne s’agit pas de stopper le taré plus rapidement mais travailler réellement sur les problèmes de fond en arrêtant les polémiques politiciennes…

          • Sorcier

            Bah si,le but c’est quand même d’empêcher ce genre d’actions,mais dans le cas présent c’est totalement imprévisible,la politique n’a rien a voir avec le fait qui nous occupe ce jour.

          • Jérémie

            Je crois qu’on ne se comprend pas en fait.
            Évidemment qu’il faut arrêter ce genre d’individu. Mais je veux dire qu’on pourra mettre autant de forces de l’ordre qu’on veut, jamais on ne parviendra à empêcher ça.
            Il faut de vrais actions de fond et quand le gouvernement parle d’état d’urgence, il faut y mettre les moyens. J’ai plus l’impression qu’on est en train d’user inutilement les agents et militaires d’une manière inutile alors qu’il est urgent d’optimiser tout ça et de prendre les décisions que ça impose !

          • Sorcier

            C’est certain que l’état d’urgence ne sert pas a grand chose,que les militaires en ont assez de perdre leur temps,mais quelle est la solution face a des individus lambda ?
            C’est vrai qu’il faudrait s’occuper en priorité des gens fichés « S »,d’être plus rigoureux aux frontières etc mais est-ce suffisant?

          • Jérémie

            Les frontières, c’est une passoire et on peut rien faire. Je la passe 2 fois par jour car je suis frontalier et travaille à l’étranger. Une fois sur deux, les douaniers y sont postés mais il s’agit d’une route fréquentée. Il y a des milliers de petites routes qui ne peuvent être contrôlées. On utilise donc de la ressource pour rien.
            Hier soir, j’écoutais France info en rentrant. Un général était interviewé mais je ne me souviens pas de son nom. Il était remonté contre le gouvernement car d’après lui nos forces ne sont pas employées efficacement et ce, uniquement pour des raisons politiques, de communication. Il pense qu’on cherche trop à « montrer » et pas assez à être efficace et qu’en reorganisant certaines choses, on pourrait enfin entrer en guerre contre le radicalisme plutôt que de simplement dire que nous sommes en « guerre »…

          • Sorcier

            C’est très compliqué en France de s’attaquer a quoi que ce soit,tu as toujours des gens ‘bien pensants » en face de toi,les droits de l’homme et j’en passe…….

          • Jérémie

            Oui, il faut toujours être politiquement correct et dès qu’on veut aller plus loin et être efficace, les syndicats et les pseudos intellectuels fervent défenseurs de ce qu’ils appellent la liberté individuelle foutent le bordel…
            A moins d’une révolution, je ne vois pas comment on pourrait mettre un terme au blocage du système dans lequel on est englués…

          • Sorcier

            Une révolution en France est improbable,nous sommes tous devenus des « bourgeois » bien installés dans notre petit confort,nous avons trop a perdre,ce n’est pas comme en 1789 ou les gens n’avaient rien et donc tout a gagner.
            Mais c’est vrai que ce serait une des solutions.

          • Jérémie

            Exactement. C’est pour ça que ça me fait rire tous ces gens qui arborent fièrement des logos « je suis Paris » ou autre. Je suis convaincu que ces mêmes personnes sont celles qui s’insurge devant le changement qui est nécessaire…

          • Sorcier

            On a toujours été fort en gueule en France,mais au niveau des actions y a plus grand monde.

          • Novaslash

            « Les frontières, c’est une passoire et on peut rien faire »
            Je peux te confirmer qu’en Belgique, c’est pareil.

            J’y suis retourné (je suis né là-bas) peu de temps après les attentats perpétré à l’aéroport et dans le métro. Déjà, à la sortie, aucun contrôle. Juste des gendarme qui faisaient le piquet.

            Le jour de mon retour pour la France, sur la route peu avant l’aéroport, des militaires arrêtent un véhicule sur deux, demandes les cartes d’identité et vérifie seulement si ta tête est pareil que sur la photo (même pas aller chercher des infos au central au cas où).
            Et je m’attendais à être fouillé à l’entrée de l’aéroport mais que dalle, les gendarmes sont juste devant la porte et laisse passer tranquillement.

            Partout on disait d’être à l’aéroport au moins 2h, si pas 3, avant le départ pour ne pas louper son avion à cause des contrôles. J’aurais pu faire comme d’habitude, juste une heure avant et ça suffisait car rien n’a été fait et je n’ai vu aucune fouille.

            Ce doit être à la tête du client et vu que je ne suis pas arabe, on m’a laissé passer sans soucis. Je ne dis pas ça de manière péjorative du tout mais à mon avis, c’est ce que les militaires/gendarmes regardent en premier. Mais j’aurais très bien pu amener une bombe dans mon sac de voyage et entrer dans les lieux pour tout faire péter. Je veux bien que ce n’était pas le même aéroport mais il est quand même très fréquenté.

            Du coup, je me dis que les soucis sur la manière d’utiliser les forces pour protéger au mieux en France sont équivalents en Belgique.

          • Jérémie

            En effet, je reproche vraiment au gouvernement français de faire du politiquement correct et non de l’efficace. Mon commentaire n’a rien de politique car je suis persuadé que quel que soit le parti politique, le constat serait le même. Ils « montrent » les forces de l’ordre aux citoyens pour faire croire à une pseudo sécurité en attendant que les choses passent…

        • Novaslash

          Pour le cas présent, c’est un fait que personne n’aurait pu le prévoir mais je ne parlais pas de cette malheureuse histoire mais de manière général.

          Il y a beaucoup de laxisme, d’incompétence ou je ne sais quoi encore qui fait que des personnes connus des services comme étant des terroristes potentiels arrivent à passer malgré tout et à commettre des actes atroces.

          Et d’après ce que j’ai lu et vu ci et là, il semble que niveau coordinations, transfert d’informations, … au niveau Européen et mondial, il y a de grosses lacunes encore.

          A croire que les différents attentats perpétrés depuis quelques années ne suffisent pas pour en tirer des leçons. Et je ne parle pas uniquement de la France mais des autres pays qui sont aussi victimes.

          Le constat d’impuissance, je trouve que c’est une belle excuse des politiciens.

          • Sorcier

            Si on parle d’une manière générale,je suis d’accord avec toi bien sur.
            Mais malheureusement c’est ce genre d’acte comme hier qu’on risque de voir de plus en plus,car ca demande une logistique minimum pour un maximum de dégâts.
            Je ne vois pas comment agir face a ce genre d’attaques imprévisibles.

  • Bulldozer

    Il y a une fonction sur Android qui avertit la population mais je ne sais plus comment elle s’appelle.

  • nukacolaboy

    Une application développé pour 1 seul truc et meme pas capable de l’exécuter a temps :o