Une astuce pour ne plus être traqué par Google Maps

Date de dernière mise à jour : le 15 décembre 2015 à 18 h 13 min

L’application Google Map peut être votre meilleure alliée dans la vie de tous les jours, mais cela a un prix… que vous n’êtes pas obligé de payer, du moins quand on le sait ! Si comme nous, vous avez découvert la fonctionnalité  « historique des positions » de Google, vous allez avoir des sueurs froides en découvrant les itinéraires de vos derniers jours, semaines et même mois !

En utilisant les services de Google, vous acceptez automatiquement d’être traqué par le géant californien, où que vous soyez sur la planète. Vous savez, c’est écrit dans les longues conditions d’utilisations que l’on accepte tous, souvent sans rien vraiment lire de ce qui est écrit.

Google peut tracer la carte de votre vie, minute par minute, en direct, mais surtout peut tout conserver aussi longtemps qu’il le souhaite. Pratique ou inquiétant ? La rédaction de Phonandroid vous donne un conseil pour vous libérer (au moins un petit peu) de l’emprise de Google et de l’empêcher de vous tracker.

Lorsque vous êtes connecté à votre compte Google, rendez vous dans la partie « Historique du compte », puis cliquez sur « gérez l’historique », en dessous de la phrase « Lieux où vous vous êtes rendu ». Vous découvrirez (peut être comme nous avec inquiétude) qu’absolument tous vos déplacements ont été enregistrés et sont consultables très facilement. Inutile de vous faire un dessin quant à l’intérêt commerciale qu’ont ces données pour Google…

Dans cette interface, vous pouvez, si vous le souhaitez, supprimer votre historique. Plus efficace, vous pouvez également suspendre tout simplement le stockage de vos données. Google vous rappellera alors que c’est pour votre bien, et que, plus important pour nous, « la suspension de l’historique des positions ne désactive pas non plus la mise à jour de la position ni les services de localisation de votre appareil. »

Et vous, allez vous supprimer et désactiver votre historique de position ?

Via 

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Endzakiel

    Déjà fait et ce , depuis longtemps…. Sur tout les types d’historique de google

  • Warlh

    En même temps quand on active les options c’est normal de voir qu’on est traqué puisque google ce sert des informations pour vous les restituer.
    Idem pour les recherches google, idem pour tous les services.
    On le voit bien avec le bilan mensuel du dashboard …
    Rien de nouveau quoi.

    • ShagoY

      Surtout que les options sont loin d’être cachées..

      C’est presque flippant si cet article va vraiment aider quelqu’un..

  • Bast

    Si on veut que Google Now fonctionne correctement on laisse toutes ces options activées. C’est évident !

  • jean-luc Mutabazi

    Moi avant j’avais suspendu mais j’avais vu que ce n’était pas vraiment pratique du coup j’ai réactiver et je supprime de temps en temps. Par contre je dois l’avouer quand je l’ai vu pour la première fois ça m’a bien fait peur….

  • SenSy Kev

    On s’en fou que google sache ou j’achète mon pain, ils vont pas franchiser la boulangerie pour en ouvrir d’autre pour ma gueule.

  • Salva

    M’en tape d’être tracké, des fois çà peut servir si on a besoin de se souvenir où on était tel jour à telle heure.

    • wyse

      Peut-être, sauf que moi tu vois, je préférerais que ce soit juste stocké sur mon phone, pas sur les serveurs de je sais pas qui…

  • Aymerick

    La vraie question que je me pose c’est si en fait on ne cache pas simplement les informations à soit même… (Et que finalement on se prive de Google Now alors que google continue toujours de valoriser ces informations)

  • offishallperformer

    Ceux qui croient contrôler leur liberté avec les pseudo paramètres Google….
    #JustLOL

  • Maxime Vlt

    je trouve ça bien de savoir que quelqu’un sais ou on est minute par minutes, En cas de problème ça peux servir. Puis, il y a que les gens malveillant qui font tout pour cacher ceux qu’il font ^^

  • Andro-User

    Moi je pense que ça nous fait une belle jambe tant qu’on a rien à se reprocher